L'édito Souveraineté Depuis le 24 février dernier (), le mot souveraineté n'en…
📌 En un clin d'œil L’EditoArticle : La fracture numérique,…
📌 En un clin d'œil L’EditoL'opportunité des podcasts de marqueLes…
📌 En un clin d'œil L’EditoDu côté de RnD : Hublo nous fait…
Agence RnD > En ce moment > Newsletter > La News du vendredi 01/04 – #261

La News du vendredi 01/04 – #261

Certifiée sans poisson

La régulation fait encore parler d’elle cette semaine : nouveau séisme du côté de Bruxelles.

Le Digital Markets Act (DMA) qui entrera en vigueur probablement dans l’année a été signé à Bruxelles jeudi dernier. Il concerne les mastodontes de l’Internet, majoritairement US (avec Booking – entreprise hollandaise en contre exemple), et qui proposent des services à 45 millions d’utilisateurs par mois ou plus.

Le DMA lutte pour un monde plus ouvert, moins centralisé et plus interopérable : pas de logiciels pré-installés, pas de favoritisme dans les résultats de recherche (Google Shopping), un consentement éclairé pour le transferts de données personnelles, … 

En cas d’infraction, l’amende peut s’élever à 10% du CA mondial et 20% en cas de récidive… Significatif ! Lire la très bonne synthèse de Laura Bokobza ici, ou l’article du Monde.

L’Europe dicte donc sa loi… Ah bon ? 

Dans le même temps, la présidente de la Commission Européenne et Joe Biden ont validé la semaine dernière aussi, le texte qui succédera au Privacy Shield dont nous parlions les semaines précédentes

La Cour de Justice de l’Union Européenne donnera-t-elle son aval contrairement aux deux précédents épisodes (2015, 2020) ? Le détail du texte n’est pas connu mais les experts estiment que l’accent serait mis sur l’adaptation des lois de surveillance américaine. C’est encore trop tôt pour avoir un avis définitif mais Max Schrems, l’activiste autrichien militant pour la protection des données privées à l’origine des plaintes récentes contre Google, estime que c’est du « rouge à lèvre à un cochon » ou encore selon d’autres acteurs que « l’Europe s’engage dans la braderie de nos données ».

Quoiqu’il en soit, l’actualité confirme la posture que nous soutenions la semaine dernière concernant Google Analytics : Wait & See mais se préparer.

Enfin, cette semaine a vu la disparition de l’inventeur des gif (ou jif), Stephen Wilhite, véritable père d’une certaine culture internet…

Disparition de l'inventeur des GIF

Sur ce bonne lecture, bon week-end.

Et toujours un soutien appuyé à nos connaissances en Ukraine.

A retenir cette semaine

Metaverse, web3 : quelle est la situation ? 

Metaverse, web3 : quelle est la situation ?

Cette semaine encore, cela reste assez compliqué de passer à côté du (des) Metaverse(s). Avec une estimation élevée à 678 milliards de dollars d’ici à 2030 pour le marché du metaverse selon une étude du cabinet de conseil américain Grand View Research, la question continue de se poser : fake ou réelle tendance… ?

Univers virtuel, dans lequel certaines marques ont déjà créé leur propre écosystème et référencé des produits, qui continue d’évoluer et risque d’être un outil très lucratif dans un avenir proche. L’évolution numérique des casques virtuels et de réalité augmentée favorise la mise en place de ce metaverse au grand public avec de premières ébauches grâce à Fortnite ou Sandbox. Le Printemps a annoncé cette semaine l’ouverture de son propre univers virtuel.

L’engouement ne cesse de croître, malgré une compréhension parfois hasardeuse de la situation. En effet, seulement 34% des Français ont déjà entendu parler du metaverse et seulement 14% déclarent savoir de quoi il s’agit. Le metaverse fait notamment parler de lui via Sandbox mais aussi les jeux vidéo. Pour accompagner ce besoin croissant au sein des jeux vidéo (permettant déjà l’achat en ligne dans un univers virtuel), Meta développe son premier casque virtuel et Google un produit dédié à la réalité augmentée. 

