Point de départ Dans l'univers numérique, nos actions quotidiennes sont…
Avis de grands changements Bonjour à toutes et à tous.…
RAGTime Bonjour à toutes et à tous. Cette semaine, deux…
Prêts ? Heureux de vous retrouver ! Je vous souhaite…
Agence RnD > En ce moment > Newsletter > RnD Café ☕️ – #333

RnD Café ☕️ – #333

La der de l’année…

Et voici la dernière newsletter de l’année…

Nous nous tenons encore debout sur nos deux jambes… Mais quelle année !

Soyons clairs… Notre quotidien du marketing digital a évolué certes, mais moins vite que les annonces quasi hebdomadaires que nous avons vécues. ChatGPT a par exemple été l’actualité la plus recherchée sur Google cette année ( voir les autres requêtes… ).

Mais en 2024, cette exponentialité risque de ne plus toucher que les annonces mais également nos usages, nos process, nos offres, nos contenus… à la condition que nous gardions toujours notre sens critique.

Prêts ?

En tout cas, merci pour votre fidélité tout au long de cette année ponctuée de ces 40 newsletters ouvertes parfois à plus de 40% (record battu). Vos feedbacks ont été tout autant élogieux (92% de satisfaction sur les petits boutons en bas… ☺️)

Allez, une dernière pour la route…

Cette semaine, Benedict Evans, analyste réputé et investisseur, a sorti sa vision 2024. C’est toujours une manne à lire. Et évidemment, ça parle IA… Mais pas seulement : le metaverse n’est peut-être pas si mort, les régulations, des statistiques étonnantes (Fast Fashion…). Présentation très graphique qui se parcourt vite.

L’IA générative est même la priorité #1 à laquelle devrait s’atteler un CEO en 2024 selon McKinsey.

Côté régulation, Elon Musk et X (ex-Twitter) font face à de nouveaux défis. L’Union européenne a lancé une enquête sur X pour des accusations de désinformation et de potentielles violations du Digital Services Act. Cette enquête s’ajoute aux problèmes financiers actuels de l’entreprise, déjà marquée par le départ de nombreux annonceurs. Très bonne enquête par ailleurs de Benoit Raphaël sur ce sujet. Oui Twitter a la plus grande proportion d’acteurs de la désinformation parmi les réseaux sociaux.

Ratio of Disinformation Actors

Question contenus, deux annonces récentes peuvent peut-être donner de nouvelles pistes sur l’utilisation de l’IA pour les marques…

  1. Open AI a signé un partenariat avec l’éditeur Axel Springer. C’est un tournant. Open AI utilisera les contenus d’Axel Springer, incluant Politico et Business Insider, pour enrichir les réponses de ChatGPT, offrant des résumés et des liens vers des articles complets. Ce partenariat, qui inclut une rémunération pour Axel Springer, reflète une évolution dans la collaboration entre éditeurs de médias et plateformes d’IA.
     
  2. Autre info qui a beaucoup circulé… Cette annonce d’une future chaîne d’info 100% IA, Channel 1, en mars 2024 (mais attention aux fausses démos).

Que retenir de ces deux infos pour une marque ? Les différents modèles IA ont besoin de contenus spécifiques qu’ils sont prêts à acheter, tout en donnant de la visibilité à l’éditeur (ou à la marque ?). Et par ailleurs, produire votre contenu vidéo, sur la base de vos contenus va devenir de plus en plus accessible ? A quand votre chaîne TV ?

Autres news de la semaine

  • Il est possible de tester Mistral, le modèle open source français qui a le vent en poupe. Tout est expliqué ici.
  • Midjourney V6 est sorti hier. De plus en plus impressionnant avec en plus l’intégration désormais du texte (ce que faisait déjà Dall-E / Chat GPT). Voir toute la démo ici.

