RAGTime Bonjour à toutes et à tous. Cette semaine, deux…
Prêts ? Heureux de vous retrouver ! Je vous souhaite…
La der de l'année… Et voici la dernière newsletter de…
Faire simple Faire simple... et si c'était la promesse de…
Agence RnD > En ce moment > Newsletter > RnD Café ☕️ – #317

RnD Café ☕️ – #317

Plus c’est gros…

Bonjour à toutes et à tous.


Pour notre dernière newsletter de la saison, et après le coup de tonnerre de la semaine dernière, il y a encore du grabuge et beaucoup d’annonces ces derniers jours.

Côté régulateur
 

Suite à la décision du 10 juillet de la Commission européenne, qui permet désormais les transferts libres de données personnelles de l’UE vers certaines organisations américaines (attendons la prochaine saisie de la Cour de Justice de l’Union européenne… et la réaction de la CNIL), une nouvelle bombe est survenue du côté de Bruxelles. En effet, une lobbyiste américaine, qui a précédemment travaillé pour Amazon, Microsoft, Apple et le ministère de la Justice américain, a été nommée économiste en chef de la Direction de la Concurrence. Dans le cadre de son nouveau rôle, quelle attitude aurait-elle adoptée face à des affaires impliquant les GAFA… En tout cas, le doute était présent et face à la levée de bouclier de toute part (+22000 signatures en quatre jours en France – où sont les autres pays ?), la jeune économiste a décidé de refuser cette nomination. 

Pour aller plus loin

Côté Intelligence Artificielle
 

Encore une semaine en ébullition.

L’agence Standard & Poor’s prévoit une croissance exponentielle du marché de l’IA générative, qui pourrait décupler pour atteindre 36 milliards de dollars d’ici 2028.

De son côté, ChatGPT voit pour la première fois une légère baisse de ses utilisateurs. Certains chercheurs estiment que l’outil connaît par ailleurs une baisse de performance (attention, plusieurs autres experts nuancent cela). À noter, ChatGPT a récemment introduit une fonction de « custom instruction » pour mémoriser vos données clés pour ne pas avoir à les ressaisir à chaque fois.

ChatGPT and Comparisons, worldwide

Google vient de lancer en Europe son propre concurrent de ChatGPT, Bard, en Europe, doté de fonctionnalités multimodales natives ; c’est-à-dire qu’il peut analyser des images ou autres fichiers (suggestions de recettes à partir d’une photo d’aliments, conversion de texte présent dans une image, décodage d’images, identification de maladies… voir ici). ChatGPT peut le faire aussi depuis une semaine mais en ajoutant un plug-in : code interpreter.

Concernant Bard, comme les autres… prudence avec vos données personnelles !

Autre acteur dont l’on parle : Anthropic, une start-up fondée par des anciens d’OpenAI, présente Claude 2, une version améliorée de son chatbot IA promettant des performances supérieures et des réponses plus sophistiquées (max 75 000 mots).

Mais l’annonce de la semaine est sans doute l’arrivée marquée des modèles open source en IA. Nous l’avions évoqué précédemment, l’open source offre des possibilités uniques d’observation, de modification et d’implémentation de ces modèles sur ses propres serveurs, répondant ainsi à des enjeux de confidentialité pour les entreprises.

Meta a ainsi annoncé le lancement de Llama 2.0, un modèle d’IA générative open source. Accessible gratuitement pour des applications commerciales, il pourrait encourager l’innovation ouverte en permettant aux petites entreprises de personnaliser des modèles d’IA. Point notable, ce modèle est moins exigeant en termes de données et de ressources pour son fonctionnement ; il a même été mis en œuvre sur un smartphone par certains utilisateurs. C’est vraiment le point de départ pour le développement de vos applications métiers sans payer des coûts finalement assez importants de l’API d’Open AI.

Et Apple ? A priori, ils se réveillent… L’entreprise a développé un cadre appelé « Ajax » pour construire des LLM (algorithmes de la famille de ChatGPT) et a déployé « Apple GPT » en interne. Elle vise un produit grand public pour l’année prochaine.

Côtés usages…

Microsoft dévoile le tarif de Copilot pour l’intégration de l’IA dans sa suite bureautique : 30$/utilisateur par mois pour générer du texte dans Word, résumer des documents, aider à rédiger des e-mails, accélérer l’analyse d’Excel et s’intégrer à Teams pour faire la synthèse des appels et des discussions.

OpenAI a conclu deux partenariats stratégiques avec Shutterstock (banque d’images) et l’Associated Press (AP), respectivement pour la fourniture de données d’entraînement de qualité (images, vidéos, musiques) et pour l’exploration de l’IA générative dans le journalisme.

Et toujours plus de listes d’outils pour gagner en productivité, et des cas d’usages recensé par McKinsey par type de contenus (image, vidéo, …).

Intéressant aussi ce test mené sur tous les outils de génération d’image à partir d’un seul et même prompt (la consigne textuelle donnée à l’IA pour générer l’image).

Test IA générative avec un seul prompt

Et pour terminer, un article éclairant sur le pouvoir qu’a l’IA de révolutionner la formation professionnelle des équipes, à condition que les employeurs soient prêts à repenser leurs politiques et programmes de ressources humaines. .

C’était donc la dernière newsletter de la saison, et quelle saison !

