📌 Sommaire L'édito  Brèves : TikTok incontournable dans le processus…
📌 Sommaire L'édito L’IA au service de la business intelligence…
📌 Sommaire L'édito Brèves : Google repousse encore la fin…
📌 Sommaire L'édito Brèves : Le Guide 2024 pour optimiser…

RnD Café ☕️ – #308

L’édito

Apprendre

Bonjour à tous.

Force est de constater que les projecteurs sont toujours majoritairement tournés cette semaine vers l’intelligence artificielle. Mais peu à peu, le discours évolue. Après l’étonnement, place désormais à la quête de maîtrise.

Comment utiliser efficacement ces nouveaux outils ?


1. Continuons à comprendre


Découvrez par exemple sur quels contenus l’IA s’appuie pour vous répondre grâce à cet article très visuel du Washington Post, qui analyse la base de contenus Google C4 contenant 15 millions de sites.


2. Suivons les régulateurs et les acteurs

Concernant les régulateurs, la CNIL italienne et OpenAI (ChatGPT) se sont mis à la table des négociations pour lever le blocage de ChatGPT en Italie prévu au 30 avril. Les conditions incluent une information pour les utilisateurs, la mise en place d’un système de vérification de l’âge, la fourniture d’outils pour s’opposer à l’utilisation de données et une campagne d’information. Une conclusion intéressante est que RGPD n’est pas incompatible avec les IA génératives, mais des aménagements des droits sont demandés. Voir l’explication de Guillaume Champeau.

L’Union Européenne, quant à elle, prépare l’AI Act, une législation pour encadrer l’utilisation de l’IA sur son territoire, avec une série de propositions en cours de vote par les députés européens. Cela inclut une obligation pour les entreprises d’indiquer si leurs modèles d’IA ont été entraînés avec du contenu protégé par le droit d’auteur, ainsi que l’interdiction de l’utilisation de la reconnaissance faciale dans les lieux publics.


Côté acteursElon Musk, toujours surprenant (ou pas) ! 

Rappelez-vous du moratoire pour une pause de 6 mois dans l’IA qu’il avait signé. On apprenait la semaine dernière qu’il se prépare à lancer son propre ChatBot ou LLM (Large Language Model) : création d’une entreprise, acquisition massive de processeurs (>100M$) et recrutement à grande échelle. Une pause, disait-il… A lire chez Raphaël Richard.
 

De leur côté, Google envisage une refonte totale de leur page de résultats grâce au moteur MAGI, comme le révèle le New York Times. Ils pourraient bientôt lancer un agent conversationnel similaire à ChatGPT ou Bing Chat. La Google I/O, prévue pour le 10 mai, devrait être axée sur l’intelligence artificielle et la présentation de nouvelles avancées technologiques. On va suivre cela de très très près…

Amazon lance Berock un outil pour créer des contenus. Les premières entreprises à pouvoir en bénéficier pour le moment sont Linksys, Accenture ainsi que Deloitte.
 

3. Et nous, dans notre quotidien ?

Commençons par un article encourageant sur les gains de productivité mesurés grâce à ces technologies.

Le MIT a mené une étude comparative entre l’utilisation de ChatGPT et l’écriture manuelle. Les résultats ont montré que les participants ont gagné 37% de temps avec le chatbot et augmenté leur productivité de près de 60% (28,3 textes par jour versus 17,7 sans IA). Les textes générés ont également reçu une note 18% plus élevée que les textes manuellement écrits, confirmant que les testeurs passaient moins de temps à écrire le brouillon et plus de temps à le perfectionner.

Et toujours beaucoup d’exemples à tester pour vous en convaincre :

  • Comprendre les besoins de vos clients, leurs désirs et leurs habitudes d’achat, identifier les influenceurs qu’ils suivent et connaître vos concurrents potentiels.
  • Hubspot propose pour les marketeurs, 190 prompts (les instructions à donner à votre chabot préféré).

Ca bouge toujours côté Web3. Ne l’enterrez pas trop vite.

Un nouvel article de Fred Cavazza qui remet bien l’église au milieu du village. Le fait que le Web3 soit actuellement moins « tendance » ne signifie pas qu’il n’est pas tout aussi prometteur. Il s’agit davantage d’une question de long terme. Découvrez son analyse ici.


Même les CEO en parlent. Et grande nouvelle – car elle pourrait accélérer le mouvement : Apple (qui a des déboires en France👇) dévoilera son casque de réalité virtuelle le 5 juin prochain. 
 

