L'édito Ceci n'est pas un vélo… Bonjour à toutes et…
L'édito Chaud devant ! Bonjour à toutes et à tous.Jetez…
L'édito Bonnélération ! Bonjour à tous. Que nous réservera cette nouvelle…
L'édito Quelle année mes aïeux ! Bonjour à toutes et…
Agence RnD > En ce moment > Newsletter > RnD Café ☕️ – #295

RnD Café ☕️ – #295

L’édito

Chaud devant !

Bonjour à toutes et à tous.

Jetez un œil sur l’article ci-dessous sur les APIs, futur du Net, mais difficile de ne pas démarrer à nouveau par l’intelligence artificielle.

A l’heure où la prochaine version de ChatGPT se prépare (GPT4), les chercheurs (DeepMind de Chinchilla) s’interrogent sur le fait que, pour renforcer ces grands modèles linguistiques (les LLM), il faut les « nourrir » de plus de données. Or, avec un nombre de contenus estimé entre 5 et 17 billions (mille milliards) d’unités (livres, articles scientifiques, …), cela pourrait devenir une limite à l’apprentissage et donc aux progrès de ces IA qui auront bientôt tout luCes mêmes chercheurs cherchent à faire face à la pénurie imminente de données.

Côté création visuelle, si vous n’avez pas encore essayé de générer des visuels et si vous souhaitez comprendre la portée de ce mouvement, le Washington Post met à votre disposition cet outil interactifA tester.

Concernant l’impact sur nos sujets du marketing digital, nous vous indiquions vendredi dernier que Microsoft, fort de son investissement initial d’un milliard dans Open AI, le Lab à l’origine de ChatGPT, allait proposer cette technologie dans son moteur de recherche BING en mars prochain. Le sujet va en fait plus loin. La firme de Redmond envisage d’intégrer cette capacité dans Word, PowerPoint et toute la suite 365 pour vous aider à rédiger vos documents. A lire ici (🇺🇸) et  (🇫🇷) pour plus de détails et d’exemples. Ils vont, par ailleurs, continuer à investir près de 10 milliards. ChatGPT serait désormais évalué 29 milliards.

Les exemples de l’utilisation de ChatGPT continuent d’inonder LinkedIn. Exemple avec des questions liées à la place du CRM dans une organisation.

Dans notre secteur, ces évolutions vont avoir un effet très net sur le SEO (référencement dans les moteurs de recherche).

  1. Devant l’augmentation des coûts des autres canaux, le SEO reste l’un des plus rentables
  2. Amélioration des processus de travail liée à l’Intelligence Artificielle
  3. Montée en puissance attendue de Microsoft

Sans transition, la semaine dernière s’est achevé le CES (Consumer Electronic Show) à Las Vegas, grande messe annuelle des innovations technologiques dont une dizaine repérée par le Hub Institute y compris pour le pire de l’environnement et des données privées.
 

Sur ce dernier point, l’édition de cette année a vu une présence accrue d’experts en politique qui cherchent à comprendre les impacts potentiels des nouvelles technologies sur les consommateurs et la société. Les échanges tendent à montrer que la recherche d’un terrain d’entente pour favoriser l’innovation tout en protégeant les intérêts publics est prioritaire. Enfin !

Bonne lecture et bon week-end.

Du côté de RnD

Charal poursuit sa collaboration avec RnD

Il faut aussi savoir être challengé ! 

Après une consultation importante, Charal vient de décider de poursuivre notre collaboration initiée il y a … 12 ans ! Nous sommes fiers de ce choix qui nous oblige. 

Nous tenons à remercier chaleureusement toute l’équipe Charal pour leur confiance renouvelée et toute l’équipe RnD pour son engagement et son investissement durant cette période. 

A retenir cette semaine

Les prédictions 2030 des APIs

Les prédictions 2030 des APIs

Permettre de connecter des logiciels, services et applications aux environnements différents via une interface pour qu’ils échangent données et fonctionnalités, c’est le but des APIs (application programming interface pour interface de programmation d’application). On les retrouve partout ! Applications, IoT, sur les marketplaces, etc.

Dit autrement, il s’agit des outils permettant aux plateformes, aux sites de communiquer entre eux. Votre dernier achat e-commerce est-il bien en cours de livraison ? C’est l’API du logisticien qui va venir renseigner cette information dans votre page “mon compte” du site sur lequel vous avez acheté.

Mehdi Medjaoui, fondateur des API Days, nous dévoile ses prédictions pour 2030.

  • Puissance incontestée des APIs

En 2030, les APIs représenteraient 99% du trafic internet. Bien que ce chiffre soit un peu optimiste, elles représentaient tout de même 83% du trafic internet en 2018. Deux raisons majeures à cela : multiplication des plateformes ouvertes et usages mobiles. Au final, il y aura plus d’APIs que de sites web, plus d’endpoints (points de contact) que de pages web classiques. Justement, parce qu’elles seront tellement nombreuses, il est possible que nous voyons voir naître une sorte de moteur de recherche pour les APIs qui viendra bousculer le monopole des GAFAM.

D’ailleurs, qui pourra faire la différence entre un humain et une API ? Grâce aux rapides progrès de l’intelligence artificielle conversationnelle, pas grand monde… 

  • APIs et Cloud

L’API de cloud, d’ici 2030, pourra être configurée “de manière automatique pour gérer nos interactions numériques avec les applications et les entreprises”. 1 personne sur 4 aura ce qu’on appelle un Personal Data Store où leurs données seront toutes regroupées à un seul endroit privé : une API de cloud. Cela permet de ne donner accès qu’à certaines données comme un CV dans le cas d’un recrutement.

