L'édito Listenbourg sur Metaverse…  Après une période d’accalmie, les metaverses…
Dans le cadre de son développement, l'agence RnD recherche un…
L'édito Prompt/ Vous faites quoi dans la vie ?  Je…
L'édito A quoi ça sert ?!  Même si le phénomène…
Agence RnD > En ce moment > Newsletter > La News du vendredi 14/01 – #250

La News du vendredi 14/01 – #250

On parle innovations

Le CES, ce salon des innovations technologiques qui se tient chaque année à Las Vegas, vient de fermer ses portes. Comme prévu, s’il y a un mot qui revenu c’est le mot Metaverse mis à toutes les sauces et pour n’importe quoi… A ce sujet, au-delà d’un enthousiasme souvent intéressé, il peut être utile de se poser et d’analyser. Cet article du New Yorker s’emploie à expliquer calmement l’enjeu de ces univers principalement orientés vers le jeu à court terme.
En parallèle, continuons juste à étudier le phénomène, à l’expérimenter afin de renforcer nos convictions sur l’intérêt ou non pour telle ou telle marque d’y déployer une présence. On suit cela.

Pour conclure sur le CES, il y a aussi des innovations utiles comme le rappelle Les Echos : batteries océaniques, mini moniteur de glycémie, robot d’assistance pour les charges lourdes, airbag personnel pour lutter contre les chutes, panneaux solaires clouables…

Et si les innovations vous intéressent, à parcourir cette nouvelle « bible » de 203 pages sur toutes les tendances 2022. Contentez-vous des deux premières pages et du résumé des 14 évolutions majeures identifiées : le temps des consommateurs augmente, bien sûr le web3 (crypto, NFT, metaverse encore et encore), les jeux, l’e-commerce, la vidéo, le sport et ses innovations tech, y compris l’e-sport, l’audio, la data et l’automatisation…

Bonne lecture et bon week-end.

A retenir cette semaine

Transformation numérique… Concrètement, on fait comment ?
Réponses de CEOs 👇

Transformation numérique... Concrètement, on fait comment ?

Quand deux mastodontes du conseil parlent du même sujet en une semaine, … forcément, on écoute.

McKinsey et la Harvard Business Review (HBR) nous partagent les clés d’une réinvention du modèle d’entreprise réussie, vues par les CEOs. Et cela commence par un constat.

La transformation numérique d’une entreprise ne peut se faire qu’en réalisant des investissements et des changements à grande échelle

  • Stratégie

McKinsey révèle que les entreprises les plus performantes ont une vision ambitieuse pour générer de la valeur transformative. En effet, transformation numérique ne signifie pas devenir numérique comme le souligne la HBR, mais générer de la valeur en repensant le modèle d’entreprise de manière réfléchie. Pour cela, il est nécessaire de « redéfinir les frontières d’où peut provenir la valeur« .

Vient ensuite le temps de l’élaboration des feuilles de route de transformation axées sur des domaines d’activité précis (comme un parcours client ou encore un processus commercial). Elles doivent être ambitieuses ET pragmatiques : stratégie des petits pas. Les premiers changements nécessaires doivent être mis en œuvre rapidement. 80 % des interventions réussies dans une transformation en difficulté sont basées sur le recentrage de celle-ci sur des domaines prioritaires selon la HBR.

  • RH et organisation

La fidélisation de vos collaborateurs est importante, mais attirer de nouveaux talents aussi. C’est l’un des moyens les plus rapides d’accélérer une transformation numérique. Il est nécessaire de se concentrer sur ce qui motive les nouveaux talents en ajustant la culture et l’approche de l’entreprise pour les séduire tout en leur proposant un plan de carrière flexible.

Autre sujet, l’agilité. S’affranchir des structures opérationnelles augmenterait la rapidité de la prise de décision en valorisant l’exécutant plutôt que le gestionnaire et les petites équipes plutôt que les organigrammes géants. Concrètement, il s’agit de simplifier les processus, clarifier la gouvernance, réduire le nombre de responsables et fêter les progrès des équipes.

  • Technologie et Data

Mettre la technologie et la data au cœur des actions est une priorité. Selon ces articles, il y a deux façon de procéder :

  1. Résoudre les problèmes commerciaux ou ouvrir des opportunités grâce à elles ;
  2. S’assurer que la technologie et les données sont intégrées dans l’ADN de l’entreprise.

« La capacité des solutions technologiques à générer de la valeur dépend de la qualité, de la pertinence et de la disponibilité des données. » En identifiant, générant ou acquérant de la data, il est nécessaire de garder en tête leur valeur et d’en faire un facteur de différenciation concurrentielle. Les responsables tech et data prennent de fait place dans les CODIR.

  • L’adoption du numérique

L’adoption de solutions numériques est primordiale. Cela peut paraître complexe à grande échelle puisque le numérique demande « de recalibrer et de réaligner en permanence l’ensemble du système d’entreprise pour en tirer tous les avantages« . Quelques clés : faire de la pédagogie, tester des sujets concrets et mesurer les résultats à l’aide de KPI bien choisis et précis.

Nous nous efforçons de suivre ces principes lors de nos missions de conseil.
Parlons-en 👉 Offre RND : Conseil et Stratégie.

Photo : Lagos Techie sur Unsplash.

Low-code, no-code… La montée en puissance ?

Low-code, no-code... La montée en puissance ?

Le monde de la « tech » connaît aussi ses polémiques. Un récent débat sur le no-code (outils qui permettent de mettre en place des applications sans recourir à des compétences de codeur), ou le low-code (la même chose mais où il faut coder un peu) a animé la toile récemment.

