📌 Sommaire L'édito  Brèves : TikTok incontournable dans le processus…
📌 Sommaire L'édito L’IA au service de la business intelligence…
📌 Sommaire L'édito Brèves : Google repousse encore la fin…
📌 Sommaire L'édito Brèves : Le Guide 2024 pour optimiser…

RnD Café ☕️ – #305

L’édito

Pied sur le frein ?

Cette semaine le débat est à nouveau resté focalisé sur l’intelligence artificielle et notamment sur les réflexions suscitées par la circulation massive de photos artificielles (le Pape, Emmanuel Macron, etc…). Partez donc désormais du principe que toute photo sur les réseaux sociaux est a priori fausse.

Mais côté marques ? Créer des visuels en quelques minutes pour vos campagnes, vos sites, vos plaquettes est désormais simple pour ceux qui maîtrisent l’art du prompt (nom donné à cette consigne donnée à l’intelligence artificielle pour qu’elle vous génère un visuel).

Exemple ci-dessous avec ce prompt pour créer un visuel d’un vigneron pour enrichir un site. Qu’est-ce qu’on fait ? On l’utilise, on ne l’utilise pas ? Avec une légende #image IA pour éduquer les consommateurs ? 

Comme le décret du 4 mai 2017, initié par l’ancienne ministre de la Santé Marisol Touraine, qui exigeait que la mention « photographie retouchée » soit apposée sur toute photo modifiée artificiellement à l’aide d’un logiciel de traitement d’images ?

Génération d'image par l'IA

Voici le prompt en question conçu par Kirthigan Vijeyakumar. Il suffit de remplacer les mots soulignés par le personnage que vous voulez.
 

conceptual super-realistic portrait photography by Annie Leibovitz of an old winemaker with a sunburned face, the background is a vineyard hillside at sunset:5 photograph of an old winemaker with a sunburned face::5 the photo reflects wise, experienced and generous::4 photography style includes negative space, strong use of color, creative framing, rule of thirds, non-visible leading lines in photography, symmetry in the composition, reflections, attention to details::4 contrast of warm and cool tones, backlighting, dramatic silhouette lighting, vignetting, soft and even illumination that flatters her subjects and emphasizes their features, emotional impact photography, drama, intrigue::3 shot on Leica M6, 35mm, f1.2, ISO 400::2 the photo is a very basic portrait, the photo looks like a cartoon, the photo looks artificial mage, unreal image, is oversaturated, unrealistic, overlighting, overshadow, unbalanced, the photography is not creative, black and white, ugly, overcontrast::-2 –v 5 –s 750
 

Et ce n’est pas fini ! La génération de vidéos (text-to-video) débarque avec la solution RunWay GEN2 annoncée cette semaine et qui sera déployée sous peu.

Tout va trop vite ? 


C’est en tout cas ce que pensent via une lettre ouverte rendue publique mercredi, Elon Musk et d’autres leaders de l’IA qui demandent une pause de 6 mois sur l’entraînement des systèmes IA plus puissants que GPT-4, pour établir des protocoles de sécurité partagés et des systèmes de gouvernance robustes. Ils demandent de travailler avec les décideurs politiques, de se concentrer sur l’amélioration de l’exactitude, de la sécurité et de la transparence de l’IA, et de permettre à la société de s’adapter aux évolutions technologiques.


C’est la première fois que plus de 1100 signataires de la Tech demandent une pause sur les développements d’un système qui pourrait “menacer un équilibre mondial devenant de plus en plus fragile”. Certains souhaitent même un arrêt total

Autre sujet lié à la face cachée de ces IA. The Conversation nous rappelle le rôle des travailleurs des pays du Sud dans l’IA, notamment ceux payés moins de trois euros de l’heure pour filtrer les données de ChatGPT. Ces travailleurs, souvent jeunes, urbains et éduqués, sont précaires. L’implication de ces travailleurs doit être reconnue pour développer une IA éthique et responsable.

La communauté du référencement naturel (SEO) a quant à elle partagé cette semaine les méthodes pour empêcher chatGPT de venir absorber le contenu de vos sites. Rappelons que depuis vendredi dernier, nous savons que chatGPT, via des plugins, pourra venir interroger le web en temps réel.

Mise en situation :

Vous êtes directeur marketing du site de recettes Marmiton… Vous laissez ChatGPT assimiler toutes vos recettes gratuitement, vous l’empêchez de venir aspirer vos contenus ou vous développez avec Open AI un plugin que vous monétiserez pour autoriser ChatGPT à lire vos recettes ?

Pendant ce temps-là, les cas d’usages divers et variés continuent de pleuvoir avec selon certains témoignages des gains de temps de plus de 30% : 54 exemples de prompt dans le marketingMorgan Stanley qui teste un chatbot pour ses 16000 conseillers financiers…

Pour continuer à vous forger vos propres opinions, deux articles importants à lire :

Côté Web3, Paris est devenu l’espace de la semaine dernière le centre du monde de ces technologies avec l’évènement Paris Blockchain Week qui a rassemblé le gratin de la communauté internationale. 

Malgré cette affluence, le constat reste largement partagé : ces technologies sont porteuses de promesses réelles mais souffrent d’un manque de démocratisation (c’est encore trop complexe).

Nous vous avions déjà partagé cette affirmation « Le Web3 est surestimé à court terme mais sous-estimé à long terme ». Du coup, c’est l’ADN qui revient sur les 3 impacts majeurs du Web3 :

  • Les internautes peuvent se rassembler autour de projets, de causes ou de jeux, et édicter leurs propres règles de fonctionnement, bouleversant la relation entre marques et audiences.
  • Monétisation des contenus et protection des créateurs.
  • L’interaction et l’engagement, incitant les marques à intégrer la réalité virtuelle et augmentée.