Midjourney V6

  • Brian Solis est connu notamment pour son Conversation Prism, infographie publiée entre 2008 et 2017 pour décrire le paysage des réseaux sociaux. Six ans plus tard, voici la nouvelle version, le GenAI Prism, sorte de kaléidoscope d’un très grand nombre d’outils d’IA, par fonction (communiquer, apprendre, progresser), et par type (musique, image, productivité …) . A découvrir ici.

GenAI Prism

Côté Usages,

  • Cadburry, en Inde, lance une IA pour créer une chanson d’anniversaire différente pour chaque personne.
  • Gucci veut personnaliser le parcours de ses clients (avec Salesforce)
  • Mais attention… Tout cela demande de l’entraînement. Demandez à ce concessionnaire Chevrolet qui a mis en place un chatbot pour son service client… qui a finalement conseillé aux acheteurs potentiels d’opter pour une … Tesla !

Et vous ? Quels sont vos projets pour 2024 ?

Si l’IA est au programme, voici une méthodologie pour commencer à organiser votre prise en main en 7 étapes de l’acculturation à la gestion de carrière.

Pour finir, avant de vous souhaiter un très joyeux Noël, j’avais vu ce petit outil il y a quelques temps mais Laura Bokobza l’a à juste titre remis en avant dans sa newsletter : FuturemeC’est un site gratuit qui vous permet de vous écrire à vous même. Alors quelles sont vos prédictions, vos objectifs, vos souhaits pour 2024 ? Ecrivez-les et recevez-les dans un an !

Sur ce, bonne lecture, passez de bonnes fêtes et levez le pied si vous le pouvez.

On se retrouve de l’autre côté, le vendredi 12 janvier 2024.

Portez-vous bien !

À retenir cette semaine

Prévisions… On synthétise !

Dernière newsletter de l’année oblige, nous nous sommes essayés au jeu des synthèses des différentes prédictions passées sous nos yeux cette semaine.

Commençons par le B2B.

Jordan Chenevier-Trucher est référent dans le domaine de l’acquisition. Il a partagé cette semaine une dizaine de sujets qui selon lui seront sur le devant de la scène l’année prochaine. Décryptage.

  • Un changement dans les méthodes de génération de prospects, avec un déplacement de l’attention des outils traditionnels vers des approches centrées sur les données et l’intelligence artificielle pour comprendre et répondre aux besoins des clients à différentes étapes de leur parcours. 
    Par exemple, le scoring (mettre des gens dans des cases) ou MQL (Marketing Qualified Leads) pourrait voir ses limites avec une possible transition vers des approches de ciblage plus nuancées qui prennent en compte l’intention réelle et le comportement du client potentiel (les intents), plutôt que de se fier à des indicateurs généraux qui ne reflètent pas nécessairement l’intérêt ou la préparation d’un prospect à effectuer un achat à un instant donné.

    Exemple avec l’abandon de la segmentation TOFU (Top of Funnel), MOFU (Middle of Funnel), BOFU (Bottom of Funnel), qui classaient les clients potentiels selon leur position dans le parcours d’achat pour se tourner davantage vers leur niveau de conscience par rapport à un produit ou problème donné.

    Voir son schéma 👇
     
  • Les influenceurs B2B arrivent
     
  • Trop de contenus IA (infobésité) tuent les contenus. La recherche de la singularité sera THE sujet…
     
  • Continuer à maitriser ses propres média (Owned Media) : son site, son blog, sa newsletter, pour ne pas en permanence dépendre des politiques des plateformes (Twitter vers X par exemple ?) selon le bon vieux principe de « on ne fait pas son business dans le jardin du voisin »…
     
  • La vidéo comme format de prédilection… grâce à sa dimension immersive, son interactivité et sa capacité à connecter émotionnellement et engager dynamiquement le public.
  • Finie la division traditionnelle entre les équipes marketing et ventes pour adopter une stratégie unifiée axée sur les revenus, avec un rôle accru du « Chief Revenue Officer » (CRO), transformant le marketing en un générateur de profits direct, ce qui a prouvé augmenter significativement les ventes.

Stratégie Growth 2024

Et le Direct to Consumer (DTC) ?

