📌 Sommaire L'édito  Brèves : TikTok incontournable dans le processus…
📌 Sommaire L'édito L’IA au service de la business intelligence…
📌 Sommaire L'édito Brèves : Google repousse encore la fin…
📌 Sommaire L'édito Brèves : Le Guide 2024 pour optimiser…

RnD Café ☕️ – #337

Point de départ

Dans l’univers numérique, nos actions quotidiennes sont influencées par les régulateurs, des décisions de la CNIL aux règlements européens (RGPD), soulignant l’importance fondamentale de la protection de nos données même si certains allers/retours nous ont coûté (souvenez-vous de l’épisode CNIL/Google Analytics…).

Cette semaine, l’UE a donc franchi une étape majeure en adoptant l’AI Act, le premier cadre réglementaire mondial pour l’IA. 

Ce texte classifie l’IA selon le risque, établissant :

  • Des normes de base pour les IA à faible risque.
  • Des exigences de transparence pour les risques limités.
  • Une régulation forte, avec contrôle humain, pour les IA critiques.
  • Une interdiction pour les usages considérés inacceptables (la notation sociale ou la surveillance de masse).

Ce règlement pose la question : l’Europe peut-elle allier réglementation et innovation, particulièrement face aux avancées des USA et de la Chine en IA ?

Pour nous, dans le marketing numérique, intégrer ces directives est crucial. Mais l’AI Act imposera des coûts de conformité significatifs, affectant les budgets tout en pointant du doigt la nécessaire transparence des données y compris en termes de propriété intellectuelle.

Ce cadre réglementaire représente-t-il un frein pour l’innovation ou assure-t-il un développement éthique de l’IA ? L’avenir nous le dira, mais pour l’instant, intégrez bien ces éléments dans vos développements (choix des outils).

Résumé en images ici.

Du côté des acteurs cette semaine.

  • Apple a sorti son casque de réalité mixte avancée, Apple Vision Pro. Le net s’en est évidemment fait l’écho. Tim Cook joue gros (Vanity Fair l’a suivi pendant 1 mois avant le lancement). C’est une innovation majeure qui vise à installer un standard mais qui reste un défi technique. Rencontrera-t-elle ses usages, son public (3500$ !!!), les marques ?

    Il y a déjà 600 applications disponibles. Voici 10 exemples concrets d’usage (apprentissage d’un instrument de musique, immobilier, visualisation d’événements …). My two cents : C’est d’abord par la réalité augmentée que le décollage d’une certaine forme d’immersivité se fera (avant les métavers) et c’est aujourd’hui que cela commence vraiment.

    Mais cela ne doit pas nous faire oublier le comportement du constructeur à la pomme qui se moque ouvertement du la directive européenne DMA. Le patron de Spotify est vert !
     
  • Microsoft accélère et la marque Copilot prend de l’ampleur en devenant le fer de lance de la firme en matière d’IA (campagne massive pour le Super Bowl dimanche soir). Depuis le lancement de Bing AI il y a un an, le pivot vers Copilot comme compagnon AI dans tous logiciels et services de la marque est opéré, en mettant l’accent sur la productivité et la création au-delà de la recherche traditionnelle. Comparaison ChatGPT / Copilot à lire sur le JDN.

Microsoft Copilot

Au delà des annonces, pendant ce temps là, gardons à l’esprit que sur le débat de la souveraineté numérique, la publication de la CNIL de la semaine dernière acceptant Microsoft comme hébergeur de nos données de santé (« faute de mieux ») a envoyé un signal désastreux à l’écosystème. Sujet non clos…

Nous parlions la semaine dernière des évolutions importantes qui vont apparaître dans notre expérience de la recherche et l’enjeu fondamental que cela représente pour les marques, pour vous et nous, acteurs de l’expérience digitale pour vos publics avec cette question : 
Comment apparaître dans le parcours de recherche d’un consommateur ou mieux dans l’IA qui alimentera son assistant personnel ?

Quatre nouveaux signaux cette semaine sur ce sujet :

  • Google Maps vient d’annoncer l’enrichissement de l’IA générative pour aider les utilisateurs à découvrir de nouveaux lieux grâce à l’analyse d’informations détaillées sur plus de 250 millions de lieux, avec le lancement initial aux États-Unis et une ouverture future à d’autres pays. « Comment attirer le consommateur vers votre point de vente » devient «  comment faire en sorte que l’IA sélectionne votre point de vente et l’affiche ? »
     
  • Arc.net est un navigateur dont on entend de plus en plus parler qui mixe navigation et une nouvelle expérience de recherche (assistant de recherche personnel utilisant l’IA pour des réponses directes et personnalisées). Tiens… Tiens …  2ème signal. Test en cours.
     
  • Perplexity continue de grimper. La start-up spécialisée dans la recherche (tiens tiens ter) et la validation des sources a levé récemment 74M$ (Valorisation 520M$) auprès de Nvidia (les processeurs chers à l’IA) et Jeff Bezos.
     
  • Rufus : puisque l’on parle d’Amazon, intéressant de voir qu’ils viennent de lancer un assistant d’achat IA, formé sur la bade de données des produits et sur les avis des clients, capable de répondre aux questions, de faire des comparaisons et de fournir des suggestions. Actuellement en version bêta, Rufus est accessible à certains clients via l’application mobile d’Amazon, où ils peuvent poser des questions directement dans la barre de recherche. Et donc… encore un sujet « recherche » et visibilité des marques dans l’IA.

