L'édito Chaud devant ! Bonjour à toutes et à tous.Jetez…
L'édito Bonnélération ! Bonjour à tous. Que nous réservera cette nouvelle…
L'édito Quelle année mes aïeux ! Bonjour à toutes et…
L'édito 30 novembre… Jour 1 ? Difficile de ne pas…
Agence RnD > En ce moment > Newsletter > RnD Café ☕️ – #294

RnD Café ☕️ – #294

L’édito

Bonnélération !

Bonjour à tous.

Que nous réservera cette nouvelle année, que l’on vous souhaite évidemment excellente ? De l’accélération encore et encore ? 

Vous avez vu l’envolée de l’intelligence artificielle au cours des dernier mois (dernières semaines) qui a presque balayé de l’espace médiatique, le Web3, la tokenisation, les NFT et les métaverses. Et du coup, quelle sera la prochaine évolution qui viendra la renverser ? Quand ? 

C’est à ce genre de questions que nous continuerons cette année encore d’essayer de répondre, tout en imaginant de manière pragmatique l’impact pour vos activités.

Difficile de ne pas commencer l’année comme nous l’avons terminé avec la déferlante ChatGPT (essayez le si vous ne l’avez pas encore fait). Un mois et quelques après la sortie de ce robot conversationnel s’appuyant sur une intelligence artificielle, les tests affluent et tout le monde commence à apprendre. Lire cette explication avec des cas par métiers (pdf ici).

Le New York Times titrait même que la cellule de crise Code Rouge était activée chez Google sentant venir la menace. Ils ont pourtant dans leurs cartons un projet similaire (LaMDA) mais qui laisserait planer la menace d’une baisse de leurs revenus publicitaires. Pourquoi cliquer sur une annonce pub si la réponse qui vous est apportée vous satisfait ? En parallèle, nous apprenions hier que Bing, le moteur de recherche de Microsoft, intègrerait ChatGPT en… mars prochain. Microsoft avait investi un milliard de dollars en 2019 dans Open AI, le labo de recherche qui a lancé ChatGPT. La pression monte. 

Alors quelle sera la suite ? Il reste à cet outil bien des progrès à faire ; c’est certain. A quelle vitesse les outils de détection des contenus rédigés par ChatGPT seront vraiment opérationnels – notamment ceux de Google pour le SEO ? A quand la connexion de ChatGPT en live à Internet ? Aujourd’hui, ses réponses s’appuient sur des millions de documents ingurgités avant 2021. Autre question : l’outil restera-t-il gratuit ? Le PDG d’OpenAI, Sam Altman, a prévenu que le train de la gratuité allait finir par s’arrêter net : « Nous devrons monétiser le projet d’une manière ou d’une autre à un moment ou à un autre ; les coûts de calcul sont exorbitants« , a-t-il tweeté. En faisant payer la requête ?
 

Plus généralement, les applications concrètes de l’IA dans nos métiers sont là. Exemple : vous cherchez de l’inspiration pour votre nouvelle marque ? On peut en rire aujourd’hui mais quid dans 6 mois ? 

Voir aussi la synthèse des articles de McKinsey, Stanford et Forbes ici sur les prochaines prévisions. Le mieux (😱) est peut-être de demander à ChatGPT ce qu’il pense de 2023 ?

Mais pas d’affolement… GPT4 (la version suivante du moteur derrière ChatGPT) arrive. Les rumeurs parlent d’une version 100 fois plus performante que GPT3 et qui pourrait atteindre 100 milliards de paramètres soit l’équivalent du cerveau humain. Respirez. Tout va bien.

Enfin, pour conclure cette première newsletter de l’année, à noter qu’il s’est passé quelque chose d’important côté régulateurs juste avant Noël. 

Les lobbyistes de Google réussiront-ils à faire maintenir Google Analytics ? En réaction au récent décret du président américain Biden limitant certaines collectes et certains traitements de données par la communauté du renseignement, la Commission Européenne a publié avant Noël un projet de décision qui, s’il est finalement adopté, réduira considérablement les obstacles aux transferts de données entre l’UE et les États-Unis.
Le Comité Européen de Protection des Données (EDPB) doit encore l’approuver, et les recours seraient déjà prêts, mais pour l’instant, il s’agit d’une étape importante pour les GAFAM. 

Le retour de Google Analytics ? Nous en reparlerons bien évidemment.

Bonne lecture, bon week-end.

Du côté de RnD

C’est reparti sur les chapeaux de roues !

Toute l’équipe vous souhaite une très belle année. 

La probabilité est forte qu’elle nous réserve pas mal de surprises dans nos métiers.

On vous souhaite donc tous les succès possibles dans la mise en place de vos idées.

Merci de votre fidélité !

A retenir cette semaine

Les tendances 2023 du marketing numérique synthétisées pour vous !

Les tendances 2023 du marketing numérique synthétisées pour vous !

Nous tournons la page de 2022 (passée aux radars iciet entamons un nouveau chapitre. A chaque année ses tendances, prédictions, insights. 2023 n’y échappe pas et ce qui est certain c’est que l’accélération continue.

Pour vous faire gagner un peu de temps, voici un résumé des tendances (les plus pertinentes) du marketing digital lues iciencore làou bien ici. Quelles qu’elles soient, elles sont souvent d’accord !

  • E-commerce

L’e-commerce devrait afficher une relative stabilité. Les achats en ligne ne devraient donc pas faiblir. En Retail plus qu’ailleurs cette année, misez sur la personnalisation, n’oubliez pas le social commerce, construisez une stratégie omnicanale, anticipez une hausse des frais publicitaires notamment en optimisant vos taux de conversion (CRO : Conversion Rate Optimization). La réalité augmentée et virtuelle va se déployer davantage.