  • APIs et e-commerce

Dans sept ans, il est probable que la vente via sites marchands, applis ou interfaces deviennent moins rentable que la vente via API (c’est-à-dire que vous vendez vos produits sans avoir de site, en les envoyant grâce à vos APIs sur une marketplace).

  • APIs dans le monde de l’entreprise

Les entreprises du CAC40 auront-elles plus d’interfaces de programmation que d’employés ? Avec la multiplication des micro services et de l’écosystème des applications, les APIs internes et externes sont innombrables pour réussir à faire communiquer systèmes informatiques et applications. D’ailleurs, pour les entreprises financières cotées détenant des APIs, les modifications effectuées sur ces dernières devront être annoncées par communiqué de presse auprès de l’Autorité des marchés financiers tant elles vont être systémiques.

Elles vont prendre tellement de place qu’il est fort probable de voir apparaître un métier nouveau, une sorte de Responsable de la stratégie API, dans les plus grandes entreprises du Fortune 100 (premières entreprises des États-Unis). Plus globalement, les rôles et postes en lien direct avec les APIs seront rémunérés en moyenne 30% de plus que les métiers tech “classiques”. On peut penser aux développeurs qui vont être les personnes les plus influentes en B2B et incarnent ainsi la cible principale des campagnes marketing ! Justement, dans la mouvance du B2D (Business to Developers), nous allons voir apparaître le DRM. La gestion des relations avec les développeurs représentera 10% du marché du CRM.

  • Pourquoi mettre en place une stratégie API ?

Si votre entreprise n’a pas encore opté pour une stratégie de plateforme, sachez que celles qui en ont une basée sur des APIs ont, en moyenne, un CA « supérieur à 68% et un résultat net supérieur de 38% à leurs concurrents directs » selon une étude de Marshall Van Alstyne, économiste, qui a duré 10 ans. 

Plus encore, la stratégie API sera privilégiée par rapport à la stratégie SaaS par les investisseurs. On peut nommer Stripe (paiement en ligne), Algolia (expériences numériques sécurisées) ou encore Twilio (communication sécurisée par SMS, appel et vidéo) en exemples.

Enfin, d’ici 2030, “les entreprises sans APIs publiques pour interagir avec leur produit ne pourront pas répondre aux appels d’offres de grandes entreprises.” Self-service, documentation, scalabilité… seront de rigueur.

En bref (ou presque)

  • 🖥️ Les tendances du marché publicitaire pour l’année 2023

Criteo vient de partager ses trois prédictions sur les tendances publicitaires pour l’année 2023. En premier lieu, il sera important de maximiser chaque investissement (donc de le mesurer car les coûts augmentent). La seconde tendance est que 2023 sera encore un succès pour le retail media, avec une tendance qui ne présente aucun signe de ralentissement. Ce sera aussi l’année de la mesure et de la performance avec une analyse en temps réel pour identifier les résultats des campagnes publicitaires et ainsi optimiser les décisions stratégiques. Le Journal du Net nous partage également de son côté les 10 principales tendances du marché publicitaire dans lesquelles on peut retrouver le multiscreen en hausse mais aussi Twitch et TikTok qui deviennent la priorité des annonceurs ou encore l’émergence de nouveaux KPIs.

  • 🎨 Graphisme : Tendances 2023

Les évènements mondiaux sont connus pour modeler les tendances artistiques et c’est pour cela que l’on peut retrouver plusieurs extrêmes sur une même période. Pour 2023, la tendance la plus marquée est celle du mysticisme et de l’irréel selon Vista, suivie par le renouveau des styles retro comme le style risographe, l’anticonformisme punk ou le line art. Même l’utilisation récente des IA a repoussé les limites de certaines créativités pour donner lieu au style de l’évasion expérimentale axée sur l’extrême et la technologie. Enfin, le réel et l’authentique sont également l’une des tendances à venir utilisée pour beaucoup par les marques qui veulent mettre en avant l’individualisme.

  • 📱 Les applications les plus téléchargées pour l’année 2022

Apptopia vient de partager son 6ème classement annuel des meilleurs téléchargements dans le monde et aux États-Unis pour l’année 2022. Ce classement est réalisé sur les applications les plus téléchargées via IOS et Google Play du 1er janvier au 20 décembre 2022. On peut retrouver dans les applications les plus téléchargées TikTok (672M), Instagram (548M), WhatsApp (424M), CapCut (375M), Snapchat (330M), suivi de près par Télégram (310M), Subway Surfers (304M), Facebook (298M), Stumble Guys (254M) et Spotify (238M). On peut donc y retrouver les réseaux sociaux et notamment TikTok en tête de liste malgré son besoin de regagner la confiance des régulateurs européens.

  • 🥷 Polygraphe : la nouvelle solution de l’état contre les faux avis

Pour lutter contre les faux avis sur Internet qui sont, on le rappelle, un délit, l’État français a déboursé 300 000€ pour la création de sa nouvelle application Polygraphe qui aurait pour but de traquer ces pratiques illicites. En centralisant les comportements publics qui lui paraissent suspects, l’application verrait à scanner et améliorer le travail des enquêteurs qui traquent ces faux avis. Seul obstacle à cette nouveauté, un possible passage devant le Conseil Constitutionnel pour limiter son usage…

  • 📻 Les podcasts, un succès qui grandit rapidement

Avec une hausse de 17% en un an et une habitude qui s’ancre dans la routine (56% d’écoute régulière pour les auditeurs), le podcast est en train de devenir une tendance qui se renforce de jour en jour. Le profil de l’auditeur de podcast est en moyenne de 44 ans avec une augmentation certaine pour la génération Z et une préférence pour l’humour et l’actualité. Un moyen de plus en plus populaire pour s’informer auquel on devrait prêter plus attention.

Newsletter

Chaque vendredi matin, retrouvez une synthèse des informations du marketing digital à replacer lors de votre prochaine réunion.