Etudiants : comment vous intéresser ?

Après la génération Y, voici les Z ou iGeneration (aux US) nés à partir de la fin des années 90.

L’Institut d’étude Digital Media IX décrypte dans un récent rapport les usages des médias digitaux par les jeunes étudiants (étude basée sur 2000 lycéens et étudiants).

On y apprend sans surprise que les trois premiers réseaux sociaux les plus utilisés chez les jeunes sont Facebook (97%), YouTube et Twitter avec plus de 60% des interrogés.  A noter que LinkedIn est davantage utilisé chez les moins jeunes d’entre eux qui commencent à penser à leur carrière professionnelle. Pinterest reste le réseau des filles : 55% d’entres elles l’utilisent contre 5% des hommes.

 

Bonne nouvelle : les sites des marques sont toujours utiles à leurs yeux. Pour plus de 80% ils sont la principale source d’information sur une marque. Ensuite : les  «Likes» sur la page Facebook, les vidéos brandées, les applis mobiles puis twitter.

Concernant l’utilisation des smartphones, même sur cette tranche d’âge (ce qui n’est pas intuitif), c’est l’iPhone qui prime (58% d’utilisateurs), les autres systèmes d’exploitation sont loin derrière, et HTC a dépassé Blackberry.

On retrouve ensuite la listes de leurs 50 marques préférées : Apple arrive en tête, puis Redbull, Coca Cola, Starbucks et Volkswagen.

A lire ici

Outils sociaux et eCommerce

Même la présence d’une marque sur les réseaux sociaux ne vise pas un retour sur investissement à court terme, il n’est pas inintéressant de se pencher sur l’impact des réseaux sociaux sur les sites marchands. Un éditeur de solutions emarketing américain (Monedate) a diffusé il y a peu une infographie sur ce sujet.

Qu’y apprend-t-on ? 80% des utilisateurs de réseaux sociaux américains privilégient Facebook pour entrer en contact avec une marque. Facebook Connect est également très apprécié puisque 2 internautes sur 5 préfèrent se connecter via cet outil d’authentification sur un site marchand plutôt que de créer un nouveau compte. Ainsi, le taux de connexion sur un site eCommerce via un réseau social est en augmentation. En 2011, on comptait 41% d’utilisateurs contre seulement 24% en 2010.

Parallèlement, intégrer des outils de partage ou de commentaires sur un site augmente significativement le temps passé et le nombre de pages lues par visiteur : 5 minutes sur un site classique, 11min 35s sur un site proposant des outils de partage. A noter qu’en plus, cela vous permet d’obtenir des informations importantes comme l’âge, le sexe, la date d’anniversaire, les centres d’intérêt, qui peuvent ensuite enrichir votre CRM.

A lire ici

Instagram + Facebook : une petite synthèse.

En juin 2011, nous présentions Instagram : « le prochain réseau social sera photographique ». Depuis lundi, on peut donc re-dire que le prochain réseau social sera … Facebook.

Lancé en octobre 2010, Instagram a mis deux mois pour atteindre son premier million d’utilisateurs (un an pour Foursquare, deux pour Twitter). Aujourd’hui, on dénombre plus de 30 millions d’utilisateurs (+1 million en 24h lors du lancement de leur application Android le 3 avril),
13 employés, un CA de… 0$, et une valorisation de 300 M$ il y a quelques mois, 500 M$ la semaine dernière, 1 Md$ lundi avec le rachat par Facebook… soit un coût par utilisateur d’environ 28$ alors que la moyenne des principales acquisitions internet des 10 dernières années se situe à 98$ par utilisateur.

On comprend que Facebook se devait de museler un concurrent potentiel, car son succès vient en partie du partage de photos : or Instagram le fait mieux, et surtout le fait sur mobile, domaine sur lequel FB réalise un CA nul aujourd’hui.

L’arrivée d’Instagram doit donc permettre à Facebook d’accélérer sur le mobile en monétisant cette audience : publicité bien sûr, mais également achats d’impressions de photos, services premium, etc

Sans oublier également de continuer à enrichir les bases de données de Facebook avec de nouvelles informations : de qui aimez-vous les photos, où les prenez vous, quels sont vos centres d’intérêts (en fonction de ce que vous prenez en photo). Et cela a beaucoup de valeurs aux yeux de Facebook…

Sources

> Gigaom
> Analyse de Robert Scoble

 

Quel réseau social pour quel objectif ?

Nous en parlions il y a quelques semaines : en fonction des cibles que vous souhaitez toucher, certains réseaux sociaux sont mieux adaptés.

D’accord, mais comment les identifier ? Et comment juger de leur efficacité ?

Comme chaque année depuis trois ans, CMO vient de publier la nouvelle édition de son panorama des réseaux sociaux. Un must.

Un de plus, nous direz vous. Peut-être… mais analysez-le bien.

Pour chacun des réseaux en question (14 cette année soit 5 de plus que l’année dernière), ce panorama présente leurs forces et faiblesses, sur quatre thèmes :

- Relation Client
- Notoriété
- Trafic
- Référencement naturel

Par exemple, Pinterest (voir notre article) le petit dernier dont tout le monde parle, semble particulièrement efficace en notoriété et en création de trafic.

Quant à Google+, souvent sous-estimé, il se classe en première position pour la relation client, la notoriété et le référencement naturel.

A punaiser dans tout bureau de responsable marketing digital !

> A lire ici (en)