Comme vous le savez, sur chaque newsletter du vendredi nous…
Fin des plateformes ? Assisterons-nous prochainement à la fin des…
Comme vous le savez, sur chaque newsletter du vendredi nous…
L'e-commerce bat son plein en cette fin d'année Et oui,…
Agence RnD > En ce moment > Newsletter > La News du vendredi 05/11 – #242

La News du vendredi 05/11 – #242

Meta-morphose ? *

Méta-morphose

Chaque semaine, nous nous disons… « Allez promis, on arrête de vous parler de Facebook ».

Et bien non… Ce sont près d’une centaine d’articles parus en une semaine : résumé parfait à lire en 3 minutes chez Superception.

Evidemment, cela ne vous aura pas échappé, la holding de Facebook devient Meta et le groupe investit 10Mds$ dans son Metavers. Le mot revient dans toutes les conversations (cf notre article d’il y a quinze jours). Et par le plus grand des hasards, Microsoft s’empare également du sujet cette semaine par la voix de son PDG, Satya Nadella. Quant à Nike, ils se lancent aussi sur ce thème et souhaitent déposer le terme « Virtual Goods« … 

Dans ces moments d’emballement, si le sujet vous intéresse, toujours pertinent de revenir aux fondamentaux et c’est comme d’habitude ce que fait très bien Fred Cavazza qui démontre que le Metavers est en fait une continuité d’internet. Il nous semble important de s’y intéresser car il y aura une place à prendre pour les marques (apporter des services plus que de la publicité).

Et sinon, dans la série tendances 2022, cette semaine : la publicité digitale.
Autre article qui a retenu notre attention : l’impact de l’intelligence artificielle dans l’e-commerce.

Bonne lecture et bon week-end.

Exceptionnellement, pont oblige, la prochaine newsletter arrivera dans vos boîtes le lundi 15 novembre.

* Pas mieux ! Vu chez Superception (encore eux !).
PS : Encore 2 coquilles la semaine dernière… Ni une ni deux… Deux nouveaux arbres viennent rejoindre la forêt RnD !

A retenir cette semaine

Publicité en ligne : les tendances à surveiller en 2022 ?

Publicité en ligne : les tendances à surveiller en 2022 ?

C’est la saison des tendances, explorons celles de 2022 concernant la publicité digitale, et notamment via les offres de Google, Facebook, Twitter & Co sur des campagnes d’acquisition au CPC (Coût Par Clic).

  1. La data, encore et toujours

    Avant un monde sans cookies en 2023, l’industrie publicitaire doit se préparer à mettre à jour ses pratiques dès maintenant. Quelles données seront accessibles ? Comment en tirer le meilleur parti ? Une chose est sûre, il va falloir s’adapter pour trouver des alternatives. C’est le moment de s’intéresser à la data first-party (c’est à dire les données que vous collectez vous-même avec l’accord de vos publics) et aux attentes de vos consommateurs, de moins en moins friands de la publicité en ligne qui détériore leur expérience.
     
  2. Variez les plateformes. La diversification sera la clé ! En plus des formats où il va être de plus en plus important de miser sur le mobile, explorez de nouvelles opportunités en dehors du géant Google. Si vous utilisez exclusivement le moteur de recherche comme support publicitaire, élargissez votre scope.
     
  3. Côté marketplace, Amazon semble le mieux placé. Pourtant, la place de marché fait face à des demandes croissantes des vendeurs souhaitant sponsoriser leurs produits. En d’autres termes, attention puisque la concurrence fait rage. Mais ça tombe bien (…), Amazon dévoile huit nouveaux outils et fonctionnalités : annonces audio, vidéo interactives…
     
  4. Côté réseaux sociaux, si on pense immédiatement à Facebook, dont les revenus publicitaires devraient atteindre 50 milliards de dollars d’ici la fin de l’année aux Etats Unis, il n’est pas tout seul.
    Pinterest, WhatsApp (voir plus bas 👇), TikTokInstagram… offrent tous des formats publicitaires différents et pertinents selon vos cibles. Difficile de s’y retrouver puisqu’il est vrai que certains se ressemblent, comme les publicités TikTok et les Reels sponsorisés sur Instagram. Leurs performances ont d’ailleurs été comparées. Pour une même campagne, la portée des Reels est double, les impressions sont triples, le nombre de clics est plus important et le prix moindre… L’élève dépasse le maître.

  5. Osez les tests et l’automatisation
    Chaque jour, de nouvelles opportunités et fonctionnalités apparaissent. Le recours à l’A/B testing (tests en grandeur réelle sur plusieurs segments) permet d’identifier ce qui fonctionne le mieux pour votre activité. Et pour obtenir un gain de productivité, il est intéressant de commencer à automatiser certaines tâches. Un sujet à surveiller concerne le DCO (Dynamic Creative Optimization) ou la capacité de manière automatisée de créer des bannières à la volée, par exemple avec un modèle de voiture et son prix réel dans la concession à côté de chez vous.

L’intelligence artificielle et l’e-commerce

L'intelligence artificielle et l'e-commerce

« 98% des retailers estiment que l’IA pourrait améliorer leur plateforme e-commerce ».

Open Studio a réalisé une enquête auprès de 132 retailers pour comprendre l’impact de l’IA. L’intelligence artificielle est attendue sur 3 sujets principaux : 

  1. Faciliter les prises de décisions grâce aux analyses en temps réel ;
  2. Gagner du temps grâce à l’automatisation des tâches ;
  3. Augmenter le CA (recommandations, cross sell, up sell, …).

Mais pas uniquement. L’IA peut apporter des réponses sur la sécurisation des paiements, l’automatisation de la préparation des commandes ou la gestion des stocks.

