Comme vous le savez, sur chaque newsletter du vendredi nous…
Encore et encore les contenus... En matière de marketing numérique,…
Comme vous le savez, sur chaque newsletter du vendredi nous…
Confiance Plusieurs raisons d'espérer repérées dans l'excellentissime blog Superception : 1. Reuters…
Agence RnD > En ce moment > Newsletter > La News du vendredi 16/07 – #230

La News du vendredi 16/07 – #230

Encore et encore les contenus…

En matière de marketing numérique, nous parlons souvent ici de l’importance de créer une relation directe avec ses publics et notamment par la création de contenu.

Comme d’habitude, encore et encore, les géants du numérique ne s’y sont pas trompés.
Facebook a débloqué mercredi une réserve d’un milliard de dollars pour rémunérer les créateurs de contenu sur sa plateforme, tandis que TikTok (on en parle de plus en plus aussi pour les marques) devient la première application hors Facebook à revendiquer 3 milliards de téléchargements.

Toujours en matière de contenus, il ne vous aura pas échappé que Google a écopé mardi de la plus forte amende infligée par l’Autorité française de la concurrence (500M€) pour non négociation de bonne foi avec les éditeurs français sur les droits voisins. En clair, on parle de tous les contenus récupérés par Google et affichés sur la page de résultat du moteur de recherche. Amende qui tombe à un moment où la taxe numérique européenne sur les géants du web pourrait reculer sous la menace américaine lors du G20, même si la France affirme assumer les risques de représailles.


Et nos marques dans tout ça ?
Bookmarkez cet article de Fred Cavazza (les lecteurs habituels de cette newsletter savent qu’il est une source particulièrement riche) et lisez le sur la plage cet été… Si, si… C’est important. En deux mots, il y est fait état d’un nouveau type de marketing – le marketing de refondation – consistant à rétablir le lien et la confiance en s’appuyant notamment sur… les contenus… Oh bah ça alors…

Le marketing de refondation

Sur ce bonne lecture et très bon week-end à vous.

PS : 4 nouveaux arbres 🌲  cette semaine dans la forêt RnD en raison de 4 horribles coquilles la semaine dernière.

A retenir cette semaine

Testez les « AMP interactive emails »

Testez les "AMP interactive emails"

Quoi de neuf côté e-mailing ?

Un très bon article chez Magma cette semaine nous rappelle que l’e-mailing reste l’un des canaux puissants utilisés en marketing digital avec un ROI de 44$ pour 1$ investi (!).

Mais plusieurs obstacles persistent :

  • le fait que l’email arrive véritablement dans votre boîte (et non en spam), on parle de délivérabilité,
  • le fait que vous l’ouvriez,
  • et qu’enfin vous cliquiez pour générer une conversion.

Certains éditeurs (US) avancent de nouvelles solutions techniques, s’appuyant sur des briques déjà existantes (le format AMP pour Mobile conçu par… Google) pour intégrer à l’intérieur de l’email des blocs de conversion directe : paiement, sondage, prise de rendez-vous

La réponse tient donc dans cette technologie appelée AMP Interactive emails qui a le mérite d’être open-source, et qui a été lancée par l’Open JS Foundation.

Des exemples ?

Plusieurs cases studies disponibles ici illustrent la perfomance d’emails orientés satisfaction client (avec intégration du fameux Net Promoter Score), ou avec saisie d’un formulaire dès l’email.

AMP interactive email

On s’y met quand vous voulez. 😉

L’automatisation : un passage obligé ?

L'automatisation : un passage obligé ?

« En 2021, il n’est plus pensable que les spécialistes marketing ressentent une certaine appréhension lorsqu’ils entendent ce mot : l’automatisation. » 
C’est en tous cas ce que revendique le CEO d’une agence allemande interrogé par Google.

Et pourtant, ce terme effraie encore de nombreux professionnels malgré des résultats indéniables en terme de génération de valeur. L’article présente des exemples mis en place par des marques comme L’Oréal ou Vodafone.

Alors comment en tirer parti de la meilleure façon ? 

  • Prioriser la data first-party

Les données propriétaires fournissent énormément d’insights précieux et pertinents sur une audience et les clients. Il convient de ne plus se focaliser uniquement sur la data tierce (qui est en passe de disparaître de Google, rappelons-le).

