En retard Une étude publiée la semaine dernière par une solution de…
Comme vous le savez, sur chaque newsletter du vendredi nous…
Responsabilité Une semaine encore marquée par des levées de fonds…
Comme vous le savez, sur chaque newsletter du vendredi nous…
Agence RnD > En ce moment > Newsletter > La News du vendredi 24/09 – #236

La News du vendredi 24/09 – #236

Responsabilité

Une semaine encore marquée par des levées de fonds records pour la French Tech, mais surtout par des révélations sur Facebook publiées par le Wall Street Journal et largement reprises, qui nous obligent, nous experts du numérique, à prendre position.

Les Facebook files – nom donné aux quatre articles publiés par le WSJ suite à des fuites internes – ont fait couler beaucoup d’encre. Tout est parfaitement résumé (entre autres) chez SuperceptionLeCommentDuPourquoiPetitWeb et outre-Atlantique évidemment.
En deux mots, des rapports internes prouvent que Facebook est totalement conscient (via des études) des dérives induites par la plateforme sans pour autant changer la donne voire même… en enterrant ces informations.

De quel genre de dérives parle-t-on ?

  • Traitement de faveur pour les VIP (post non censurés alors qu’ils le sont pour d’autres),
  • Impact délétère d’Instagram sur les jeunes filles,
  • Utilisations à des fins illégales de la plateforme (drogue, trafic humain),
  • Augmentation de la polarisation (et de la propagation de fake news) suite au changement d’algorithme en 2018.

Notre rôle en tant qu’agence est de vous proposer les meilleures stratégies opérationnelles pour servir vos objectifs, mais il est également essentiel d’avoir un discours factuel sur les pratiques et les dérives.

Concernant Facebook, notre responsabilité, vous annonceurs, nous agence, est :

  1. De rester informés
  2. D’agir en conséquence en analysant froidement les options : se tourner vers d’autres solutions de médiatisation malgré la puissance réelle de Facebook, supprimer ses comptes ou au contraire publier davantage de contenus engagés chez eux… Parlons-en quand vous le souhaitez, sans radicalité, juste avec pragmatisme.


Et sinon, cette semaine, plusieurs publications sur les nouveaux consommateurs et les nouvelles tendances de paiement, sans oublier un sacré coup de projecteur sur les NFT.

Bonne lecture et bon weekend.

PS : Du côté de la forêt RnD, deux coquilles la semaine dernière. C’est donc deux nouveaux pseudotsuga menziesii qui rejoignent leurs camarades.

A retenir cette semaine

La mutation des comportements d’achat en 2021

La mutation des comportements d'achat en 2021

A quoi ressemble le comportement d’achat des consommateurs en 2021 ? Deux études internationales répondent à cette question cette semaine : « Future Shopper 2021 » menée par WPP et les nouveaux profils de shoppers identifiés par Kantar.

Selon ces derniers, 74 % des consommateurs français affirment que leur comportement d’achat a réellement changé durant la période de crise sanitaire. Quatre profils ont été définis : les préservés, les pragmatiques, les combattifs et les vulnérables (détails ici).

Sur l’e-commerce, pas de surprise, nous en avons déjà parlé : le pourcentage des achats en ligne a augmenté de 15 points entre l’avant (42 %) et l’après Covid (57 %).

Logiquement, les dépenses en ligne sont en pleine croissance. Pourtant, nombreux sont les distributeurs qui ne sont pas à la hauteur. En effet, 65 % des consommateurs estiment que leur offre de produits et de services ainsi que l’expérience utilisateur doivent être améliorées.

D’ailleurs, parmi les marques plébiscitées en termes d’inspiration, nous retrouvons les DNVB (Digital Native Vertical Brand) et les sites de marque. De son côté, Amazon perd quelques places. Pourtant, ses services séduisent ! En effet, 65 % des Français aimeraient que les e-retailers offrent les mêmes services qu’Amazon Prime.

Autre domaine en plein boom dont nous parlons régulièrement, le social commerce. 73 % des Français souhaitent passer au Compressed Commerce, soit réduire le temps entre l’inspiration, la recherche et la transaction.
Plus encore, un quart des Français souhaite acheter plus sur les réseaux sociaux. En tête des plateformes où nous sommes les plus susceptibles d’acheter, Facebook arrive en leader (28 %), suivi par Instagram (20 %) et Pinterest (5 %).

Photo : Pickawood sur Unsplash.

Les nouvelles tendances de paiement 

Les nouvelles tendances de paiement

Au-delà de l’accélération vers l’e-commerce et la digitalisation des paiements largement commentée suite à la pandémie, quelles ont été les réelles évolutions en matière de paiement ?

L’écosystème du paiement, avec les confinements, s’est adapté. Nos habitudes de consommation ont évolué et les commerçants ont dû réagir rapidement. Physique, en ligne, via mobile ou tablettel’expérience d’achat s’ouvre à de nouveaux canaux. Le commerce est plus que jamais omnicanal. En voici les grandes tendances :

  1. L’utilisation du paiement sans contact (limité à 50€) ;
  2. Tous les types de paiements connectés ;
  3. Le paiement par lien (mail, SMS, WhatsApp), principalement utilisé pour le Click & Collect ;
  4. Les virements instantanés lors du parcours e-commerce ;
  5. Les paiements via chatbots conversationnels où l’usage du chat permet dans certains cas de procéder au paiement. 