Nouveauté : Connaissez-vous Zip-NeRF ? C’est une technologie de rendu neuronal 3D qui se rapproche rapidement de la qualité d’une vraie vidéo de vol en drone à 360 degrés (à partir de photos fixes). Bien que la qualité ne soit pas (encore ?) photoréaliste et que le rendu en temps réel ne soit pas encore possible, cela annonce des expériences en VR encore plus immersives à venir.


Pour conclure, une analyse singulière sur l’impact du marketing digital depuis 15 ans

Les investissements en marketing ont été fortement affectés par la crise financière de 2008 et la pandémie de COVID-19, conduisant à un transfert des investissements des canaux publicitaires traditionnels vers les canaux numériques et sociaux.

Malgré cela, les 50 plus grands annonceurs n’ont connu qu’une croissance de 3% par an entre 2009 et 2019, avec 20 des 50 principaux annonceurs en baisse ou en croissance inférieure à 2% par an. 

Pourtant, les prix des actions ont augmenté grâce à la réduction des coûts et à l’augmentation des dividendes, mais cela a affaibli les agences et fragmenté les départements marketing. 

L’auteur conclut : “Les responsables marketing doivent rétablir leur crédibilité pour retrouver une place forte dans la gouvernance.” 
 

Bon week-end !

Du côté de RnD

Refonte Jubilé avec RnD

Nous avons mis en ligne, il y a quelques semaines, un nouveau projet destiné à dépoussiérer l’image du viager et porté par une équipe d’entrepreneurs du digital très expérimentés.


Avec les prêts JUBILÉ, c’est leur nom, les personnes de plus de 65 ans restent propriétaires de leur bien. Leurs héritiers pourront choisir de conserver la maison familiale ou de la vendre en bénéficiant de son éventuelle plus-value.

En bref (ou presque)

  • 🤳 Le marketing d’influence en bref

Le 30 mars dernier, l’Assemblée Nationale a adopté une proposition de loi pour encadrer les influenceurs et réguler leur activité sur les réseaux sociaux. Les influenceurs peuvent promouvoir des produits ou des services en échange d’une rémunération, mais cela peut également mener à des dérives et arnaques comme la promotion de régimes alimentaires dangereux, de la chirurgie esthétique ou des paris excessifs. Les règles pour le placement de produit et les partenariats avec des influenceurs varient en fonction de leur taille et de la plateforme utilisée, allant des Nano et Micro influenceurs sur Instagram aux Macro et Mega influenceurs sur TikTok et dans le Métavers. A lire ici👈

  • ⚖️ Apple n’en a pas fini avec ses accusations de concurrence déloyale

L’Autorité de la Concurrence qui régit les comportements anticoncurrentiels en France a décidé de continuer son investigation concernant les plaintes de 2021 à l’encontre d’Apple. Elle serait accusée par plusieurs entreprises et associations publicitaires de ne pas respecter les standards européens de protection de données, en ayant utilisé les données de tracking de certaines applications pour leur envoyer des publicités ciblées.

  • 📚 Une librairie d’outils IA : c’est ici !

Vous en aviez sûrement rêvé (ou pas, mais on vous la propose quand même !), une bibliothèque complète de tous les outils d’IA dont vous pourriez avoir besoin. Elle se met à jour quotidiennement et vous indique les outils par thème, nouveautés, et surtout s’ils sont gratuits, payants, freemium ou avec des jours d’essai.

  • ✍️ Les 7 tendances dans le SEO pour 2023

Parmi les tendances SEO à surveiller en 2023, on retrouve 

  • l’utilisation croissante de l’IA pour générer du contenu optimisé pour les moteurs de recherche. Cependant, il est important de l’utiliser à bon escient pour éviter que Google ne considère cela comme du spam.
  • Les vidéos courtes deviennent également de plus en plus populaires sur les réseaux sociaux tels que YouTube, Instagram et Meta, offrant une excellente opportunité pour l’exposition de marque et l’interaction avec un large public.

Retrouvez les autres tendances, ainsi qu’une checklist SEO en bonus, ici 👈

  • 🤨 Nos campagnes de pub par l’IA : bonne ou mauvaise idée ?

On dit que les nouvelles intelligences artificielles sont capables de tout produire aujourd’hui, et même de remplacer les humains pour créer des campagnes publicitaires ? 

C’est ce qu’imagine BlueFocus, une agence chinoise qui a pris la décision de remplacer progressivement tous ses collaborateurs externes par des IA génératrices de contenus. Super !

Dans un autre registre, KitKat Australie et son agence ont voulu « faire une pause » et ont réalisé une campagne publicitaire entièrement via l’IA. Résultat : des images déformées et complètement ubuesques, mais ça reste un coup de com’.

Vous pouvez voir quelques visuels ici 👈