Le réel enjeu du metaverse est de rassembler les diverses générations sur un même monde dit virtuel, mais à ce jour seule la génération Z semble encline à ce changement. En effet, le web3 transforme les usages numériques et les attentes de la génération Z. Selon une étude menée sur 538 jeunes de 18 à 25 ans issues de grandes régions françaises, le sujet du metaverse n’est pas totalement acquis. Malgré cela, la notion de données personnelles reste très importante et ils sont prudents. 

Mais selon Deloittela route du metaverse est déjà là, « les jeunes générations se comportent d’une manière qui suggère qu’elles vivront leur vie en ligne et adopteront le metaverse« , via les jeux vidéo, qui est la forme de divertissement privilégiée. L’enquête réalisée a révélé que pour la prochaine génération de divertissements numériques, les entreprises de médias et de divertissement devraient réfléchir sérieusement à la façon dont les gens socialisent autour du divertissement et à la façon dont celui-ci devient personnalisé, interactif et immersif. 

La période est encore incertaine et selon Fred Cavazza, le vrai développement des metaverses est plutôt à aller chercher du côté des jeux vidéo.

Devez-vous y aller… ? Il y a fort à parier que nous allons assister à un afflux d’audience dans ces univers. Donc s’il y a audience et que celle-ci correspond à vos cibles, la question ne se posera pas très longtemps.

On en parle quand vous voulez ! 👉 Offre RnD : Développement web

En bref (ou presque)

  • 🔎 | Nous vous partageons les grandes tendances 2022 depuis le début de l’année. Pour tout avoir sous le coude, Digimind a recensé 20 sources de référence. Tendances globales du marketing digital, réseaux sociaux, consommateurs, … A mettre en favori !
     
  • 💻 | Le Net Promoter Score (NPS) ne serait-il pas dépassé ? Une nouvelle étude de la Harvard Business Review révèle les stratégies d’entreprises en matière de mesure de l’expérience client. Principal constat : le NPS est toujours utile, mais insuffisant puisqu’il se concentre avant tout sur l’efficacité et non sur la qualité de l’expérience client. C’est là que l’intelligence artificielle et l’analyse prédictive ont un rôle à jouer.
     
  • 📱 | Selon le baromètre 2021 du SMS marketing publié par l’af2m (un acteur du secteur), 11,3 milliards de SMS ont été envoyés par les marques l’année dernière, soit une croissance de 18,18% par rapport à 2020. Les SMS transactionnels représentent la majeure partie des SMS envoyés (6,8 milliards contre 4,5 milliards pour les SMS promotionnels).
     
  • 🖥 | Vous connaissez le SEO (aussi appelé référencement naturel), mais connaissez-vous le negative SEO ? Il consiste à « saboter » des sites web et influencer leur classement au sein des pages de résultats des moteurs de recherche. Avis en ligne, backlinks – sites web externes faisant un lien vers le vôtre -, contenu dupliqué, … Véritable menace pour votre réputation en ligne, il est nécessaire de surveiller vos performances pour la prévenir !
     
  • 🧠 | L’expérience utilisateur doit être au centre de vos préoccupations, ce n’est pas nouveau. Mais pour l’optimiser, n’oubliez pas de comprendre et prendre en compte les multiples biais cognitifs ! Il en existe plus de 100 que Growth Design a répertorié en quatre catégories : information, signification, temps et mémoire. L’un des plus connus : la preuve sociale.
     
  • 🌳 | 71 tonnes de gaz à effet de serre (CO2), c’est l’impact d’une campagne de publicité numérique « classique ». Une étude a révélé qu’une campagne de publicité numérique (publicité vidéo, complétée par du référencement payant, des publicités sur les réseaux sociaux et un affichage en display) équivaut à 35 allers-retours aériens entre Paris et New-York ou encore à l’empreinte carbone de sept français par an.

Le chiffre de la semaine

54%

Il s’agit du pourcentage de consommateurs prêts à échanger leurs données personnelles contre des offres et des promotions personnalisées.

Quel est l’avis des consommateurs sur leur data ? Comment cela se traduit pour les professionnels du marketing ? La réponse dans cette étude de 3radical.

Le sondage de la semaine

Selon vous, quel est le pourcentage d’entreprises déclarant augmenter leur budget lié à la mesure de l’expérience client pour obtenir de meilleurs résultats ?

➡️ Répondre

Les résultats du sondage précédent.

Newsletter

Chaque vendredi matin, retrouvez une synthèse des informations du marketing digital à replacer lors de votre prochaine réunion.