L'édito Souveraineté Depuis le 24 février dernier (), le mot souveraineté n'en…
📌 En un clin d'œil L’EditoArticle : La fracture numérique,…
📌 En un clin d'œil L’EditoL'opportunité des podcasts de marqueLes…
📌 En un clin d'œil L’EditoDu côté de RnD : Hublo nous fait…
Agence RnD > En ce moment > Newsletter > La News du vendredi 13/05 – #267

La News du vendredi 13/05 – #267

Capitulation ?

C’est un moment chargé connu des acteurs de la gestion d’actifs… ce moment où les porteurs, après une chute colossale des valeurs, n’y croient plus et débouclent leurs positions. Nous n’en sommes pas loin cette semaine dans les valeurs de la tech et dans les cryptos… 


Alors bulle ou pas bulle ?

Le New York Times revient sur « cette bulle qui n’a jamais explosé » dans une superbe frise animée et TechTrash résume tout cela dans un très bon article dans leur newsletter.


L’Europe de son côté continue sa bataille en s’attelant désormais à faire payer les GAFAM pour l’utilisation de la bande passante, et cherche à adopter une identité numérique européenne au moment où un consortium (FIDO) regroupant Google, Apple et Microsoft annonce dans un an la fin du mot de passe grâce à un nouveau système. Encore un bon sujet de guerre commerciale…

Thierry Breton, quant à lui, Commissaire Européen au Marché Intérieur a même rappelé à Elon Musk (via un tweet) qu’il devrait se plier aux règles européennes (DSA) avec Twitter. 

Et selon certaines sources, les documents présentés pour le nouveau Twitter présenteraient une réduction importante de l’équipe (1000 personnes), un CA multiplié par 5 avec des utilisateurs payant un abonnement à 3€/mois.

Alors pour finir, bulle ou pas bulle… ? 

L’idée est de garder son calme. Arriverez-vous à passer 2mn sans rien faire ? C’est ce que propose l’app CALM de méditation (vu chez Laura).


Bonne lecture et bon week-end.

PS : vu le nombre de coquilles dans la dernière édition et les nouveaux abonnés qui nous suivent depuis quelques semaines, nous rattrapons le retard et la forêt RnD s’enrichit de 50 Robinia pseudoacacia.

A retenir cette semaine

Comment tirer parti de l’IA dans le marketing et la publicité ?

Comment tirer pari de l'IA dans le marketing et la publicité ?

L’intelligence artificielle (IA) a ouvert le champ des possibles dans beaucoup de domaines, y compris le marketing et la publicité. Pourquoi l’intégrer dans votre stratégie et comment en tirer parti ? On vous résume les points clés soulevés par Forbes.

  • Le travail créatif
    Quand on aborde le sujet de la création en marketing et en publicité dans son ensemble, l’IA a un rôle à jouer même si ce n’est pas intuitif. Elle peut aider à comprendre les émotions créées par un travail créatif. Et si vous avez du mal à définir vos personas, d’autres outils vous aident à les déterminer, les décrire et à comprendre comment ils fonctionnent.

  • L’expérience client
    En achetant un produit en ligne, on a toujours un doute de son rendu réel une fois le colis ouvert. C’est là qu’intervient la fonctionnalité « Essayer avant d’acheter », bien pratique notamment pour le prêt-à-porter (vu avec Snapchat la semaine dernière) ou les accessoires comme les lunettes. C’est un atout non négligeable pour lever les derniers freins.

  • Les données
    A trop posséder de données, on peut rapidement s’y noyer. L’une des grandes forces de l’intelligence artificielle est de pouvoir synthétiser un grand nombre de datas tout en fournissant des insights intéressants à suivre. Vous pourrez alors mieux les exploiter à travers des campagnes marketing.

  • La publicité programmatique
    Les actions réalisées en Ads peuvent très vite devenir chronophages. Avec la publicité programmatique, il est possible de créer des publicités à la fois réactives et diffusées largement. De plus, avec l’apprentissage automatique, vous êtes en capacité d’optimiser ces publicités à grande échelle : filtres de ciblage, suivi de l’engagement de la base de données, outils d’écoute sociale, surveillance de vos concurrents, …

  • La publicité dynamique
    L’algorithme derrière les Ads est massif, surtout quand on parle de Google et Facebook. En tant qu’annonceur, vous pouvez exploiter le champ des possibles avec les publicités dynamiques basées sur l’intention, le comportement en ligne et les produits achetés par les internautes que vous ciblez. L’objectif est d’afficher une publicité sur le bon produit, à la bonne personne et au bon moment : la fameuse notion de contexte.

  • Les conversions publicitaires en direct
    Si vos clients se posent des questions, apportez-leur une réponse directement ! Avec la compréhension du langage naturel alimentée par l’intelligence artificielle, vous pouvez établir des conversions en direct avec les consommateurs dès qu’ils cliquent sur une publicité. Vous leur donnez alors la possibilité d’explorer des produits complémentaires, de poser des questions et de faire un achat.

  • La recherche organique et son intention
    La recherche des internautes évolue constamment. Plus que de s’intéresser à ce qu’une recherche contient, il convient de s’intéresser à son intention. Qu’est-ce que les internautes souhaitent avoir comme réponse à leurs requêtes ? Quel est le contexte ? L’intelligence artificielle vous apporte un début de réponse.

