L'édito Modération versus modèle économique ? Bonjour à tous, L'édito…
L'édito La fin des réseaux sociaux… ? Une tribune de The…
L'édito Tout est une question d'échelle Bonjour à tous. Long…
L'édito Listenbourg sur Metaverse…  Après une période d’accalmie, les metaverses…
Agence RnD > En ce moment > Newsletter > RnD Café ☕️ – #289

RnD Café ☕️ – #289

L’édito

La fin des réseaux sociaux… ?

Une tribune de The Atlantic a retenu notre attention. Au-delà du titre un tantinet racoleur, « L’ère des réseaux sociaux est révolue », quelques éléments néanmoins à en extraire.

Résumé : 

Sur ce sujet donc, les nouvelles sont mauvaises d’où qu’elles viennent pour paraphraser un chanteur helvète chevelu du début des années 90… Déclin de Facebook, chaos chez Twitter, sujets brûlants chez TikTok (lire autre remarquable article chez Superception)…

Retour en arrière. Depuis 20 ans, les réseaux sociaux ont été conçus pour créer un flux sans fin de contenus. Cela a commencé en 1997 avec SixDegrees, puis Friendster, MySpace et LinkedIn en 2002, suivi par… Facebook en 2004. C’était la révolution Web 2.0, celle du contenu créé par les utilisateurs, sauf qu’en fait, dans la réalité, on parlait plus de connexion que de création de contenus.

La thèse de l’auteur est que nous allons peut-être assister à la renaissance d’autre chose. « Les réseaux sociaux, qui étaient autrefois des voies de contact latentes, sont devenus des autoroutes de contenu permanent ».

2009, on passe de réseaux sociaux à médias sociaux (smartphones, Instagram en 2010) où tout le monde est devenu diffuseur. Cela avait commencé avec Twitter (2006) où, au lieu de mettre en contact des personnes, ce media social est devenu un salon de discussions géant et asynchrone pour le… pire.

Augmentation des profits publicitaires, naissance de l’économie de l’influence…
Les opérateurs de médias sociaux ont découvert que plus le contenu était chargé émotionnellement, plus il se propageait dans les réseaux de ses utilisateurs. Les informations polarisantes, offensantes ou tout simplement frauduleuses étaient optimisées pour la distribution.


Les médias sociaux ont montré que tout le monde a la possibilité d’atteindre une audience massive à faible coût et avec un gain élevé – et ce potentiel a donné à beaucoup de gens l’impression qu’ils méritent une telle audience. Il aura fallu 20 ans pour réaliser cela.

Si Twitter fait faillite, soit parce que ses revenus s’effondrent, soit parce que la dette massive imposée par l’accord de Musk l’écrase, le résultat pourrait contribuer à accélérer le déclin des médias sociaux de manière plus générale. Changement radical en vue ? Possible selon l’auteur mais ce sera lent. A suivre…

Alors quel avenir pour les réseaux/médias sociaux ? 

La décentralisation ? C’est en tout cas ce que promet le fondateur de Twitter, Jack Dorsey, qui s’apprête à lancer une nouvelle plateforme numérique, Bluesky, incubé depuis 3 ans chez Twitter : réseau décentralisé avec un contrôle maximal sur vos données privées.

Ou est-ce que l’avenir sera du côté des metaverses à 1, 2, 5 an(s)…? Gartner le pense : 25% d’entre nous passeront 1h par jour dans le metaverse en 2026. L’un des freins sera peut-être levé en 2023 : celui du hardware avec des casques plus simples, plus ergonomiques (Apple ?) ou des lunettes


Pour conclure, côté souveraineté numérique, retour sur une étude publiée début novembre par Jamespot. La conclusion n’est pas si intuitive : l’étude révèle ainsi que la notion de souveraineté numérique est au cœur des préoccupations des décideurs et qu’elle est déjà bien présente dans nos entreprises. A lire ici.

Sur ce, bonne lecture et très bon week-end.

Du côté de RnD

RnD recrute une ou un Chef de projet digital expérimenté(e)

Qui fait quoi pour quand ? Le métier de chef de projet digital a bien évolué et nous cherchons à renforcer l’équipe. Vous connaissez une ou un Chef de projet digital expérimenté(e) qui a envie de bouger ? Parlez-de nous. 😉

C’est par ici et à recrutement@rnd.fr. Merci !

A retenir cette semaine

Publicité digitale : la croissance continue 

Les recettes publicitaires par média : évolution 2019-2022

Kantar vient de publier son BUMP Baromètre Unifié du Marché Publicitaire et de la Communication pour la période de janvier à septembre 2022 ainsi que les prévisions des prochains mois en partenariat avec l’Institut de Recherches et d’Etudes Publicitaires (IREP) et France Pub. L’objectif de ce rapport est de présenter les grandes évolutions du marché de ce secteur.

Tout d’abord, quelques grandes données à retenir concernant le marché publicitaire global sur les 9 premiers mois de 2022 :

  • 11,3 milliards d’euros de recettes, soit une croissance de 8,1% par rapport aux 3 premiers trimestres de 2021 ;
  • les médias, la presse, la radio, le cinéma, la télévision et la publicité extérieure ont augmenté de 4% ;
  • il existe un total de 58 899 annonceurs tous médias confondus, et 29 585 ont opté pour le display ;
  • l’audio digital a réalisé une croissance de 93,4% par rapport à 2021.