Côtés usages

  • En termes de production audiovisuelle, nous commençons à avoir un combo gagnant en terme d’association d’outils pour générer des vidéos :
    • Midjourney pour créer des images
    • Runway ML pour les animer
    • ElevenLabs pour les voix off

      Et ça donne ça, The billionaires bunker . 
      Un produit fini ou un prototype (moodtape) ? A vous de juger.
  • Pour continuer à vous renforcer sur l’utilisation de ChatGPT, un rappel des bonnes structures de prompt ne fait jamais de mal. Ce carrousel liste 7 manières pour construire vos consignes à l’IA (APE : action -> purpose -> expectation, CARE : context -> action -> result -> example, FAB -> feature, avantages, benefits, …).

Très bon week-end à vous et bonnes vacances à ceux qui peuvent s’arrêter.

Nous nous retrouverons vendredi 23 février pour de nouvelles aventures.

Offre Acculturation et Mise en Pratique IA

Depuis quelques mois, nous accompagnons des dirigeants, des comex et désormais des équipes pour :

  • comprendre simplement le fonctionnement de l’IA générative, ses forces et ses faiblesses. En deux mots : se faire un avis objectif et savoir en parler.
     
  • analyser des cas usages propres à chaque fonction de l’entreprise dont le marketing et les RH.
     
  • identifier des tâches et process, sources de gains de productivité et de performance afin de mettre en place très concrètement les outils nécessaires

À retenir cette semaine

Social Media et Marketing Digital

Social media et marketing digital - Tendances 2024

Digimind (outil de social listening) s’est prêté comme chaque année depuis 7 ans à l’exercice du guide des tendances en s’appuyant sur les analyses de nombreux experts.

Nous avons retenu particulièrement deux tribunes : celles de Caroline Faillet, DG de l’agence JIN et de Jérôme Bondu, directeur d’Inter-Ligere (veille & intelligence économique).

L’IA au Carrefour du Marketing et de l’Intelligence Économique

En 2024, l’évolution rapide du paysage numérique, marquée par l’avènement des métavers et la diversification des plateformes sociales, pose de nouveaux défis aux professionnels du marketing et de l’intelligence économique. Une étude de Hootsuite, rappelée par Caroline Faillet, révèle que 58% des marketeurs peinent à suivre l’innovation sur les réseaux sociaux, soulignant la complexité croissante de cet environnement.

Tant dans le domaine du marketing que de l’intelligence économique, l’IA s’impose comme un outil incontournable pour naviguer dans cet écosystème complexe. Elle permet une analyse fine des données, facilitant la détection des tendances émergentes et l’adaptation des stratégies en conséquence. 
L’IA enrichit le social listening et la veille économique, rendant le processus de collecte d’informations plus intuitif et accessible.

Bien que le social listening et l’intelligence économique bénéficient tous deux de l’IA, leurs applications spécifiques diffèrent.

  • Dans le marketing, l’IA aide à comprendre l’audience et à personnaliser les messages, 
  • Dans l’intelligence économique, elle transforme la collecte et l’analyse des données pour anticiper les besoins internes et externes.

Pour tirer parti de l’IA, nous devons intégrer ces outils dans nos pratiques, que ce soit pour le marketing ou l’intelligence économique. 

L’expérimentation avec l’IA pour la collecte et l’analyse des données devrait débuter sans tarder, accompagnée d’une formation des équipes pour exploiter pleinement ces nouvelles capacités.

On en parle quand vous voulez.

En bref (ou presque)

📌 « The Future 100 » : microtendances à la loupe

Plus de 100 micro tendances à parcourir dans la dixième édition de  « The Future 100 » de VML Intelligence. Organisée par thèmes (Culture, Tech, Travel, Food, Beauty, Retail, Innovation, Data…), cette édition annonce une année inspirante, marquée par une décélération significative, mettant en avant la communauté et des expériences partagées.

📲 L’IA transforme les placements de produits.

Rembrand, une start-up californienne, cherche à transformer la publicité avec des placements de produits virtuels alimentés par l’IA intégrés de manière ultra-réaliste dans les vidéos de créateurs. A voir ici

🎥 YouTube : 100 millions d’abonnés premium et 14 milliards de vidéos !

YouTube atteint un nouveau cap avec 100 millions d’abonnés à ses services Premium.Cette croissance souligne l’attrait croissant pour une expérience YouTube sans publicité et avec des avantages supplémentaires.

En parallèle, une étude révèle que YouTube héberge plus de 14 milliards de vidéos, soit plus de 1,5 vidéo par habitant sur Terre ! Ce chiffre impressionnant met en lumière la diversité des contenus présents sur la plateforme, bien au-delà des vidéos virales et populaires. YouTube s’est transformé en un véritable outil de communication pour tous.

🚩Google : Evolution cruciale dans les critères de performances web

À partir du 12 mars prochain, Google introduira l’INP dans les Core Web Vitals, marquant une évolution majeure des critères de performance web. Il mettra l’accent sur l’interactivité, mesurant le temps entre l’interaction de l’utilisateur et le rendu des pixels modifiés à l’écran. Attention :  impacts SEO ! Êtes-vous prêt ? Cliquez ici.