📌 Sommaire L'édito  Brèves : TikTok incontournable dans le processus…
📌 Sommaire L'édito L’IA au service de la business intelligence…
📌 Sommaire L'édito Brèves : Google repousse encore la fin…
📌 Sommaire L'édito Brèves : Le Guide 2024 pour optimiser…

Écrire pour le Web

Frenchweb a remis en lumière, un billet de blog qui date d’un an mais qui reste d’actualité, égrenant les fausses idées qui traînent en matière d’écriture pour le web.

On dit souvent : faites court ! Mais en réalité ce qui vous est conseillé c’est non pas d’écrire court mais dense, c’est à dire du vrai contenu, du concret mais de manière synthétique. Oubliez les gros pavés de textes qui sont indigestes pour le lecteur et encore plus sur un écran. L’avantage avec le Web c’est qu’il est possible de faire usage d’autres médias plus attractifs tels que la vidéo ou encore les animations. Cependant cela ne veut pas pour autant dire que l’écrit passe au second plan. La question à se poser est tout simplement quel type de format est le plus adapté pour présenter l’information. Ainsi une interview sera plus facile à suivre au format vidéo, une infographie permettra d’obtenir en un coup d’œil une série de données chiffrées, l’historique d’une marque sera plus ludique présenté par une animation chronologique, etc…

Ecrire pour le Web pose invariablement la question du référencement naturel. Faut-il écrire pour Google ? Disons simplement qu’il est de bon ton de suivre quelques-uns des conseils données par le moteur : rester synthétique, partager, travailler la lisibilité, la récurrence etc…
En résumé : que les contenus soient pertinents, exclusifs, enrichis de medias externes, récurrents. Simple ? Pas tant que ça…