  • Optimiser la mesure

Pour bénéficier de meilleurs résultats, une fois la data first-party intégrée à un système automatisé, il faut s’équiper de techniques de mesure adaptées pour évaluer correctement les performances.

L’automatisation va ainsi permettre de mieux contrôler son budget en identifiant des opportunités pertinentes et de prioriser la stratégie en se concentrant sur de nouvelles idées.

C’est également un moyen pour palier au « déficit en contenu ». Face aux nombreuses demandes des marques sur la création de contenu, les ressources humaines et temporelles ne suffisent plus. 

« 95 % du contenu est identique à 95 % » : c’est là que les variantes entrent en jeu, propices à l’automatisation. Solutions, obstacles et études de cas, Bynder propose un livre blanc sur le sujet (à télécharger en laissant quelques données).

Brèves

  • Fortnite, vous y avez probablement déjà joué. Et si ce n’est pas le cas, vos enfants sûrement. Depuis le début du mois, un toute nouvelle carte créative est disponible, signée Carrefour. Là où les joueurs se soignent habituellement avec des kits de soin, sur « The Healthy Map« , il suffit de bien manger pour gagner de la vie dans une map imaginant le Carrefour de demain.

  • Comme Google Ads, la division publicitaire d’Amazon fonctionne par système d’enchères. Ces derniers mois, les annonceurs ont afflué sur la plateformefaisant grimper de manière vertigineuse le CPC (coût par clic). Si le CPC moyen en France est passé de 0,43 à 0,61 centimes de janvier à juin 2021, la hausse est plus nette outre-Atlantique (0,75 contre 1,15 dollar). Il reste néanmoins des méthodes pour optimiser les CPC. On en parle ?

Le chiffre de la semaine

2,5 milliards $

C’est ce que qu’ont généré les ventes de NFT (jetons non fongibles) au cours des six derniers mois selon DappRadar. A lui seul, le mois de juin comptabilisait près de 150 millions de dollars de ventes.

Une augmentation vertigineuse quand on sait que les NFT ont généré 13,7 millions de dollars de vente à la même période en 2020…

Le sondage de la semaine


Selon vous, quel levier de la publicité digitale a connu la plus forte croissance au premier semestre 2021 ?

➡️ Répondre

Cette semaine chez RnD

Maison Déco fait confiance à RnD

Depuis plus de 15 ans, Maison Déco est le partenaire décoration en peinture et enduits décoratifs.

La marque nous a confié une mise à jour technique et une amélioration UX de son site internet ainsi qu’un accompagnement en acquisition d’audience, notamment en SEO, SEA et Social Media. Merci pour cette confiance !

Et parce qu’il n’y a pas que le marketing numérique…

Les grands défis du travail hybride

Les grands défis du travail hybride

C’est un sujet que nous abordons régulièrement : le « Future of Work ».

Indéniablement, nous sommes de plus en plus amenés à conjuguer le travail à distance et sur site. Selon Gartner, la part des télétravailleurs va s’accélérer (notamment en mode hybride). D’ici à 2025, elle s’élèvera à 35 % dans le monde et à 40 % en France

Microsoft confirme : le travail hybride va perdurer. Le géant du numérique identifie plusieurs tendances (et défis) pour aider les entreprises à assurer une bonne transition (suite à une étude menée sur plus de 30 000 personnes dans 31 pays).

  • La flexibilité

Plus de 70 % des travailleurs souhaitent que les options de travail à distance flexibles continuent. Pour cela, les dirigeants s’organisent : 66 % envisagent de reconcevoir les espaces physiques pour mieux s’adapter à cette nouvelle culture.

  • L’équilibre pro et perso

La productivité en travail hybride est égale ou supérieure au cours de la dernière année. En conséquence, 54 % des employés se sentent surmenés et 39 % se sentent épuisés.

  • La Gen Z en souffrance

60 % des 18-25 ans disent qu’ils survivent simplement ou sont en lutte actuellement. En cause, le réseautage beaucoup plus difficile en début de carrière.

  • Des équipes cloisonnées

En télétravail, nous nous sommes accrochés à nos équipes immédiates, laissant de côté notre réseau plus large. Cela met l’innovation en danger : perte de connexions, donc perte de nouvelles idées.