Au commencement, il y a cette pénurie de développeurs qui sévit partout dans le monde. Il faut d’ailleurs se rappeler que seulement 0,3 % de la population mondiale sait coder (étude de Evas Data Corporation).

Dans ce contexte, le no-code, pratique en plein essor, favorise la facilité d’emploi, l’automatisation ou encore une accessibilité rapide et à moindre coût, pour développer des projets simples sans connaissances techniques.

Plus globalement, on peut même lire qu’à l’heure de la pandémie, les missions des employés français ont légèrement changé. Maîtrise technique supplémentaire souhaitée lors du télétravail, changement rapide et adaptation à cette situation sanitaire, des initiatives de transformation numérique sont apparues de manière exponentielle… Le low code et le no-code jouent un rôle dans le fait de transformer le citoyen en citoyen développeur. 

Comment ? Avec la mise en place du télétravail et le travail hybride, les sociétés ont cherché à améliorer les workflows et booster la collaboration et la créativité de leurs équipes via ce déploiement de technologies.

Néanmoins, le low code et no-code n’ont pas pour but de remplacer le code classique, il s’agit d’un complément pour faciliter la réponse à des problématiques. Il faut comprendre que sans le code, le no-code n’existe pas. Malgré leur coût moindre et leurs avantages qui semblent être nombreux, le low code et le no-code ont du mal à faire partie du paysage numérique futur.

Des réserves sont perçues telles que : 

  • il s’agit d’un effet de mode ; 
  • il s’agit d’un générateur de code automatique ; 
  • ce n’est pas une solution viable pour lutter face au manque de développeurs ;
  • le low-code et no-code ne représentent pas une solution moins chère ;
  • le no-code présente des soucis de performance et de sécurité.

C’est en tout cas le sens des échanges que l’on peut lire ça et là. Comme d’habitude, la réalité est plus nuancée et ces deux mondes (le code et le no-code) ne sont pas à opposer. Les usages ne sont pas les mêmes. C’est le sens de cette tribune publiée par l’un des acteurs du no-code.

A suivre.

 👉 Offre RnD : Développement Web.

Photo : Adi Goldstein sur Unsplash.

En bref (ou presque)

  • 🍪 | Lendemain de réveillon compliqué pour Facebook et Google (et YouTube). La raison est commune : la CNIL les a sanctionné au sujet des cookies puisqu’il n’est pas aussi facile de les refuser que de les accepter. Facebook devra alors s’acquitter d’une amende de 60 millions d’euros, en plus de la perspective du procès qui attend Meta aux Etats-Unis pour abus de position dominante, et Google de 150 millions d’euros. Cela dit… nous savons tous que ces montants représentent probablement moins d’une journée de revenus pour ces mastodontes.
     
  • 🔊 | LinkedIn fait un pas de plus dans l’audio et la vidéo. Le réseau social travaille sur une plateforme interactive accueillant des événements professionnels virtuelsDisponible en version bêta dans le courant du mois, seules les fonctionnalités audio seront accessibles dans un premier temps. Si ces événements devraient être gratuits, la piste d’un accès payant grâce à une billetterie en ligne est identifiée.
     
  •  🍩  | Les réseaux sociaux catégorisés par fonction et utilité, c’est le but de la nouvelle version de l’infographie Digital Donuts par Romain Rissoan, inspirée du Conversation Prism. A découvrir !
Infographie Digital Donuts par Romain Rissoan
  • 🛍 | Le top départ des soldes d’hiver 2022 a été donné ce mercredi. Une étude menée par Invibes advertising révèle que 51 % des Français ont l’intention d’effectuer des achats. Pour 64 % d’entre eux, c’est l’occasion d’acheter moins cher des marques qu’ils connaissent déjà. 52 % des achats sont programmés contre 48 % d’achats impulsifs.
  • 💳 | La Fintech française fait bien parler d’elle en ce moment sur la scène internationale avec, en quelques jours, l’annonce de Qonto qui vient de lever 486 millions d’euros (valorisé à 4,4 milliards d’euros). Sans oublier BackMarket qui a levé 450 millions d’euros pour une valorisation a 5,1 milliards d’euros. Fin 2019, la France comptait sept licornes ; aujourd’hui nous en sommes à 29 ! Avec une année record en 2021 de 2,3 milliards d’euros levés, les entreprises françaises ont le vent en poupe.
     
  • 💻 | L’UX doit devenir une préoccupation de fond. Avec une hausse de 14 % en deux ans des achats en ligne, il est important de proposer des expériences simples et adaptées aux utilisateurs. Des enjeux plus globaux prennent place comme l’accessibilité et le respect de l’impact écologique de la conception numérique. Pour résumer les tendances UX de 2022, faire SIMPLE reste le sujet ! 

Le chiffre de la semaine

100 milliards $

Il s’agit de la valeur que devrait atteindre le marché du big data en 2027, contre 70 milliards de dollars attendus cette année (et 64 en 2021).

Le sondage de la semaine

Selon vous, combien de milliards de dollars représentent le marché des NFTs (Non Fongible Tokens) pour l’année 2021 dans le monde ?

➡️ Répondre

Les résultats du sondage précédent.

Cette semaine chez RnD

RnD a remporté le marché de la refonte du site de la Maison de la Radio et de la Musique

Ce fut l’excellente nouvelle de ce début d’année.

Suite à une consultation publique, RnD a remporté le marché de la refonte du site de la Maison de la Radio et de la Musique.

Enjeux d’image, enjeux e-commerce, enjeux techniques, enjeux méthodologiques, RnD est fière de pouvoir écrire un nouveau chapitre avec le Groupe Radio France.

Merci à toutes les équipes pour leur confiance.

Newsletter

Chaque vendredi matin, retrouvez une synthèse des informations du marketing digital à replacer lors de votre prochaine réunion.