📌 Sommaire L'édito  Brèves : TikTok incontournable dans le processus…
📌 Sommaire L'édito L’IA au service de la business intelligence…
📌 Sommaire L'édito Brèves : Google repousse encore la fin…
📌 Sommaire L'édito Brèves : Le Guide 2024 pour optimiser…

RnD Café ☕️ – #327

De l’importance de la curation

Bonjour à toutes et à tous.

15 jours d’interruption et plus de 200 articles de veille à analyser… 

La montée de l’infobésité, où l’excès d’information atteint des niveaux paralysants, a été prédite par Michael Schaefer dès 2014. 

Aujourd’hui, cette surcharge est exacerbée par l’IA générative, transformant chaque individu en créateur de contenu prolifique. Et les marques vont aussi y contribuer…

Dans ce contexte, comme Marie Dollé, nous continuons de penser que la curation reste vitale. C’est ce à quoi nous nous employons ici. Etre utile en essayant de vous faire gagner du temps.
 

La transition du FOMO (fear of missing out) au NOMO, (necessity of missing out) devient une nécessité pour naviguer avec discernement dans cet océan de contenus, où « omettre devient un acte de clarté et de libération ».

Voici donc notre exercice de sélection…

Sans surprise, l’actualité IA ne ralentit pas avec de très grosses annonces d’Open AI mardi. La concurrence s’intensifie ce qui va nécessairement nous/vous amener à devoir choisir avec plus de précision sur quels modèles vous devrez vous appuyer pour vos entreprises ou les services proposés à vos publics.

  • Amazon lance Olympus pour concurrencer OpenAI.
  • Microsoft 365 Copilot est disponible depuis le 1/11 en France mais pour une trentaine de licences mini (±9k€/mois !).
  • Claude2, le concurrent majeur d’OpenAI développé par Anthropic est désormais accessible dans 95 pays (sauf UE). Google y injecte 2M$.
  • Elon Musk après avoir demandé un moratoire de 6 mois, lance Grok (Argot US pour « comprendre en profondeur et intuitivement ») qui va être entraîné par le contenu de Twitter… Ça promet quand on sait que 74% des fakes news sur le conflit à Gaza proviennent de … comptes certifiés.
  • les Français de Mistral s’apprêtent à être valorisés 2Md$ (boîte créée en mars…). On a peut-être notre champion national.
  • Apple semble se bouger : refonte de SIRI et intégration de l’IA dans ses outils.
  • Midjourney vous permet de sauvegarder vos styles ce qui est extrêmement pratique pour générer des images cohérentes pour votre marque voire de réutiliser toujours certains éléments de visuels. Vrai pour Dall-E aussi (seed)
  • ChatGPT, c’est 45 millions de visites par mois en France loin devant Bard (25ème site mondial avec 180,5 millions d’utilisateurs par mois, 1,5 Md de visites)
45 millions de visites par mois en France sur ChatGPT

Alors, justement quelles sont les annonces d’OpenAI (et qui font les affaires de Microsoft, principal actionnaire et fournisseur exclusif de l’infra) ?

  • ChatGPT est devenu vraiment multimodal pour les abonnés payants. Il peut en une consigne : étudier un fichier, surfer sur le web, dessiner une illustration, analyser une image, lire un pdf ou un excel.
  • Les offres « TEAM » pour votre équipe arrivent
  • Base de connaissance mise à jour (avril 2023)
  • GPT-4 Turbo sera capable d’analyser en entrée l’équivalent d’un document de 300 pages –> tous vos pdf de procédures en une fois ?
  • Création d’agents dédiés à une tâche : les GPTs (version plus accessible au plus grand nombre que les plugins) avec mise en place d’un store (monétisation possible d’ici la fin du mois). Les marques vont s’en emparer. Un agent spécialisé dans l’accord mets & vins pour une marque de viande ? Un agent spécialisé dans la réparation d’électroménager pour un détaillant de pièces détachées, un agent qui répond aux questions de vos consommateurs ?
  • Les benchmark confirment que GPT 4 a l’un des taux d’hallucinations (la capacité à raconter absolument n’importe quoi) le plus faible (3%) alors que Bard est à 27,2% !
     

