RAGTime Bonjour à toutes et à tous. Cette semaine, deux…
Prêts ? Heureux de vous retrouver ! Je vous souhaite…
La der de l'année… Et voici la dernière newsletter de…
Faire simple Faire simple... et si c'était la promesse de…
Agence RnD > En ce moment > Newsletter > RnD Café ☕️ – #315

RnD Café ☕️ – #315

Ça bataille…

Bonjour à toutes et à tous.

Encore une semaine bien chargée et une newsletter en retard qui vient vous déranger pendant le week-end !

Côté Marketing Digital, commençons par un (gros) pavé dans la mare mis en exergue lundi par Petit Web. Une étude menée par Adalytics, une société spécialisée dans la mesure d’exposition et d’efficacité publicitaire réalisée sur trois ans, remet en question la fiabilité des « True View » de YouTube, une offre publicitaire premium de Google.

Selon Adalytics, une grande partie des publicités TrueView, censées être diffusées sur YouTube, ont en réalité été diffusées sur des sites partenaires de Google qui ne respectent pas les standards de qualité promis. De plus, certaines publicités auraient été diffusées sans le son, sur des sites inappropriés ou même à des robots. Ces révélations pourraient avoir des implications majeures pour Google, les annonceurs et les agences média qui ont investi dans ces espaces publicitaires.

Autre bataille de la semaine : Twitter contre Threads.

Threads, le nouveau service de Meta dirigé par Mark Zuckerberg, a enregistré une croissance record avec 50 millions d’utilisateurs le jour de son lancement, et prévoit de surpasser 100 millions ce week-end (mieux que ChatGPT !). 

Cette croissance phénoménale et l’ambition de Zuckerberg d’en faire la première application de conversation avec 1 milliard d’utilisateurs ont conduit Elon Musk à accuser Zuckerberg de « tricherie », suite au recrutement d’anciens employés de Twitter. 

Threads, qui utilise un algorithme similaire à TikTok pour prédire les préférences des utilisateurs et bénéficie d’une intégration avec Instagram, devient plus attractif malgré son interface rudimentaire, surtout aussi après la décision de Musk de limiter la consommation sur Twitter.

Bien que Threads ne soit pas encore accessible en Europe (probablement en raison du RGPD), l’image médiatique de Musk (le méchant) et Zuckerberg (qui redevient le gentil) continue d’évoluer, ce qui ajoute un nouvel élément à la compétition technologique (à lire chez Superception).

Côté IA

OpenAI, l’éditeur de ChatGPT, est visé par deux class actions aux États-Unis. La première accuse OpenAI d’avoir utilisé des informations personnelles sans autorisation pour entraîner son IA, GPT. La seconde, déposée par deux auteurs, prétend que OpenAI a utilisé des textes protégés par le droit d’auteur sans permission. L’une des deux plaintes réclame pas moins de trois milliards de dollars de dommages

C’est la question de la propriété intellectuelle des données qui ont servi à entraîner le modèle qui va être au cœur du débat. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois (Voir Getty contre Stable Diffusion).


Sur l’IA, toujours, selon un sondage de The Verge, Vox Media et The Circus auprès de 2000 adultes américains, l’IA joue un rôle de plus en plus important dans nos vies. Seuls 43% n’ont jamais entendu parler de ChatGPT, tandis que 20% l’ont déjà utilisé. L’IA est majoritairement utilisée pour répondre à des questions (68%) et pour des tâches créatives telles que la manipulation de photos (37%), la création de musique, de vidéos, d’histoires, d’art et pour le brainstorming (54%). 

Et votre CEO, où en est-il ? McKinsey vient de sortir cet article sur tout ce que devrait savoir un CEO sur l’intelligence artificielle générative. Pas inutile même si vous n’êtes pas CEO.

Et si vous souhaitez un récapitulatif très bien réalisé des 44 annonces importantes du mois de juin en matière d’IA, c’est ici.

