📌 Sommaire L'édito  Brèves : TikTok incontournable dans le processus…
📌 Sommaire L'édito L’IA au service de la business intelligence…
📌 Sommaire L'édito Brèves : Google repousse encore la fin…
📌 Sommaire L'édito Brèves : Le Guide 2024 pour optimiser…

RnD Café ☕️ – #326

Pour quel impact ?

Time a user spends chatting with your LLM-based chatbot

Notre secteur est particulièrement soumis à la régulation (et c’est probablement une bonne chose). Le règlement européen sur le respect des données personnelles (RGPD) a été contraignant à mettre en place, mais est aujourd’hui reconnu comme un bon rempart pour protéger nos données privées.

L’État de Californie s’en est d’ailleurs largement inspiré et propose désormais à tous ses concitoyens de pouvoir supprimer toutes leurs données détenues par les brokers en un clic.

Sur un autre registre, l’Europe est actuellement à la manœuvre pour sortir l’AI Act (sorte de RGPD de l’intelligence artificielle) destiné à réguler l’IA générative. Ce sujet mérite toute notre attention car il définira les opportunités et les contraintes liées à l’utilisation de l’IA dans les services que vous proposerez à vos publics.

Les législateurs travaillent sur une approche à trois niveaux pour encadrer ces technologies, abordant des questions allant de la responsabilité à la désinformation. Fred Cavazza les détaille :

  • les modèles génériques (ex : machine learning)
  • les modèles de fondation (ex : GPT)
  • les modèles appliqués (ex : ChatGPT)
     

Le projet de loi final devrait être prêt d’ici la fin de l’année.

Dernier point sur la régulation : nous parlons souvent ici de souveraineté nationale numérique. Guillaume Champeau nous alertait cette semaine sur le flou autour de certaines informations : 

Flou sur la souveraineté numérique

Quoi de neuf en IA cette semaine ?

Dans nos secteurs, les premiers POC (Proof of Concept) sont en train de sortir. 
Au-delà des obligations réglementaires qui seront à suivre (cf. plus haut), une autre question importante concerne le choix des modèles d’IA à utiliser (un peu comme lorsque vous choisissez un outil de gestion de contenu – un CMS – pour votre site, WordPress, Drupal…) ainsi que leurs coûts d’usage.
 

Sur le choix, lesquels sont-ils les plus transparents (dont on comprend le fonctionnement) ?
Des chercheurs de Stanford publient ce classement : 
1. Llama2 (Meta)

2. Bloomz (Français),

3. GPT-4.


Sur les coûts, attention car les prix liés à l’utilisation des API de ces outils (chatbot et autres) s’envolent comme le souligne Nicolas Oulianov

Ces coûts varient selon l’utilisation d’une API comme OpenAI ou via un outil déployé sur vos propres serveurs. Avec OpenAI, les coûts augmentent très rapidement avec la durée de la conversation. En déployant votre propre modèle, les coûts sont linéaires mais incluent des frais fixes comme les serveurs. Aujourd’hui la pratique consiste à tester avec une API et déployer ensuite un service sur vos propres serveurs.

Quant au plan énergétique, une étude d’une université hollandaise affirme que l’IA nécessite l’équivalent de la consommation énergétique d’un pays comme les Pays Bas.

Côté outils et usages ?
 

En termes d’outils de création pour vos productions, là encore les choses avancent vite. Adobe a annoncé lors de sa conférence MAX la semaine dernière de nombreuses innovations pour modifier les objets d’un visuel.
Voir la vidéo

  • Marquer vos contenus générés par l’IA pour ne pas tromper vos publics ?
    C’est une piste qui semble prendre de l’essor même si les technologies de marquages sont encore faillibles. Meta vient de proposer un projet de marquage plus fiable, tandis qu’Adobe propose d’apposer un picto. (Vu chez Superception)
     
  • Anthropic édite l’un des modèles à suivre de près (Claude2). Il est désormais accessible dans 95 pays mais toujours pas en Europe.
     
  • Et toujours…

A propos d’Excel, vu cette infographie chez https://www.themagma.co/ 

La première version de l’outil, loin de détruire des emplois, a en réalité stimulé la création de postes dans des domaines comme la comptabilité et l’analyse financière, illustrant le concept de « destruction créatrice » de l’économiste Schumpeter. L’IA suivra-t-elle ce même chemin ?

The Spreadsheet apocalypse revisited

Vu aussi cette semaine, quelques principes pour aider une organisation à tirer parti de l’IA (vu chez Bain & Cie)

Comment tirer parti de l'IA pour une organisation ?

