RAGTime Bonjour à toutes et à tous. Cette semaine, deux…
Prêts ? Heureux de vous retrouver ! Je vous souhaite…
La der de l'année… Et voici la dernière newsletter de…
Faire simple Faire simple... et si c'était la promesse de…
Agence RnD > En ce moment > Newsletter > RnD Café ☕️ – #310

RnD Café ☕️ – #310

Autonomie : celle de l’IA, la vôtre…

Bonjour à toutes et à tous

Heureux de vous retrouver dans ce mois gruyère.
Actualité toujours riche durant ces deux dernières semaines.

A commencer par un anniversaire -> les 30 ans du web !
Le 30 avril 1993, le World Wide Web était officiellement présenté au grand public. Fin 1995, plus de 24 millions de personnes aux États-Unis et au Canada passaient en moyenne 5 heures par semaine sur l’Internet. Aujourd’hui, près des deux tiers de la population mondiale utilisent l’Internet pour visiter des centaines de millions de sites web actifs. Lire toute l’histoire.

30 ans plus tard, 2023 sera-t-elle l’année où l’intelligence artificielle est devenue grand public ?
 

Toujours de très nombreuses actualités au cours des 15 derniers jours. A lire par exemple chez l’excellent Emmanuel Vivier. Ou ici.
 

Open AI (maison mère de ChatGPT) perd énormément d’argent (540m$ en 2022à lire aussi ici), mais lève 300 millions de dollars sur une valorisation à 29 milliards et s’apprête à lancer une fonctionnalité (les plugins) qui permettra d’aller se connecter au web en temps réel (enfin). Mais Sam Altman (CEO Open Ai) a confirmé que la course à la puissance ne pourrait pas durer (trop chère). Les nouveaux modèles apprendront sur moins de contenus, et seront plus efficaces (lire cette analyse).


Une tendance qui se dessine aussi consiste à entraîner votre propre LLM (Large Language Model – catégorie à laquelle appartient ChatGPT -> excellent article long mais très pédagogique pour comprendre ce qu’est un LLM) pour ne pas être dépendant d’une plateforme US (cf. Lois extraterritoriales) et pour protéger vos contenus.

Midjourney (l’outil qui permet de transformer une consigne textuelle – un prompt – en une image) a lancé sa version 5.1. Résultats toujours plus bluffants

Et en France, où en sommes-nous ?


Dans le domaine du marketingcet article rappelle 5 impacts clés de l’IA :
 

  1. Personnalisation des efforts de marketing : adapter les messages et les offres en fonction des préférences individuelles des clients.
  2. Amélioration du ciblage client : identifier plus précisément les segments de clients susceptibles d’être intéressés par un produit ou un service.
  3. Optimisation des campagnes de marketing : analyser les performances des campagnes de marketing en temps réel et suggérer des ajustements pour améliorer l’efficacité.
  4. Amélioration de l’expérience client : améliorer le service client, par exemple en utilisant des chatbots pour répondre aux questions des clients 24/7.
  5. Malgré ses nombreux avantages, l’IA pose également des défis, notamment en matière de protection des données et d’éthique.
     

L’IA inquiète toujours. La démission de l’un des parrains de l’IA chez Google a fait couler beaucoup d’encre. « Il est difficile de voir comment on peut empêcher les mauvais acteurs de l’utiliser à des fins malveillantes« , a déclaré le Dr Hinton.

Et comment éviter la concentration des outils aux mains de quelques acteurs ?

Les français de Hugging Face, installés aux US ont depuis longtemps fait le paris de l’open source. Ils viennent d’annoncer une version accessible depuis leurs outils.
 

La bataille va être rude entre tous les acteurs.



Côté acteurs justement.
 

Les résultats de Google diminuent. Microsoft accélère et voici les dernières annonces d’Open AI qui mettent à mal Google. Le New York Times a par ailleurs révélé le 16 avril dernier que Samsung envisageait de choisir Bing comme moteur de recherche par défaut, mettant potentiellement en jeu 3 milliards de dollars de revenus pour Google. Cette inquiétude survient alors que le contrat entre Google et Apple, générant 20 milliards de dollars de revenus, doit être renouvelé cette année (vu chez PetitWeb).

La grand-messe des développeurs de Google s’est tenue mercredi soir.

Ils ont annoncé plusieurs mises à jour majeures de leurs outils basés sur l’IA. Gmail bénéficie désormais d’une fonction « Help me write » améliorée. Dans Google Photos, la nouvelle fonction « Magic Editor » utilise l’IA pour permettre des modifications importantes de photos sans outils professionnels. Le chatbot AI de Google, Bard, offre désormais une prise en charge multilingue, une exportation de texte simplifiée et une recherche visuelle, étant également accessible sans liste d’attente dans 180 pays (mais pas la France !). Les résultats sont meilleurs que lors de la dernière démo. Test complet ici.

Google Workspace a été rebaptisé Duet AI, incluant l’assistance à la rédaction et la génération d’images. Enfin, Google a lancé une nouvelle expérience de recherche générative qui fournit une réponse générée par l’IA au-dessus des résultats de recherche. La page de résultats de Google va évoluer.