Côté marques

A voir ce cas présenté à Cannes par l’entreprise Bimbo qui pendant 75 ans, a fourni les pains aux vendeurs de street food du Mexique. Avec « The Greatest Guide« , Bimbo a aidé plus de 8 400 entrepreneurs à se démarquer grâce à des outils de branding basés sur l’IA. La campagne a donné lieu à plus de 42 000 panneaux publicitaires génératifs, augmentant les ventes de 23% et attirant plus de 8 000 visiteurs au Mexique. 

Campagne générative de panneaux publicitaires

Et si vous vous demandez à quoi pourrait servir la technologie de Deepfakes (fausses vidéos générées par l’IA), regardez cette publicité d’Orange jusqu’au bout.

Pour terminer, dans le monde du WEB3, deux marques font parler d’elles cette semaine.
 

Dior a lancé une nouvelle ligne de baskets, les B33, associées à des NFTs sur la blockchain Ethereum, servant de « jumeaux numériques » pour authentifier chaque paire. En plus de l’exclusivité de l’édition limitée, ces NFTs offrent un accès à une plateforme en ligne personnalisée avec des certificats d’authenticité et des services exclusifs. Source


Sodexo a créé des NFTs pour ses employés. Ces NFTs, qui sont des images de profil tokenisées, servent à augmenter l’engagement des employés et à enrichir la culture d’entreprise. Ils peuvent être échangés entre les employés et transférés dans leurs propres portefeuilles numériques, créant ainsi une nouvelle forme d’interaction au sein de l’entreprise. Source
 

Très bon week-end !

Cette semaine chez RnD

A l’issue d’une procédure de marché public, le groupe Radio France nous renouvelle sa confiance pour quatre nouvelles années.

Merci sincèrement à toute l’équipe pour cette nouvelle preuve de confiance.

Nous en sommes très fiers.

L’article de la semaine

Prédire les comportements des consommateurs avec l’intelligence artificielle ?

Très bon article vu chez Magma cette semaine.


Native AI est une solution de marketing US basée sur l’IA et le traitement automatique du langage naturel (NLP) qui convertit les commentaires des clients en informations exploitables. En utilisant des technologies de pointe, elle lit, comprend et structure les retours des clients, offrant ainsi des insights précieux. 

Native AI utilise également des « digital twins« , des profils de consommateurs virtuels, pour prédire le comportement d’achat des clients réels. 

Avec des réglementations de plus en plus strictes sur l’exploitation des données personnelles, les solutions de marketing doivent recourir à des données synthétiques (des données assez proches mais différentes de la réalité pour imiter les profils réels des consommateurs) pour continuer à fournir des insights pertinents. 

Selon Gartner, d’ici 2024, 60 % des données utilisées dans le développement de l’IA et des projets d’analyse seront synthétiques

What health factors have Amazon shoppers considered in the past when buying our product ?

En bref (ou presque)

  • 🎙️ Loin Influence, l’infographie

La loi visant à encadrer l’#influence est donc entrée en action le 9 juin dernier. Rappel des mesures dans cette infographie.

  • 📱 Zero Knowledge Proof… C’est quoi ?

Une zero-knowledge proof est une technique cryptographique utilisée pour prouver qu’on connaît quelque chose sans révéler directement l’information connue. Super… Et alors ? En marketing, c’est un sujet que l’on va regarder attentivement pour préserver les données personnelles dans le cas de certaines transactions ou pour permettre une identification à un service sans fournir d’informations. Nouvelle méthode d’authentification sur un site ? Même la BPI investit sur ce sujet.

  • 📈 Risques d’ingérences contre les entreprises

La Direction du renseignement et de la sécurité de la Défense vient de publier sa 13eme lettre d’information économique sur le panorama des ingérences contre les entreprises de La Défense. Mais c’est très instructif pour tous les secteurs. Vos sites internet sont évidemment ciblés.

Infractions les plus courante contre les entreprises

Newsletter

Chaque vendredi matin, retrouvez une synthèse des informations du marketing digital à replacer lors de votre prochaine réunion.