Pour 2024, AdAge prédit des changements importants dans le marketing DTC, un type de B2C sans intermédiaire.

  1. Collaborations de Marque
    Davantage de partenariats entre marques DTC, y compris avec des marques établies, pour étendre la portée et l’innovation.
     
  2. Tendance Nostalgique
    Attirer les consommateurs avec des campagnes et produits évoquant le passé.
     
  3. Retour du Marketing « en Personne »
    Augmentation des événements physiques et expériences « en personne » notamment après la pandémie, le télé-travail, etc…
     
  4. Pub TV
    Popularité croissante des publicités TV parmi les marques DTC, surtout durant les événements en direct.
     
  5. IA et Créativité Variable
    L’IA impactera la créativité en marketing, mais avec des résultats inégaux et des opinions partagées sur son efficacité et son authenticité.

Et en digital ?

Google a donné la parole à ses experts maison. Cela donne ça :

  1. Croissance et Confidentialité : Les marques doivent se concentrer certes sur la croissance mais vraiment sans négliger les questions de confidentialité et de protection de la vie privée pour gagner la confiance des utilisateurs. Ce sera clé.
     
  2. Responsabilité et IA : Le marketing optimisé par l’IA devra être audacieux, collaboratif et responsable, tenant compte de l’impact sociétal et de la transparence dans l’utilisation des données​​.
     
  3. Flexibilité et Adaptabilité : Dans un contexte de changement constant, les entreprises devront adopter des micro-pivots continus dans leur stratégie marketing, restant flexibles face aux changements économiques et aux besoins des consommateurs​​. Mesurer pour mieux décider (c’est basique dit comme ça… mais voilà voilà…)
     
  4. Développement Durable: Un accent accru sur les actions durables, avec un engagement des marques et agences vers des objectifs de zéro émission nette et des efforts en coulisse pour le développement durable​​.
     
  5. Évolution des Recherches: Les recherches évoluent vers l’utilisation de la voix et des images, avec l’IA générative transformant la manière dont les informations sont organisées​​. Où l’on reparle de SGE (Search Generative Expérience à lire ici)
     
  6. Changement de la Perception de la Valeur: Les consommateurs évaluent désormais la valeur sur plusieurs facettes, y compris la durabilité, l’expérience et l’échange de données utile

Fred Cavazza se plie à son exercice annuel des 10 prédictions dont certaines se recoupent avec ce qui vient d’être évoqué. Les autres points soulevés sur le marketing  : 

  1. Montée en puissance des meta-chatbots : Émergence de chatbots et d’interfaces utilisateur hybrides pour une meilleure expérience utilisateur.
     
  2. Maturité des Prompt Management Systems : Développement de systèmes sophistiqués pour gérer et enrichir les bibliothèques de prompts.
     
  3. Agents stores après les app stores: Marchés d’agents intelligents pour répondre à des besoins spécifiques, remplaçant potentiellement les app stores.
     
  4. Super assistants numériques : Évolution des applications mobiles vers des assistants numériques proactifs et performants.
     
  5. Résurrection des services vocaux : Retour et amélioration des services vocaux en agents conversationnels.
     
  6. De la génération à la structuration de contenus: Création de bibliothèques de gabarits pour une meilleure gestion des contenus.
     
  7. Agents stores internes dans les entreprises: Systèmes d’information à la carte avec des assistants numériques et agents conversationnels.

On résume ?

En synthèse, les tendances majeures en marketing numérique se concentrent sur l’exploitation avancée de l’IA, avec un accent particulier sur les modèles génératifs et la responsabilité environnementale. Les marques devraient se diriger vers plus d’autonomie via le Owned Media et explorer des solutions innovantes comme les meta-chatbots et les assistants numériques proactifs. La flexibilité et l’adaptation rapide aux changements sont essentielles, reflétant un marché en constante évolution et de plus en plus centré sur les technologies avancées.

Newsletter

Chaque vendredi matin, retrouvez une synthèse des informations du marketing digital à replacer lors de votre prochaine réunion.