Avec ces premiers éléments, il est évident de considérer que le marché publicitaire en ligne, et donc le digital, est un levier de croissance majeur pour les médias. Ce levier de croissance est si important que l’investissement des annonceurs est colossal. Sur les trois premiers trimestres de 2022, l’ensemble des recettes est estimé à 6,275 milliards d’euros soit une croissance de 13,5% par rapport à l’année dernière.

Quelle répartition entre les différents canaux ?

  • Display : 29 585 annonceurs ;
  • Paid search : 13 370 annonceurs ;
  • Paid social : 12 489 annonceurs ;
  • Audio Digital : 851 annonceurs.

Et dans le contexte actuel, quelles sont les tendances et prévisions sur les prochains mois ?

Le marché semble redorer son blason et est prêt à atteindre le niveau de 2019 avec un marché global estimé à 32,9 milliards d’euros, un investissement des médias à hauteur de 8,2 milliards d’euros et un investissement sur les canaux digitaux à hauteur de 9 milliards d’euros (27%).


A noter que certaines thématiques de communication augmentent significativement . La communication autour de la thématique RSE a été multipliée par 2,2 en un an (11,6% de l’ensemble des communications). Enfin pour terminer, il est également important de souligner que les sujets de société ont un impact non négligeable sur les évolutions des enjeux et des investissements. 

En bref (ou presque)

  • 🖱 Le zéro clic au sein des pages de résultats en plein essor, acte 2

Nous vous parlions la semaine dernière de l’énorme enjeu que représente le contenu zéro clic au sein des pages de résultats du moteur de recherche de Google. Nouvelle étude de Semrush cette semaine, l’un des outils leaders en référencement naturel (SEO), pour approfondir le sujet.

  • 🎨 Les tendances graphiques à suivre en 2023…

Le design graphique n’échappe pas aux tendances 2023 ! Venngage présente dans une infographie et en détails les huit tendances à suivre l’année prochaine en graphisme. Parmi elles, le motion design, les contenus visuels générés par l’intelligence artificielle ou encore le storytelling visuel imaginatif. 

  • 📱 … et celles sur les réseaux sociaux !

Après Talkwaker, c’est au tour d’Hootsuite, le leader mondial des suites d’outils à destination des médias sociaux, de publier les tendances sociales à suivre (et appliquer) d’ici quelques semaines. Elles sont réparties en trois grandes thématiques : le social marketing, le social commerce et le social customer service.

  • 📱 Les nouveautés réseaux sociaux de la semaine

Si vous travaillez sur les réseaux sociaux, vous avez déjà dû vous tirer les cheveux à de nombreuses reprises à cause des algorithmes. Richard van der Blom vient de publier un état des lieux de l’algorithme de LinkedIn en 2022 (en français ici) : quand poster ? Quels sujets aborder ? Qu’est-ce qui peut influencer la portée d’une publication ? Toutes les réponses y sont. Sur le même sujet, côté TikTok, son algorithme appliqué en Chine proposerait une expérience de contenu différente de celle de l’Occident.

TikTok, justement, invite les marques américaines à rejoindre son programme d’achat TikTok Shop, fraîchement disponible Outre-Atlantique. YouTube, de son côté, fait le test de fonctionnalités shopping sur Shorts, comme par hasard…

  • 🐤 Elon Musk lance l’abonnement Twitter Blue (enfin, plus vraiment)

Malgré les annonces du début de semaine, il va falloir encore patienter pour découvrir la nouvelle offre de TwitterTwitter Blue. Les équipes du réseau social doivent d’abord “résoudre les problèmes d’usurpation d’identité”. Il faudra donc attendre fin novembre. Quoi qu’il en soit, des nouveautés sont à prévoir ! Et elles peuvent être intéressantes pour les marques.

  • 🍎 Les applications first-party d’Apple exemptées de l’App Tracking Transparency

Aïe. Apple souhaitait révolutionner la confidentialité des données sur les applications mobiles avec l’App Tracking Transparency. Oui, mais… La récolte de data a bel et bien lieu sur les applications first-party de la firme à la pomme : App Store, Plans, Boussole, etc. Une plainte a été déposée dans l’État de Californie.

  • 📉 La crise du monde de la crypto continue

Si vous suivez l’actualité de la crypto, vous n’avez pas dû passer à côté de la faillite de FTX. L’histoire de FTX, plateforme d’échange de cryptomonnaie, commence en 2017 et se termine en novembre 2022. En seulement une semaine, l’entreprise passe de numéro 2 mondial à… plus rien. Pour tout comprendre facilement en 2 minutes, suivez le guide

  • ☠️ Google Panda n’est plus, vive Google Coati

C’est une nouvelle qui a surpris les professionnels du SEO : Google Panda, l’algorithme général du moteur de recherche mis en place en 2012 pour lutter contre les contenus de faible qualité, a été remplacé par Google Coati. C’est le vice-président de Google Search qui a annoncé la nouvelle. Le nom a changé mais le but, pas réellement. Pas de panique à avoir donc ! Mais bon à savoir.

Newsletter

Chaque vendredi matin, retrouvez une synthèse des informations du marketing digital à replacer lors de votre prochaine réunion.