L'édito Chaud devant ! Bonjour à toutes et à tous.Jetez…
L'édito Bonnélération ! Bonjour à tous. Que nous réservera cette nouvelle…
L'édito Quelle année mes aïeux ! Bonjour à toutes et…
L'édito 30 novembre… Jour 1 ? Difficile de ne pas…
Agence RnD > En ce moment > Newsletter > RnD Café ☕️ – #292

RnD Café ☕️ – #292

L’édito

30 novembre… Jour 1 ?

Difficile de ne pas consacrer cette édition à ChatGPT, le nouveau chatbot que tout le monde s’arrache et qui fait même la une de médias grands publics depuis quelques jours.

Pour ceux qui sont passés entre les gouttes : une définition et plusieurs questions.

ChatGPT est un algorithme d’intelligence artificielle développé et mis à disposition par Open AI, un labo de recherche sur l’IA co-fondé par Elon Musk (encore lui !), capable de formuler des réponses et de générer des textes qui sont assez étonnants (c’est le moins que l’on puisse dire) en quelques secondes. Plus de détails ici ou . Pour les plus techniques d’entres vous, voilà comment cela fonctionne.

Elon Musk d’ailleurs, encore sous le feu de la rampe avec Twitter cette semaine : rencontre avec le président Macron sur les sujets de la modération (forte hausse des contenus haineux en ce moment) et un bilan de son premier mois.

Revenons à ChatGPT. Sa progression en quelques jours est impressionnante. Il n’aura fallu que 5 jours pour qu’un million de personnes à travers le monde s’inscrivent et testent le service.

Progression pour arriver à 1 million d'utilisateurs

Ok. A quoi est-ce que cela sert ? De nombreux usages commencent à émerger mais arrêtons-nous sur l’un d’entre eux dans notre sphère du marketing numérique.

La communauté du SEO (référencement naturel sur les moteurs de recherche) est en émoi car il est désormais très facile en quelques clics de générer des articles sur tous les sujets possibles. Le recours à de l’automatisation permet même d’industrialiser le processus.

Mais si l’on va plus loin, n’est-ce pas la première fois depuis très, très, très longtemps que la puissance de Google pourrait être contestée ? Nous utilisons tous le moteur de recherche pour poser des questions. ChatGPT est clairement une alternative. D’ailleurs outre-Atlantique, certains prévoient que Google pourrait être éliminé en deux ans (!).

Mais les inquiétudes sur ChatGPT se développent aussi. Comment reconnaître un essai d’un étudiant d’un texte produit par ce robot ? Les réponses sont-elles orientées ? StackOverFlow, un site de questions réponses dans la programmation prévient même qu’ils vont bannir les textes issus de ChatGPT estimant que les réponses sont parfois simplistes et erronées. Encore faut-il les identifier…

Ce qui est certain, c’est que le pas en avant franchi la semaine dernière par l’IA est colossal et l’année 2022 restera marquée par cette accélération unique des usages de création de l’IA. Cosmopolitan faisait la première “une” d’un magazine générée par une IA en juin, et, depuis l’art génératif dont nous avons abondamment parlé ici s’est développé à vitesse grand V. D’ailleurs, si vous souhaitez un résumé de l’état de l’art de l’IA à date et comment nous en sommes arrivés là, l’étude de McKinsey sortie cette semaine est un must read.


Pour conclure, difficile de vous quitter sans souhaiter un bon anniversaire à Pong (vu chez TechTrash). Ce premier jeu vidéo qui nous faisait rêver fête ses 50 ans !

Bonne lecture, bon week-end.

50 ans du jeu vidéo Pong

A retenir cette semaine

Les innovations technologiques de 2023

Les innovations technologiques de 2023

GP Bullhound, banque d’affaires internationale et surtout acteur dans le conseil de l’industrie technologique vient de partager son rapport annuel sur les 10 innovations tech qui vont façonner l’année 2023. Voici les points principaux :

  • E-commerce : 

Depuis l’ère Covid, le commerce en ligne ne fait que grimper. Les tendances des consommateurs telles que le live shopping via les réseaux sociaux remplacent de plus en plus les plateformes traditionnelles.

  • Réseaux sociaux et publicité, la star montante TikTok :

Le plateforme qui rassemble aujourd’hui environ 1 milliard d’utilisateurs dans le monde, qui connaît une croissance exponentielle et qui propose maintenant de la publicité peut voir ses recettes atteindre plus de 13,8 milliards de dollars d’ici à 2026. Attention, de vrais sujets de gouvernance néanmoins sur ce réseau. Nous en avons parlé ici.