La problématique de paiement devient un tel enjeu que de plus en plus d’acteurs traditionnels investissent dans ces solutions « fintech ». C’est notamment le cas de Goldman Sachs qui vient d’acquérir Greensky.

Et en matière de paiement, l’expérience utilisateur est aussi cruciale. Les nouveaux usages impliquent de nouveaux challenges. Un article de Google revient sur les cas du Crédit Agricole et de la Macif et sur des conseils partagés pour faciliter les paiements :

  1. Fluidifier le parcours client (ok, ça on sait) ;
  2. S’adapter à la fragmentation des parcours et à l’accélération des usages mobiles ;
  3. Optimiser la visibilité du réseau de distribution en ligne

Photo : CardMapr sur Unsplash.

Brèves

  • 💻 | Nous vous avions présenté en mars dernier le concept des NFT (Non Fungible Token), achat d’un certificat digital dédié à un seul objet numérique. Pas une semaine sans que cet acronyme soit mis sous les feux de la rampe. Cette semaine, la levée de fonds titanesque de la start-up française Sorare (680 millions de dollars avec une valorisation à 4,3 milliards de dollars) enfonce le clou sur les NFT en valorisant cette société de trois ans à la rencontre des vignettes Panini de foot et des paris sous fond de blockchain…
    Dans un autre domaine, c’est Christie’s, la fameuse salle de vente aux enchères, qui prenait part dès mars aux NFT avec la vente record d’une œuvre de Beeple pour 69 millions de dollars.
     
  • 💰 | Nous vous en parlions en juillet dernier : Amazon connaît un pic de demandes de vendeurs souhaitant sponsoriser leurs produits sur la marketplace. La place de marché a ajouté de nouveaux espaces publicitaires pour répondre à la demande tout en augmentant ses prix. Au deuxième trimestre, les publicités ont représenté environ 73 % des dépenses publicitaires des détaillants sur Amazon. Le géant du e-commerce serait-il destiné à devenir uniquement un « catalogue d’annonces sponsorisées » ? Quid de l’expérience utilisateur ?
     
  • 👨‍💻 | Developer Economics vient de nous partager les tendances 2021 des langages de programmation. Cette enquête a été réalisée sur plus de 19 000 développeurs dans 155 pays. Le langage JavaScript reste le langage de programmation le plus populaire dans le monde pour le web et le cloud. Python arrive en seconde position avec une hausse de 20 % de son utilisation en 2020 pour les sujets de Machine Learning. De nouveaux langages arrivent également sur le marché avec Kotlin et Rust… Si vous voulez briller auprès de votre neveu développeur, n’hésitez pas à découvrir l’infographie complète !
     
  • 🕵️‍♂️ | Les cyberattaques sont en très forte croissance. Ces attaques sont devenues si importantes qu’Interpol a fait de la cybercriminalité un dossier prioritaire. Le coût global de ces attaques est estimé à 6 000 milliards de dollars en 2021 soit 1/6ème du PIB annuel du Japon. Le cabinet d’avocats Haas publie un descriptif des différents types de hackers. Les « hacktivistes » façon Anonymous, les hackers d’États qui ont pour but de nuire aux infrastructures stratégiques et enfin les hackers « mafieux » motivés par l’extorsion de rançons (ransomwares). A suivre de près.
     
  • 🎥  | Oui, voir une panthère noire rugir et sauter des gradins dans un stade lors d’un match de NFL (National Football League) aux Etats-Unis, c’est possible. L’équipe des Panthers a utilisé la réalité mixte (mélange de réalité augmentée et réalité virtuelle) pour un résultat impressionnant. A voir absolument.
     
  • 👩‍🍳 | Vu chez TTSO et entendu sur France Inter, le décès cette semaine de « Françoise Bernard » qui fut la référence des livres de recettes dans les années 1950. Ils rappellent que son personnage était fictif, créé de toute pièce par Unilever. Chaque recette de cuisine intégrant la margarine de la marque Astra était signée de son pseudonyme. Rapidement, Andrée Jonquoy, la secrétaire de direction chez Unilever, a racheté ce nom publicitaire. Le brand content ne date pas d’hier.
     
  • 🥱 | Et pour finir, si vous souhaitez télétravailler en pyjama, nous avons ce qu’il vous faut (via @lbokobza) !
Télétravailler en pyjama

Le chiffre de la semaine

52,21 %

C’est la part du trafic mobile en France le mois dernier. Pour la première fois, elle dépasse celle du desktop (44.51 %). La tablette ferme la marche avec 3.29 %.

La courbe d’évolution est parlante : depuis janvier 2009, et plus particulièrement depuis août 2012, l’utilisation du mobile croît peu à peu alors que celle du desktop baisse.

Le sondage de la semaine


Selon vous, suite à la crise sanitaire, quel est le pourcentage des consommateurs français se disant à présent plus à « l’aise avec la technologie ? »

➡️ Répondre

Cette semaine chez RnD

RnD met en ligne la refonte du site Airweb

RnD a mis en ligne cette semaine la refonte du site de Airweb, l’un des leaders français en matière de « facilitateur de mobilité ». 

Son objectif ? Simplifier les déplacements du quotidien en concevant des services numériques innovants (ticket de transports sur votre mobile, informations voyageurs en temps réel, …).

Découvrez le site internet ici.

Newsletter

Chaque vendredi matin, retrouvez une synthèse des informations du marketing digital à replacer lors de votre prochaine réunion.