Au-delà de sujets liés au développement du CA, l’IA peut également accompagner les équipes marketing pour façonner une meilleure expérience client

Par exemple ? Fournir des données « exploitables » permettant de comprendre le comportement des clients. Objectif : optimiser les parcours clients.

A noter que l’IA étant résistante aux biais, il est possible de développer des capacités prédictives facilitant la mise en place d’expériences clients évolutives

Attention néanmoins, il y a bien sûr, comme toute innovation,  des limites : 

  • le tri des données. Elles sont en grandes quantités et nous ne savons pas les trier.
  • la création d’équipes dédiées à l’IA alors que les compétences sont encore rares. 

Quoi qu’il en soit, une chose est sûre, l’IA va se répandre. Dernier exemple en date : l’EDGE AI va s’accélérer. C’est une méthode où les algorithmes d’IA fonctionnent localement, c’est-à-dire sur l’appareil en lui-même (objet connecté) grâce aux données générées par ce dernier sans se connecter dans le cloud .

En conclusion, des opportunités, des freins, une mise en place encore complexe mais à n’en pas douter un sujet à suivre dans les prochains mois.

En bref (ou presque)

  • 🎥 | De plus en plus populaire, le contenu visuel permet de se démarquer sur le web et les réseaux sociaux. 40,8 % des marketeurs publient du contenu visuel deux à cinq fois par semaine ! Infographie, vidéos, stories… Découvrez 38 autres statistiques à connaître sur le contenu visuel.
     
  • 🛍  | Channel Advisor vient de publier une étude sur les tendances d’achats en ligne des consommateurs français en 2021. Première grande donnée : 40 % des Français déclarent acheter plus fréquemment en ligne depuis la pandémie. Amazon est le grand vainqueur de cette évolution (🤷). Sur les achats réalisés en ligne en France, la mode (76 %) reste première, suivie par la beauté/santé (53 %) et les loisirs (46 %). Les Français privilégient Amazon mais aussi les moteurs de recherches et les sites web des marques. N’hésitez pas à découvrir l’étude complète.
     
  • 📱  | Le fossé générationnel entre Facebook et Instagram est bien réel. Si 81 % des 18-24 ans utilisent régulièrement Instagram, ce n’est le cas que pour 56 % d’entre eux pour Facebook. A l’inverse, les 55-64 ans utilisent régulièrement Facebook (87 %), bien plus qu’Instagram (29 %). L’écart devrait être encore plus parlant pour les adolescents. Il faut dire que le réseau social visuel alloue la majeure partie de son budget de publicité vers cette cible là. Bien garder en tête à ce titre les articles sur les dérives d’Instagram sur ce public.
     
  • 💬  | « 84 % des partages sociaux se font par le biais de plateformes dark social« . Dark Social ? Kezako ? Il s’agit de toutes les sources de trafic opaques (dark!) que vous ne pouvez par réellement mesurer car elles proviennent de recommandations entre pairs (partage de lien dans une messagerie par exemple). Votre stratégie marketing est centrée sur Facebook et LinkedIn, mais du coup, avez-vous pensé à ces sources « dark social » : les applications de messagerie ? WhatsApp représente 2 milliards d’utilisateurs dans le monde. Le dark social peut être bénéfique pour la visibilité de votre marque. Ce concept nouveau et l’adoption du marketing conversationnel permettent la création de nouvelles campagnes qui sont gratuites avec des taux d’ouvertures forts dans lesquels vous pouvez vous engager plus personnellement avec vos clientsPlus d’infos ici.
     
  • 🔐  | Si un certain nombre de règles du RGPD sont communes en marketing B2B et B2C en termes de protection et de gestion des données, il y a pourtant des différences. Par exemple, pour le B2C, le RGPD impose pour tout message commercial le consentement des clients lors de la collecte de leurs adresses mail. En B2B, c’est plus flexible puisqu’il est possible de faire du démarchage commercial sans accord préalable.
     
  • 💻  | La zoom fatigue vous semble un mauvais souvenir en raison de la reprise des réunions en présentiel ? Que nenni ! Ca ne fait que commencer ! Bientôt des pubs dans vos visios Zoom si vous ne payez pas d’abonnement ? Voilà, en tout cas, ce qui se trame car Zoom teste l’idée de monétiser son offre gratuite… 

Le chiffre de la semaine

10 millions €

Plus précisément, 10 064 480€. Il s’agit de l’argent récolté pour Action contre la faim par les 51 streamers (gamers qui diffusent en live leurs jeux) les plus en vue du moment au Z Event 2021 en 56h de live sur Twitch.

Pour les autres chiffres, tout est résumé dans une infographie. L’industrie du jeu vidéo et de l’eSport offre de réelles opportunités, y compris marketing.

Le sondage de la semaine

Selon vous, quel est le pourcentage des 18-25 ans Français ayant acheté des produits en ligne sur Amazon, après avoir vu des publicités ou produits sponsorisés ?

➡️ Répondre

Les résultats du sondage précédent.

Cette semaine chez RnD

RnD est sollicité pour des sessions de mentorat à Station F

L’équipe de RnD est régulièrement sollicitée pour intervenir sur des sessions de « Mentorat » auprès de start-ups de l’écosystème numérique.

Cette semaine, nous avons accompagné plusieurs acteurs chez Station F ou 50 Partners sur des sujets comme : l’optimisation UX, les tableaux de bords de l’acquisition, le référencement technique.

Longue vie à eux : GojiHospitalinkOmniSuperproducteurLe ClosetLa Marque en Moins.

Newsletter

Chaque vendredi matin, retrouvez une synthèse des informations du marketing digital à replacer lors de votre prochaine réunion.