A noter dans ce schéma, l’obligation réelle pour les outils que vous produirez, d’avoir un focus fort sur le premier point des fondations présentées ci-dessus : la data.
La rassembler, l’organiser, la maintenir et surtout en être propriétaire (First Party Data).

Pour finir, si vous vous arrêtez dans les prochains jours, voici plusieurs ressources pour se poser et mieux comprendre l’IA.
 

  • le dernier état de lieux sur l’IA en octobre 23 : foncez ce week-end sur les 163 du rapport 2023 par Nathan Benaich, adepte du format depuis… 2018. Tout y passe : l’état de la recherche, les acteurs, la régulation, la sécurité et ses prédictions. Une somme !
     
  • vous plonger dans les méandres de l’IA et tout comprendre avec un article hyper pédagogique (comme on en fait peu) sur les concepts clés derrière le phénomène conversationnel ChatGPT, c’est chez FLINT que cela se passe.

Les concepts clés derrière ChatGPT

Bonne lecture et bon week-end.

Exceptionnellement, RnD Café fait une pause.
Rendez-vous vendredi 10 novembre

Pas d’inquiétude, tout va bien se passer !

A retenir cette semaine

Du marketing au « societing »

Dans les heures sombres que le monde traverse de toute part, nous sommes tombés sur la newsletter de Jolhane Leite.

Il revenait sur le concept de Love Brand, ces marques qui ont 

  • une valeur matérielle (un bon produit/service)
  • une valeur émotionnelle (un lien fort)
  • une valeur symbolique (un sentiment d’appartenance)

Son propos était d’arrêter de mettre en place des actions marketing court-termistes (les hacks) pour s’interroger sur les fondamentaux de la marque et, à nouveau, dans les temps que nous traversons, sur l’apport de cette marque à la société, à son impact. Le marketing devient « societing ».

Enjeu : devenir une marque forte -> une marque iconique -> une marque culte

Comment ? Travailler sa communauté, ses produits, ses contenus utiles.

Bases marketing 2023

Et le numérique peut jouer un rôle !
 

En faisant un pas de côté vis-à-vis du marché, une question intéressante est d’imaginer à quelle réponse, à quel problème votre marque, votre institution peut-elle répondre ? Pour quel impact ?

Le numérique est une bonne réponse pour imaginer de nouveaux services, apporter des contenus utiles sur un secteur, des formations, des éclairages, soutenir des fondations (nous en reparlerons), bref participer à la vie de la cité !

C’est utile pour vos clients, vos candidats, et votre marque.

Et hop, un petit atelier de co-conception pour trouver les services que votre marque peut porter !

En bref (ou presque)

🛍 Flash-back : les enseignements du Quick Commerce

Il y a presque deux ans, le quick commerce semblait être un marché en plein essor avec une vingtaine d’applications lancées et 1,5 milliard de dollars levés. Aujourd’hui, la réalité est tout autre. Plusieurs start-up, comme Getir et sa filiale Gorillas, ont été placées en liquidation judiciaire. Flink, qui avait absorbé Cajoo, a quitté le territoire français. Le dernier survivant, Frichti, a été racheté par La Belle vie.

Trois leçons à retenir de cet effondrement :
 

  1. Le marché est saturé et compétitif. Il n’y a pas de barrières à l’entrée, rendant l’offre indistincte
  2. L’afflux de cash des investisseurs ne fait pas grandir le marché. Pire : il y avait-il un besoin exprimé ?
  3. Les changements de législation sont une menace existentielle (interdire les lieux de stockages en ville)

Source Magma

When did Europe's delivery startups launch 10-minute groceries ?

🔢 E-commerce : chiffres

Deux ressources à partager.
 

  1. Un rapport très complet sur la situation du e-commerce pays par pays en Europe (à télécharger après formulaire)
  2. Wunderman a publié fin juin son rapport sur le futur du e-commerce. 
    48% des dépenses sont actuellement effectuées en ligne, ce sera 53% dans 10 ans.

🥷 Cybersécurité : attention aux mots de passe

Analyse sur près de 2 millions de mots de passe volés, voici le top 20 des mots de passe administration (sans information sur le nombre réel d’occurrences)… 😱 (vu ici)

Top 20 des mots de passe administration

💡 Ressources SEO 

  • Google Trends : Comment l’utiliser pour le référencement et le marketing de contenu (voir l’article)
  • Nous en parlions la semaine dernière. Comment se préparer à Google SGE (Search Generative Experience), la future page de résultat dopée à l’IA ?