Nous avons envoyé plus de 40 éditions depuis août 2022, les taux d’ouverture ont dépassé les 45% à de très nombreuses reprises. Merci pour votre fidélité et vos feedbacks qui nous ont toujours fait avancer. Et merci à Sophie Goncalves dans l’équipe qui m’a aidé une grande partie de l’année dans cette entreprise.  

Rendez-vous donc le vendredi 25 août pour un récap de l’été et une nouvelle saison avec quelques nouveautés.

D’ici là, il serait probablement pertinent de suivre les conseils du magazine Stratégies « se déconnecter, un devoir de vacances ». Seuls 26% des français s’accordent une réelle déconnexion et 79% d’entre nous emmènent notre ordinateur pour garder un lien professionnel.

Je vous souhaite très sincèrement de réussir vos devoirs de vacances.

A très bientôt.

La newsletter RnD prend ses vacances

L’article de la semaine

Organisation du temps en marketing

Vu passer cette semaine cette infographie assez intéressante sur l’organisation du temps en matière de marketing numérique (exemple en B2B).

L’organisation efficace du marketing peut être catégorisée en deux grandes parties : 

  • les opérations marketing régulières ;
  • les programmes / expérimentations ponctuels.

Opérations de Marketing Régulières : l’auteur recommande de consacrer 80% de vos ressources (équipe, budget, temps) à des actions de marketing régulières. Celles-ci incluent le suivi de l’engagement sur les réseaux sociaux, des webinaires ou podcasts hebdomadaires, une newsletter hebdomadaire, la gestion des publicités, la production et la distribution de contenu, la recherche sur les clients et la collecte d’insights, le suivi des données d’intention et d’engagement, les revues CRM et les réunions de synchronisation entre les équipes marketing et vente, et le reporting.

Programmes / Expérimentations Ponctuels : Ces initiatives comprennent des expérimentations – par exemple, un programme pilote d’ABM (Account Based Marketing) pour générer de nouvelles sources de revenus et des événements qui ont lieu sur une durée spécifique (par exemple, une conférence dans le secteur). 

Il est conseillé d’attribuer 20% de votre temps et de votre budget à ces expérimentations et programmes pilotes. Ils doivent être traités comme des mini-sprints avec un calendrier précis, des indicateurs principaux pour suivre les progrès, des responsabilités attribuées, et un budget défini. En cas de succès, on passe ces initiatives en opérations régulières, sinon on oublie ; mais en prenant le temps de créer un RETEX (retour d’expérience).

En bref (ou presque)

🛍 Barbie et le marketing omnicanal

C’est le coup marketing de la semaine. Avec un investissement marketing de plus de 100 millions d’euros, le film Barbie sorti mercredi est sur tous les fronts. Plus d’une centaine de licences ont été attribuées (Xbox, Burger King, Starbucks, Airbnb, Gap, Zara, Forever 21…).

Et si vous tapez « Barbie » sur Google… que se passe-t-il ? Très rare qu’un partenariat branding de cette ampleur soit mis en place par Google.

👨🏼‍💻 Threads, le concurrent de Twitter s’essoufle déjà ?

Threads, la nouvelle plateforme sociale de Meta, connaît un certain essoufflement en matière d’inscriptions et de durée d’utilisation. De nombreux utilisateurs ont critiqué la nécessité de lier leur compte Instagram pour s’inscrire sur la plateforme. Les options pour les annonceurs sont encore en développement et les robots spammeurs ont déjà trouvé leur chemin sur Threads. En raison de problèmes liés au RGPD, l’ouverture de Threads en France n’est pas prévue avant 2024.

🎨 Les petits détails sublimes de l’UX

Article à savourer ! Rauno Metsa souligne, dans son article « Invisible Details of Interaction Design », l’importance de créer des expériences intuitives en design d’interaction. Il explore des éléments clés tels que les métaphores, la physique cinétique et l’importance du contexte. Il conclut en évoquant la loi de Fitts, une règle essentielle liant le temps de clic à la distance et à la taille d’un élément.

💰 Quel modèle financier pour identifier le niveau optimal d’investissement marketing ?

Rares Rusu de Google a développé un modèle financier pour déterminer le niveau optimal d’investissement marketing. Ce modèle, basé sur des données historiques, a été utilisé pour aider un partenaire omnicanal à maximiser ses volumes tout en atteignant des objectifs de rentabilité. Il a révélé que l’annonceur pouvait augmenter ses volumes en investissant plus tout en conservant le même bénéfice unitaire. Le modèle s’applique à tout type d’annonceur et identifie un point de bénéfice net maximum où le dernier euro d’investissement rapporte exactement un euro de bénéfice. Les annonceurs doivent connaître ce niveau d’investissement pour maximiser leur rentabilité.

Intéressant mais bien garder en tête que c’est Google qui vous partage cela. 😅

Modèle financier pour niveau optimal investissement marketing

📈 123 chiffres sur les réseaux sociaux…

Dont ceux ci et tant d’autres…

  • Il y a 4,8 milliards d’utilisateurs de médias sociaux dans le monde, ce qui représente 59,9% de la population mondiale et 92,7% de tous les utilisateurs d’Internet.
  • Les utilisateurs passent en moyenne 2 heures et 24 minutes par jour sur les médias sociaux.
  • TikTok est la plateforme sociale la plus populaire en termes de temps passé. En moyenne, les utilisateurs mondiaux avec un appareil Android passent 31 heures et 32 minutes sur TikTok chaque mois.

    A lire ici.
Newsletter

Chaque vendredi matin, retrouvez une synthèse des informations du marketing digital à replacer lors de votre prochaine réunion.