Si vous souhaitez d’autres exemples : formation, propriété intellectuelle, nouveau CRM, j’en parlais ici il y a quelques mois.

Dernier point cette semaine, à nouveau des informations du côté du régulateur.

On commence à obtenir des détails sur le Digital Market Act (DMA) européen qui imposera des obligations de transparence aux « gatekeepers » (Google et consorts) pour rééquilibrer les relations entre plateformes et clients. Ces gatekeepers seront désignés en mai prochain et devront se conformer aux nouvelles règles. Le DMA interdit par exemple de combiner et croiser les données des utilisateurs et oblige les plateformes à assurer la non-exploitation des données des entreprises. Tout est expliqué ici.
 

Outre Atlantique, Google, Apple et Meta s’opposent à la FISA section 702, une loi américaine permettant aux services de renseignement d’accéder secrètement aux données de citoyens non-US situées hors des États-Unis. C’est donc qu’ils le faisaient !
 

Et concernant TikTok, nous en parlions, le couperet est tombé vendredi. Les fonctionnaires de l’État n’ont désormais plus le droit d’installer et d’utiliser sur leur téléphone des « applications récréatives », en citant nommément cette application.

Très bonne journée et bon week-end.

Du côté de RnD

Co-conception pour la marque Viens

Le numérique mène à tout. 

Embarqués dans un atelier de co-conception, nous avons proposé et conçu le nom de marque et l’univers graphique d’un coffret de dégustation d’un nouveau genre que vous retrouverez très prochainement chez votre caviste.

La marque s’appelle VIENS.
A suivre…

En bref (ou presque)

  • 🛍️ E-commerce 2023 : optimisme et augmentation du chiffre d’affaires mondial malgré l’inflation

Malgré le ralentissement économique que connaissent de nombreux pays dans le monde, le marché mondial du e-commerce continue de croître, avec une projection pour le e-commerce de 27% du commerce mondial d’ici 2027. Parmi les chiffres, la Chine arrive loin devant avec 52% des ventes totales du e-commerce, les États-Unis ne représentent que 19% et la France 1,60%. Pourtant, 71% des entreprises françaises ayant un site de e-commerce sont optimistes : même si l’inflation est là, les ventes vont augmenter ou au minimum se stabiliser en 2023.

Les tendances 2023 du e-commerce qu’il faut retenir pour cette année : le commerce social prend du terrain (il devrait atteindre 2,9 billions de dollars d’ici 2026) et les réseaux sociaux ont plus que jamais de l’impact, avec 61% des consommateurs français en ligne qui ont acheté sur recommandation de blogueurs. Les consommateurs recherchent une expérience toujours plus personnalisée et les acheteurs de la génération Z et millénials sont plus enclins à acheter des cadeaux inspirés des réseaux sociaux. Aussi, n’oubliez pas l’importance de rendre votre communication, site internet et marketing mobile-friendly, car ils représentent actuellement 72,9% des ventes de e-commerce.

Pour retrouver tous les chiffres précis du e-commerce mondial en 2023, c’est ici 👈

  • ⚖️ RGPD et Cityscoot : Cas de récupération de données obligatoires mais sanctionné

L’entreprise Cityscoot spécialisée dans la location de scooter et implantée dans plusieurs pays dont la France a été sanctionné par la CNIL de 125 000€. La raison : la collecte des données de géolocalisation toutes les 30 secondes et la conservation de l’historique des trajets serait une atteinte à la vie privée des utilisateurs. 3 contrats de sous-traitants de l’entreprise ne contiendraient également pas toutes les mentions obligatoires du texte lié au RGPD et l’utilisation d’un reCAPTCHA Google appuierait la décision de la CNIL.

L’entreprise compte faire appel devant le Conseil d’État au vu de récupérations obligatoires pour le bon fonctionnement de son service.

Retrouver le communiqué de décision de la CNIL ici 👈

  • 📨 Emails : basiques mais plus efficaces !

Les emails sont toujours un grand oui ! Si, si, on vous assure ! 61% des consommateurs préfèreraient être contactés par email plutôt qu’un autre moyen par les marques. Plus ouverts sur mobile que sur d’autres interfaces, les emails engageraient beaucoup plus les consommateurs que les réseaux sociaux, qui ne permettent pas de lire l’information quand on veut ou au rythme que l’on veut.

Un conseil pour vos emails : personnalisez au maximum ! Les marques qui enverraient des mails personnalisés généreraient plus de revenus et plus d’interactions de la part du consommateur. Des outils sont même disponibles aujourd’hui pour construire de manière dynamique ou à l’aide de widgets vos emails.

Pour retrouvez ces outils, c’est  👈

  • 👀 Influenceurs : virtuels, humains & lois

Avec un taux d’engagement trois fois plus élevé que pour un influenceur humain, les influenceurs virtuels deviennent de plus en plus populaires et nombreux, à mesure que les marques multiplient les collaborations. Plus malléables que les influenceurs humains qui peuvent connaître de nombreux scandales, les marques et boîtes de production jouent sur la limite entre humain et virtuel pour ne jamais faire oublier que nous n’avons pas tout à fait affaire à un être humain. Et c’est bien cette sincérité, qui plait bien plus aux utilisateurs, qu’un discours mis en scène d’un influenceur humain.

Le choix de prendre un influenceur virtuel se décide également face aux prises de positions des gouvernements à réglementer le travail des influenceurs, notamment lorsqu’il est question de leur âge ou de la promotion de certains services ou produits à risque. On en parlait dans une newsletter précédente et avec la chute de certains indices de cryptomonnaie, c’est au tour des influenceurs qui en font la promotion d’être visés par une proposition de loi du gouvernement.

À l’aube du Métavers, le sujet des influenceurs virtuels est à regarder avec soin.