  • Les contenus
    Vous le savez, Content is king. A l’heure actuelle, la production de contenus va très vite (trop vite ?). Sans pour autant remplacer la rédaction et l’expertise humaines, l’IA est en capacité de créer du contenu de qualité pour rester compétitif, aider à trouver des idées et améliorer la structure. Même si, on ne le répètera jamais assez, la qualité prime sur la quantité. Et encore plus sur un contenu personnalisé !

    En exploitant les données en votre possession sur vos prospects et clients, notamment leurs centres d’intérêt et l’engagement auprès de votre entreprise, vous allez justement pouvoir créer et cibler du contenu spécifiquement conçu pour eux.

On commence à tous le sentir, l’IA accélère et devient un véritable outil très concret dans nos usages en marketing numérique.

Mais si vous avez besoin d’un coup de main (très humain) pour une rédaction qualitative et SEO-friendly, on vous écoute 👉 Offre RnD : Content Marketing.

En bref (ou presque)

  • 💸 | Comment les géants du numérique gagnent leurs milliards ? Cette infographie de Statista nous explique tout. Amazon par exemple génère 48% de son CA via la vente en ligne tandis que Microsoft génère 36% de son CA via Microsoft Azure et ses services cloud. Apple, lui, génère 52% de son CA via la vente d’iPhones (nous vous invitons à parcourir cette animation de l‘évolution des parts de marché du mobile depuis 1993). Néanmoins, malgré les chiffres exceptionnels de ces entreprises, depuis quelques jours le cours de la bourse de plusieurs grands groupes ne fait que reculer provoquant une perte de plus de 1000 milliards de dollars pour les géants de la technologie. La progression réalisée durant les confinements provoquant la hausse du nombre d’abonnés et de l’engagement peut-elle subit le retour à la « vie normale » et ainsi perdre en capitalisation boursière ? 

  • 💻 | Chaque semaine, de nouvelles entreprises rejoignent le monde des NFTHeineken vient de lancer un nouveau produit à travers le métaverse en créant une brasserie virtuelle. Starbucks de son côté voit dans les NFT un moyen de fidélisation. L’enseigne vient de décider la création d’un « tiers lieu » beaucoup plus important que ce que nous connaissons. Le groupe Printemps, lui, vient de partager le bilan de sa boutique virtuelle. Il semple que la proposition de NFT attire une nouvelle clientèle et provoque une hausse des partenariats. Pour terminer, et cela peut en surprendre plus d’un, le Vatican se lance dans les NFT, dans l’idée de vendre une collection d’œuvres NFT que le Vatican détient.

  • 💻 | Médiamétrie vient de nous partager son étude « De l’aube à la nuit : les 24 heures d’Internet en France« . Sur 24 heures d’Internet en France, 36% des recherches sont effectuées entre 18h et minuit. 25% des recherches sont effectuées dans la matinée, 32% dans l’après-midi et 7% la nuit. Dans les recherches, différents secteurs prennent le dessus : les actualités, les sites marchands, la musique, la radio ou encore les jeux.

  • 🧑‍💻 | Avec un marché de l’emploi très compliqué (dans énormément de secteurs), mais surtout et depuis longtemps pour les développeurs, le no code est une réponse qui permet à des profils non techniques de pouvoir tester des projets, créer certaines typologies de sites, d’applications, de chatbots, mais avec 5 critères spécifiques : la rapidité de réalisation, la possibilité de ne plus faire de MVP, développer plusieurs projets en parallèle en format test and learn, et surtout avec des coûts moindres. Tous les projets ne s’y adaptent pas, mais cela devient vraiment intéressant.

  • 🔐 | L’année 2021 fut une année importante pour la CNIL qui s’est retrouvée presque débordée entre amendes records sur les cookies, plaintes relatives à la pandémie et cyberattaquesAvec 214 millions d’euros (18 sanctions et 135 mises en demeures), la CNIL évoque une hausse de 55% par rapport à 2020. Les mauvais élèves sont Google et Facebook avec respectivement des amendes de 150 millions et 60 millions d’euros. N’hésitez pas à parcourir le rapport d’activité de la CNIL 2021.  

Le chiffre de la semaine

3089€

Il s’agit du montant annuel moyen dépensé en ligne par les Français l’année dernière.
 
C’est la première fois que le montant dépasse les 3000€. Depuis 2011, il est en constante augmentation.

Le sondage de la semaine

Selon vous, en 2021, combien de plaintes la CNIL a-t-elle reçues ? 

➡️ Répondre

Les résultats du sondage précédent.

Cette semaine chez RnD

RnD accompagne les acteurs de l'industrie

L’industrie représente désormais un pôle de compétences important chez RnD. Après le Groupe Gorgé, Precia Molen, Acome et Starplast, un nouvel acteur industriel français a décidé de nous confier un important sujet digital. Information à suivre… ☺️

Nous sommes fiers d’accompagner des acteurs de ce secteur passionnant.

Newsletter

Chaque vendredi matin, retrouvez une synthèse des informations du marketing digital à replacer lors de votre prochaine réunion.