  • Un travail plus humain

Pendant la première crise, beaucoup jonglait entre vie personnelle et vie professionnelle à la maison subissant ainsi du stress. Ce phénomène a permis de mettre de l’humain dans le travail en favorisant les relations entre collègues.

  • Les talents à portée de main

Qui dit télétravail, dit travailler de n’importe où dans le monde. Les entreprises s’ouvrent alors à de nouveaux talents. Attention tout de même aux talents déjà acquis : 41 % de la main-d’œuvre mondiale est susceptible de quitter leur employeur actuel en 2021.

On s’en reparle à la rentrée !

L’engagement : le facteur qui prime pour les Français

L'engagement : le facteur qui prime pour les Français

L’étude « Next Leading Brands » réalisée par Babel et l’Institut BVA vient d’être dévoilée. Elle s’intéresse aux modes de consommation des Français post-Covid et à leur nouveau rapport aux marques… Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a du changement !

  • Une conscience accrue…

61 % des Français disent « souvent éprouver un malaise » face à la surconsommation. 60 % estiment qu’ils peuvent changer les choses en modifiant leurs modes de consommation.

Depuis la sortie de crise, la moitié des Français affirme l’avoir fait. Plus encore, 53 % d’entre nous désirent se tourner vers des marques plus saines et responsables.

  • … notamment chez les jeunes

Pendant la crise sanitaire, 71 % des 18-34 ans se sont interrogés sur l’impact de leur consommation. Près de la moitié d’entre eux se sentent même coupables de certains achats. C’est plus que la moyenne des Français (29 %).

  • Un bilan mitigé pour les marques

Face à ces constats, la population de l’hexagone exige des actes plutôt que des belles paroles. Il faut dire qu’elles n’ont pas convaincu : seul un tiers d’entre nous les a jugé utiles.

66 % des Français estiment que l’engagement des marques n’est qu’une simple mode qui disparaîtra avec le temps… La quasi totalité des répondants souhaite que les entreprises se concentrent sur leurs responsabilités.

  • L’humain avant tout

Deux tendances sont identifiées dans cette étude. Premièrement, se concentrer sur le facteur humain face à une nouvelle hiérarchie des attentes consommateurs. 89 % des Français disent respecter les marques « qui assurent le bien-être de leurs employés ».

Deuxièmement, être cohérent pour acquérir la confiance des consommateurs. Un trop grand écart entre les paroles, les valeurs et les actes fait perdre 72 % des consommateurs de manière durable.

Pour connaître davantage d’insights, suivez le guide (à télécharger en laissant quelques données) !

Brèves

  • Seconde infographie en deux semaines sur… les podcasts. Il y a un an, l’ACPM (Alliance pour les Chiffres de la Presse et des Médias) a certifié une trentaine de podcasts. Aujourd’hui, l’organisme en a certifié 225 et publie cette infographie sur les usagesL’éducation, les sujets « culture et société » et les actualités composent les trois thématiques fortes en termes de nombre de téléchargements.

  • Sur les réseaux sociaux, les règles communautaires sont obscures et divergent. Récemment, on a appris que TikTok va automatiser la suppression des vidéos qui enfreignent les règles de la plateforme, notamment celles en rapport avec la violence et la nudité. De son côté, Twitter se voit obligé par la justice française de détailler ses moyens de lutte contre le cyber-harcèlement.

  • Longue interview très riche de la BBC (repérée par Laura Bokokbza) du dirigeant de Google, Sundar Pichai. Il alerte sur le risque de perte de neutralité du web (certains contenus non accessibles depuis certains pays) et partage sa vision sur les deux grandes révolutions (plus importantes que le feu et l’électricité) qui arrivent : l’intelligence artificielle et l’informatique quantique. Il aborde également le sujet des taxes et rappelle, de manière opportune par les temps qui courent, que Google a payé près de 20 % d’impôts sur les dix dernières années.

  • The Economist a publié un indicateur intéressant mesurant le niveau d’activité parmi les 50 plus grands pays, avant et après la pandémie. Quand 100 était le niveau d’activité globale avant la pandémie, nous ne serions qu’à 67 aujourd’hui. Ci-dessous le graphe par secteur d’activité :
Indicateur mesurant le niveau d'activité pre et post-pandémie
Newsletter

Chaque vendredi matin, retrouvez une synthèse des informations du marketing digital à replacer lors de votre prochaine réunion.