On entend peu parler d’Apple pour l’instant sur ce terrain mais ce thread indique pourquoi il va falloir compter avec eux et prévoit que leur assistant « SIRI » pourrait devenir une killer app.

Côté marques, certains géants commencent à partager leurs expériences avec l’IA. Coca Cola a mis en avant sa plateforme « Create Real Magic », qui permet aux consommateurs de générer des œuvres d’art originales à partir des archives de Coca-Cola grâce à l’IA, et envisage d’utiliser l’IA pour améliorer le service client, la commande, ainsi que la création de matériel de point de vente avec ses partenaires embouteilleurs. 

Pour la première fois, Vogue Italia a publié dans son numéro de mai 2023 des images de la mannequin Bella Hadid, créées par l’IA (Dall-E2 d’OpenAI et Midjourney), explorant ainsi les capacités créatives de l’IA tout en questionnant les notions d’authenticité et de représentation dans la mode.
 

En France, c’est la marque UNDIZ qui s’est essayée à l’une des premières campagnes d’affichage dont les visuels ont majoritairement été créés par l’IA.

Et en termes de production vidéo ? Ce clip loufoque a fait le tour du Web. 

Du côté du régulateur, l’Europe avance sur son règlement sur l’IA, le Sénat américain aussi
Concernant la régulation des Big Tech, Bruxelles a dévoilé la liste des 25 acteurs concernés pour limiter les pratiques anticoncurrentielles (DMA). Tout comprendre ici. Mise en garde de Thierry Breton : « Elon Musk fera ce qu’on lui demandera de faire s’il veut continuer à opérer »

Et de notre côté, au marketing ?

Si l’impact de l’IA est significatif, l’emploi ne disparaîtra pas. « Arrêtons de nous faire peur » clame Gilles Babinet.
 

Les ressources se multiplient.

  • Vous cherchez un outil IA ? Il est ici.
  • L’un des usages qui semble se concrétiser rapidement concerne l’optimisation du service client. Une étude vient de paraître (plus de 5000 agents de supports clients interrogés) prouvant que l’utilisation d’un assistant conversationnel basé sur l’IA a augmenté la productivité des agents de support client de 14% en moyenne, avec un impact maximal sur les travailleurs novices et peu qualifiés. Cette assistance par IA a également amélioré l’expérience client, réduit les demandes d’intervention managériale et favorisé la rétention des employés.
  • D’autres exemples d’usages marketing.

Et vous ? Où en êtes-vous ?


Mais attention au content shock (trop de contenus). 

Phénomène de content shock

Vu chez Magma

La question de la qualité va donc bien se poser. D’ici 2026, 90% du contenu en ligne sera généré par l’IA.
 

Comment penser sa stratégie de contenus dans ce contexte ?
Magma propose trois pistes :

  • Créer des liens forts (community as a service). Exemple chez Walmart
  • Protéger son contenu (gated content) : je paye ou je m’identifie pour accéder à un contenu de qualité.
  • Parier sur l’authenticité du direct. Apple lance la vente en direct sur son site.


Pour terminer, sur le Web3, intéressant de voir une augmentation d’articles comme celui-ci qui en substance relativisent la baisse de couverture médiatique du sujet et affirment que les expériences métaverses, remplaceront à terme l’expérience internet actuelle, fusionnant nos vies physiques et numériques. En résumé : bien que le métaverse soit encore en définition, son potentiel disruptif est indéniable

Ou d’autres qui rappellent que le marketing Web3 sera centré sur l’utilisateur et transparent.

  • Propriété et monétisation des données grâce à la tokenisation
  • Personnalisation et customisation améliorées
  • Construction de communautés et expériences centrées sur l’utilisateur
  • Confiance, transparence et responsabilité
  • Opportunités de collaboration et de partenariat
     

Enfin, je vous laisse avec cette expérimentation si vous souhaitez tagger votre salon sans trop de conséquences…

Tagger avec l'intelligence artificielle


Très bon week-end !
 

Pas de newsletter la semaine prochaine. Rendez-vous vendredi 26 mai !

L’article de la semaine

Focus sur le Retail Media

Quelles réponses pour les annonceurs qui cherchent des solutions pour contourner les limitations imposées par Google et Apple en matière d’identifiants publicitaires. Selon Fred Cavazza, le retail media est la meilleure solution pour atteindre des performances publicitaires sur les sites de commerce en ligne. 

Encore un article très complet pour comprendre comment fonctionne le retail media pour contourner les limitations des identifiants publicitaires, quels sont les avantages pour les annonceurs qui utilisent les espaces de publicité native sur les sites de commerce en ligne et comment le retail media peut-il aider les annonceurs à atteindre leurs objectifs publicitaires malgré les restrictions imposées par les Big Tech et les régulateurs ?

Voici, en substance, 5 points développés dans l’article :
 

  1. Factuellement, la publicité en ligne est en danger en raison du blocage des identifiants publicitaires imposé par les Big Tech : Google et Apple ont annoncé qu’ils bloqueraient les cookies tiers et les identifiants publicitaires sur leurs navigateurs respectifs, ce qui rendra plus difficile pour les annonceurs de suivre et de cibler les utilisateurs en ligne.
     
