Croissance Une semaine placée sous le signe de la croissance,…
Comme vous le savez, sur chaque newsletter du vendredi nous…
Une semaine mouvementée Encore une bonne semaine pour Facebook. Mais…
Comme vous le savez, sur chaque newsletter du vendredi nous…
Agence RnD > En ce moment > Veille Digitale > La Guerre des Boutons*

La Guerre des Boutons*


C’est Facebook qui a lancé les hostilités il y a déjà plusieurs mois en relayant son bouton afin d’enrichir l’expérience de « partage ». 2,5 millions de sites ont intégré le bouton.
Tout l’enjeu de ce bouton pour les éditeurs de site est d’augmenter leur trafic. En effet, lorsqu’un internaute partage un « like » présent sur un site, l’information est automatiquement publiée sur son « mur » Facebook et visible par tous ses amis.

Facebook a laissé filtrer quelques statistiques.

Pour un site Media ayant intégré le bouton « like », cela générerait en moyenne une augmentation de 300% de son trafic entrant via un lien externe.
Pour un site marchand, la marque American Eagle a indiqué qu’un visiteur arrivant d’un lien « like » dépensait 57% de plus qu’un visiteur arrivant d’un autre lien.

Cette semaine, deux autres grands acteurs du net ont lancé leur réponse.

Google ne veut pas se laisser distancer par Facebook avec ses 2,5 millions de sites intégrant le bouton Facebook.
Les éditeurs vont probablement rapidement intégrer ce bouton qui pourrait avoir des effets positifs en terme de référencement naturel. Plus d’audience, meilleur référencement… Ce sera peut-être un cocktail gagnant.


Quant à Twitter, c’est la possibilité là encore en déployant son bouton « follow » d’accélérer son déploiement en permettant de découvrir le site et à chacun d’augmenter très simplement le nombre de personnes suivies donc l’intérêt de ce service. Plus votre nombre d’abonnements augmente, plus la valeur d’usage de Twitter augmente.

A suivre.

* titre emprunté à @sophbruand.

Newsletter

Chaque vendredi matin, retrouvez une synthèse des informations du marketing digital à replacer lors de votre prochaine réunion.