Nous avons déjà parlé ici de la nécessité – à nos yeux – de s’appuyer sur des modèles open source (plus de transparence, réduction des coûts à moyen terme) et locaux (une meilleure confidentialité des données, une utilisation possible hors ligne, des économies sur les coûts et une personnalisation supérieure​​).
Oui sauf que attention, le terme Open Source est employé à tort et à travers notamment par Meta car elle impose des restrictions commerciales et d’utilisation spécifiques, en contradiction avec la Définition de l’Open Source de l’OSI​. Llama 2 n’est pas open source.

L’étude KMPG CEO Outlook d’octobre confirme que L’IA générative est devenue une priorité d’investissement des dirigeants, malgré les préoccupations éthiques. Pour 13% d’entre eux ils estiment que l’IA va permettre de créer de nouveaux produits et marchés.

Mais nous continuons à butter sur la question de l’acculturation : 60% d’entre eux estiment que l’une des difficultés réside dans les capacités techniques et les compétences nécessaires à l’implémentation de l’IA. Raison de plus pour continuer à s’informer et à tester (A votre dispo 😉 ).

Et en termes d’usages : quelques exemples qui peuvent vous servir

  • création de pack shot produits
  • toujours des tips pour créer plus de contenus s’inspirant de vos productions passées
  • 7 bons prompts pour apprendre
  • d’autres exemples pour le marketing
  • Et pour finir ce tuyau totalement confirmé 👇. Pourquoi ? ChatGPT a été entraîné notamment sur des forums de discussion où les utilisateurs donnaient leur meilleure réponse en « respirant un bon coup avant »… et le principe d’étape par étape permet de sous diviser une requête en micro tâches plus simples à exécuter. On appelle cela le Chain Of Thought.
Chain Of Thought

Et côté Marques ?

  • La Poste lance une IA souveraine pour les données sensibles
  • Le groupe SEB crée du contenu pour son site rowenta.fr
  • Le magazine Forbes dévoile ce que pourrait être le futur de la recherche sur un site
  • La BBC publie sa charte d’utilisation de l’IA
  • H&M vous permet de créer vos modèles
  • Veolia propose un moteur de réponse à ses 230 000 collaborateurs
  • Peugeot utilise l’IA pour créer les visuels que vous avez vus apparaitre dans la rue
Peugeot utilise l’IA pour créer des visuels

Ah tiens le web3 ?

On le redit… Ne sous-estimez pas ce sujet. Il reviendra.

Stratégies s’interroge sur les impacts dans la communication : l’IA générative qu’ils ajoutent à la sauce web3, les métavers notamment dans l’environnement industriel (mais pas que… il y aura de belles histoires à raconter pour les marques) et les blockchains révolutionnant la propriété intellectuelle. Nous rajoutons le rôle des NFT dans un avenir possible du CRMNous en avons déjà parlé (et il y a presque un an dans ce webinaire)

Vous vous souvenez de Nike qui avait acheté le studio de 3D français RTFKT (prononcez Artéfact) ? Les collections de tokens non fongibles (NFT) de Nike-RTFKT ont généré près de 1,4 milliard de dollars en volume de transactions et 170 millions de dollars de revenus. Un événement le mois dernier, permettant aux détenteurs de NFT de commander des chaussures Nike-RTFKT en édition limitée, a entraîné une augmentation de plus de 600% des transactions pour ces NFT.

Et pour terminer sur une touche légère et bien réelle, l’artiste Simon Weckert a créé un faux embouteillage sur Google Maps à Berlin en tirant un chariot rempli de 99 smartphones, exploitant ainsi les limites de l’intelligence artificielle de l’application.

Résistance !

Sur ce bon week-end à toutes et à tous.

A retenir cette semaine

Le ciblage par profil est-il mort ?

Le secteur du marketing numérique traverse une période de réévaluation critique.
 