  • Publicité :

La publicité subit de grands changements. La loi et les cookies ne facilitent pas la tâche, tout comme les bloqueurs de publicité. L’objectif et la tendance 2023 : éviter la diminution de la durée d’attention des consommateurs. Selon une étude du GroupeM, le marché publicitaire (sur réseaux sociaux, moteur de recherche, podcasts) devrait atteindre près de 850 milliards de dollars en 2023, soit une croissance de 5,9% par rapport à 2022 dans le monde, malgré une légère baisse prévue sur le marché français. 

  • La robotique : 

L’amélioration des capacités cognitives favorise l’utilisation de robots dans les secteurs industriels et plus tard sur tous types de secteurs d’activité, remplaçant les travailleurs qualifiés.

  • Economie d’énergie : 

Nous sommes en pleine crise énergétique, un réel enjeu est en cours pour apporter aux consommateurs finaux des systèmes tech d’économie d’énergie.

  • Traitement du langage naturel : 

Le traitement du langage naturel (NPL) est un format et une stratégie en ligne sur lequel nous pouvons retrouver deux formes de contenu : celui créé par l’homme et le contenu rédigé par une machine. Cf. ChatGPT. ☝️

  • Cybersécurité :

Le digital est présent dans chaque aspect de nos vies nous le savons. Il est important de consolider l’existant et de protéger les consommateurs.

La saison des prédictions 2023 est donc bien lancée. 

En bref (ou presque)

  • 🌐 Il y a du changement dans l’air sur le moteur de recherche Google

Ce sont deux annonces qui n’ont pas dû vous échapper si vous vous intéressez ou travaillez dans le domaine du référencement naturel (SEO). Pour commencer, Google applique sur desktop ce qu’il a commencé en octobre 2021 sur mobile : le scroll continuBye bye la pagination, tous les résultats se chargeront sur une seule page. Opportunité ou danger ? Quelle place pour le référencement payant (SEA) ? A suivre car pour l’instant, ce n’est disponible qu’aux États-Unis et pour les recherches en anglais.

Notre autre sujet a justement été mis en place outre-Atlantique en août 2022 avant d’être déployé cette semaine dans l’hexagone (et partout dans le monde). Il s’agit du “Helpful Content Update« , algorithme sur la qualité des contenus visant à lutter contre les contenus de faible qualité. Il met en avant les contenus à forte valeur ajoutée et lutte contre le spam et les contenus automatisés (chatGPT, …) qui, s’ils sont détectés, pénaliseront un site dans sa globalité. Quand on sait que 60% d’Internet est dupliqué

Notre crédo chez RnD depuis quelques mois : faire moins de contenu, mais mieux !

  • 🧼 Sortir des réseaux sociaux ?  Lush ou comment se développer sans les réseaux

Lush, qui avait pris le parti de quitter les plateformes de réseaux sociaux Twitter, Instagram, Facebook et TikTok en 2021montre aujourd’hui une résilience surprenante alors que tous ne jurent que par la publicité en ligne aujourd’hui. Bien que les ventes aient augmenté de 54,4% au Royaume-Uni par rapport à 2020, elles restent toujours en baisse de 9,8% comparé aux ventes de 2019. Néanmoins, la marque continue de faire le choix de ne pas s’associer avec des plateformes qui ne montrent pas une démarche pro-active pour améliorer leurs plateformes. En parallèle, tout en continuant de rester sur YouTube ou Pinterest, elle investit de manière beaucoup plus importante dans ses activités les promotions évènementielles, les partenariats et le développement d’une communication instantanée via les SMS. De quoi donner envie de garder un œil sur ses prochains développements…

  • 🔒 Vendre ses fichiers clients, ce n’est pas si simple !

Après avoir annoncé son souhait de vendre aux enchères son fichier clients contenant les données personnelles de 4 millions de clients en début de semaine pour la modique mise à prix d’un demi million d’euros, Camaïeu s’est vite ravisé. 

Si la vente d’un tel fichier n’est pas interdite, la CNIL a montré les dents en publiant les obligations légales qui incombent à une telle pratique. Elles sont nombreuses et contraignantes, c’est pourquoi l’enseigne a abandonné. Parmi elles, le fichier doit contenir uniquement les données des clients actifs ou encore être composé de données des clients ne s’étant pas opposé ou ayant consenti à une telle transmission de données. On vous conseille de lire le point de vue d’un avocat sur ce sujet des “mégafichiers de prospects non contrôlés”.

Newsletter

Chaque vendredi matin, retrouvez une synthèse des informations du marketing digital à replacer lors de votre prochaine réunion.