  2. Le retail media est une solution efficace pour contourner ces limitations et atteindre des performances publicitaires sur les sites de commerce en ligne : le retail media consiste à utiliser les espaces publicitaires disponibles sur les sites de commerce en ligne pour faire la promotion de produits. Cette stratégie permet aux marques de toucher les consommateurs au moment où ils sont le plus susceptibles d’effectuer un achat.
     
  3. Les plus gros distributeurs aux États-Unis réalisent plus de la moitié de leur chiffre d’affaires publicitaire grâce aux supports numériques : selon l’article, Walmart réalise 70% de son chiffre d’affaires publicitaire grâce au digital, tandis que Target réalise 80% du sien grâce à ce canal.
     
  4. Les annonceurs n’ont pas le temps de négocier et mettre en œuvre des campagnes auprès de chaque distributeur, d’où l’émergence de régies spécialisées dans le retail media comme Criteo ou CitrusAd.
     
  5. La publicité native intégrée dans les boutiques en ligne et places de marché est un type de support prometteur pour les annonceurs, avec des exemples concrets comme Instacart (👇) : la publicité native consiste à intégrer des publicités dans le flux de contenu d’un site ou d’une application, ce qui les rend moins intrusives et plus engageantes pour les utilisateurs.

A lire en détail (avec beaucoup d’illustrations chiffrées) ici.

Placements des pub en retail media

En bref (ou presque)

  • 📵 La fin de WhatsApp au Royaume-Uni ? 

Face aux nouveaux textes de loi britannique visant à combattre les activités terroristes et pédopornographiques, le gouvernement pourrait bien contraindre WhatsApp à cesser ses activités dans le royaume avec l’Online Safety Bill. Avec ce texte de loi, les autorités auraient accès à toutes les données et informations pour mener leurs enquêtes, ce qui voudrait dire pour WhatsApp une baisse de sécurité dans la manière dont elle crypte ses messages. Impensable pour l’application, elle déclare que si ce texte passe, elle privilégiera ses autres utilisateurs dans le monde qui représentent 98% de son marché et quittera les réseaux du Royaume-Uni.

  • 📱 Social media workflow : pourquoi il vous en faut un !

Vous avez du mal à gérer la création et la gestion de vos réseaux sociaux ? Nous avons trouvé pour vous différents styles de workflow pour les réseaux sociaux ! La clé est de définir sur papier la manière dont vous procédez, du brainstorming à l’analyse de vos statistiques, en passant par le calendrier. Construisez votre plan pour pouvoir mieux vous adapter ! Surtout, soyez clairs dans les rôles, les objectifs et le processus suivi, seul ou en équipe !

Dernier conseil : la sécurité est primordiale, alors prévoyez également un protocole de double authentification. 😉

Pour retrouver les 3 types de workflow ainsi que des conseils pour faciliter votre travail ou celui de votre équipe, c’est ici. 👈

  • 🍋 Lemon8 : les premiers résultats sont plus qu’encourageants ! 

Vous pensiez que TikTok était la seule carte dans la manche de Bytedance ? Vous n’avez alors pas entendu parler de Lemon8, un mélange ingénieux de Pinterest, son petit dernier shuffle, Instagram, Canva et sans oublier l’ingrédient magique : l’algorithme de TikTok !

Après plusieurs mois de tests aux États-Unis et au Royaume-Uni depuis février dernier, les téléchargements décollent avec 17 millions de téléchargements grâce aux nombreux micro-influenceurs qui en ont fait de la publicité rémunérée ou non.

Même si Lemon8 n’est pas déclarée comme LA plateforme où il faut être, elle n’est pas non plus à négliger si votre entreprise est déjà présente sur Pinterest.

  • 🛍️ Vous manquez d’inspiration pour innover dans le retail ?

Nous avons réuni quelques exemples intéressants qui devraient vous donner de nouvelles idées et qui misent sur le Web3 ! On commence avec Starbucks qui a lancé un programme de fidélité à tampon sous forme de collection NFT. Il n’est pas le seul à miser sur les collections, avec American Eagle qui a proposé à la vente une collection de 200 articles pouvant être essayés via la caméra de Snapchat en réalité augmentée ! C’est d’ailleurs le domaine de la mode qui innove le plus dans le Web3, avec une compétition de collections créées via des logiciels et un défilé de Fashion Week qui s’est tenu cette fois sur la plateforme Decentraland ! Pour finir, la marque Panera a décidé de s’essayer aux IA conversationnelles pour faire évoluer ses menus.

  • 🥷 ATTENTION : QR code malintentionné

Une publication intéressante de Walid El Otmani sur LinkedIn qui nous rappelle les dangers du code QR ! Ne scannez jamais un code QR dont vous n’êtes pas sûr de la validité et vérifiez toujours qu’un second code QR malveillant n’a pas été collé sur le premier.

Autrement, attendez-vous à une mauvaise histoire de phishing ou de malware !

Newsletter

Chaque vendredi matin, retrouvez une synthèse des informations du marketing digital à replacer lors de votre prochaine réunion.