Le Digital a-t-il accéléré le Fiasco du Marketing Moderne ⁉
 

C’est la thèse de Laurent Flores qui souligne dans son post (vu chez Petitweb) que, malgré les promesses d’un marketing de précision (Precision Marketing), la réalité est souvent une forme de marketing à l’aveugle (Blind Marketing), exacerbée par des données inexactes et la fin imminente des cookies tiers (dans moins d’un an, sachant que l’on estime que déjà 50% des internautes n’ont plus de cookies tiers – chiffres antvoice). 

Cette situation est renforcée par la concentration des données chez des acteurs comme Google et Meta, qui contrôlent de plus en plus l’accès aux informations des consommateurs.
Cette dépendance des professionnels du marketing et des entreprises AdTech/MarTech à ignorer ce problème évident est réellement pointée du doigt.
 

La solution pourrait résider dans une étude de Treasure Data, vue chez Yann Gourvennec, qui révèle que le ciblage par profil est dépassé et suggère de se concentrer sur des situations spécifiques plutôt que sur des segmentations généralisées. 

Cela suggère que les marketeurs devraient envisager des stratégies de ciblage plus dynamiques et adaptatives qui tiennent compte des comportements et des préférences changeants des consommateurs. 

Christophe Bosquet (Effinity), de son côté, propose un optimisme mesuré en identifiant l’open web* comme une opportunité pour les annonceurs de se libérer de la dépendance aux plateformes. Il cite l’essor de la télévision connectée et les communautés de marque comme des terrains de jeux prometteurs pour les marketeurs. 

En conclusion, les enseignements à tirer de cette situation sont multiples :
 

• nous devons rester sceptiques et vérifier l’exactitude des données de ciblage.

• Il est essentiel d’adopter des méthodes de ciblage qui reflètent les besoins réels et les situations des consommateurs. Notre recommandation : penser « contexte et parcours »

• l’exploration de l’open web et d’autres canaux tels que la télévision connectée pourrait offrir de nouvelles possibilités pour atteindre les consommateurs avec plus de pertinence et d’efficacité.

• et pour finir, nous n’arrêtons pas de le répéter : penser « First Party Data« , c’est à dire l’enjeu de créer vos propres données (vos clients, vos lecteurs) et vos communautés.



*L’open web fait référence à la partie d’Internet qui est accessible publiquement et indexable par les moteurs de recherche, en opposition aux plateformes fermées (comme les réseaux sociaux ou les services propriétaires) qui gardent leurs données et interactions à l’intérieur de leur propre écosystème.

En bref (ou presque)

📊 Rappel : fin de Google Analytics en mars

Google annonce la nécessité de migrer vers Google Analytics 4 avant mars 2024 pour continuer à mesurer les performances des campagnes publicitaires et du comportement des consommateurs sur les sites et applications. Source

🛒 Avalanche de chiffres clés

Les nouvelles habitudes d’achat en ligne montrent que 60% des acheteurs mondiaux préfèrent les détaillants ou les marques ayant des magasins à la fois physiques et en ligne, avec 32% de toutes les dépenses en ligne effectuées sur des téléphones mobiles, temps moyen passé en ligne = 6 h 41 (5 h 22 en France).

🌐 Le pouvoir des marques

Brandingstyleguides.comest une ressource précieuse recensant les chartes graphiques des plus grandes marques, essentielle si vous envisager de rafraîchir votre identité de marque. 

Ressource recensant les chartes graphiques des plus grandes marques

Par ailleurs, Coca-Cola a réintégré le top 10 des marques les plus importantes, avec une augmentation de sa valeur de marque de 8%. Rapport BrandZ de Kantar

Les marques les plus importantes dans le monde

🔄 Modèle économique

La stratégie de l’essai inversé (Reverse Trial) semble surpasser les modèles Freemium et Free Trial. Elle offre un accès gratuit aux fonctionnalités premium pendant une durée déterminée avant de revenir à une version Freemium classique, ce qui déclenche une psychologie de possession chez les utilisateurs. Les données montrent que ce modèle génère le plus grand nombre de clients payants.

freemium VS free trial VS reverse trial