  • Ads : place au Retail Media

“Faire la promotion des produits au plus proche de l’acte d’achat”, c’est le point fort (et l’essence même) du retail media. Plus que l’image de marque, dans un contexte économique compliqué, les entreprises ont besoin de booster leur CA incrémental. Ce n’est pas pour rien que le retail media a connu une montée en puissance pour représenter 1/5 des dépenses de publicité en ligne en 2022

  • Intelligence artificielle et génération de contenus

En 2022, comme nous le résumions dans la dernière newsletter de l’année, l’intelligence artificielle a connu une accélération colossale. Génération d’images, de texte, de logo… puis évidemment ChatGPT  (cf. ☝️) qui a étonné le monde entier il y a quelques semaines (dont les professionnels du SEO, une évolution de plus parmi les nombreuses connues en 2022). En 2023, ces outils vont de plus en plus s’intégrer dans notre quotidien pour automatiser nos tâchesIls n’ont pas fini de nous étonner dans l’aide à la production de contenus (entre autres) si vous voulez notre avis !

  • L’amélioration de l’expérience client par l’UX (Expérience Utilisateur)

En 2023, deux camps s’opposent, que ce soit sur mobile ou desktop. Le premier est composé des sites et applis épurés et standardisés parce qu’après tout, les internautes cherchent de l’efficacité. Le deuxième, lui, est composé des sites et applis sophistiqués et immersifs parce qu’après tout, il faut “ré-enchanter l’expérience”. Attention, le maître mot reste cette année encore la personnalisation (état des lieux 2022 à découvrir).

  • A la recherche d’une communauté plus intimiste

Les réseaux sociaux traditionnels ne sont-ils pas devenus un immense brouhaha, autant pour les socionautes que les annonceurs ? De pâles copies entre elles ? Une chose est sûre, la hiérarchie des plateformes sociales a été bousculée ces derniers mois. Une envie de communauté plus restreinte se fait entendre : les newsletters reviennent en force à l’instar des blogs, les podcasts se développent à vitesse grand V (et le paysage publicitaire lié aussi), les groupes privés sur Discord fleurissent, etc. Les réseaux sociaux traditionnels commencent à saisir cette envie. Instagram, par exemple, teste un sticker pour lancer des discussions communautaires. Plus privée (mouai, pas côté données personnelles), plus engagée.

  • Le format vidéo vertical toujours en poupe

Attention, on ne vous dit pas d’abandonner les réseaux sociaux pour autant cette année. Pensez d’ailleurs à jeter un œil au benchmark 2023 par industrie de Hootsuite. Mais prenez du recul sur les formats que vous utilisez. Les vidéos de courte durée vont continuer de dominer ! On ne peut pas nier la puissance actuelle de TikTok (dont les achats in-app devraient atteindre les 10 milliards $ cette année), l’intérêt porté aux Reels d’Instagram ou encore les Shorts sur YouTube.

D’ailleurs, vous n’avez pas remarqué que les applis sociales enrichissent de plus en plus leurs applications ? Avec énormément d’e-commerce d’ailleurs, ça rejoint une autre tendance qui va prospérer encore cette année : le social commerce. Elle même rejoint une autre tendance : celles des super apps, ces fameuses applis qui regroupent énormément de contenus et services variés à l’image de WeChat en Chine (c’est l’ambition de Twitter par exemple).

En sujets transverses, on observe également toutes les questions liées à la régulation de l’accès aux données personnelles (on n’oublie pas les cookies tiers, les analytics & co) et à la responsabilité numérique (écologie, accessibilité, etc).

Du pain sur la planche donc… et c’est tant mieux car cela nous passionne !

En bref (ou presque)

  • 📢 La troisième place disputée sur le marché de la publicité digitale

Longtemps monopolisé par le groupe Alphabet et Meta, le marché de la publicité digitale ne fait qu’augmenter avec 567,49 milliard de dollars dépensés dans le monde en 2022. La troisième place reviendrait à Alibaba avec un revenu sur le marché de la publicité digitale de 41 milliards de dollars mais beaucoup d’experts s’accorderaient à dire que cette position sera bientôt challengée par Amazon avec un revenu de plus de 55 milliards de dollars en 2024.

  • 🖥️ L’impact d’un mauvais site internet sur les ventes e-commerce

Storyblok vient de partager une étude réalisée en Europe et aux Etats-Unis sur le coût énorme des mauvaises conceptions de sites web pour les entreprises de vente en ligne. Nous parlons de milliards d’euros de pertes pour le secteur de l’e-commerce. En effet, 60% des consommateurs abandonnent leur panier d’achat en raison d’une mauvaise expérience, des options de paiement limitées, une navigation médiocre ou encore des chargements trop longs. Le côté positif est que 60% des personnes interrogées trouvent que les sites e-commerce s’améliorent et que les nouveautés telles que la réalité virtuelle ou augmentée incitent à faire des achats.

  • 💶 830 millions d’euros récoltés par la CNIL en 2022

Avec 438 amendes infligées par les CNIL européennes pour violation du RGPD en 2022, le montant est élevé mais moins qu’en 2021 où 1 304 868 213 euros avaient été récoltés. Sans surprise, c’est l’Irlande qui a reçu le plus d’amendes sur son territoire avec les trois amendes données au groupe Meta et celle de 8 millions d’euros, dernière en date imposée à Apple. Fait exceptionnel cependant, l’Agence Espagnole de Protection des Données (AEPD) a rendu son verdict concernant l’utilisation de Google Analytics par l’Académie Royale Espagnole : l’Académie n’enfreindrait aucune loi sur la protection des données personnelles. Une décision à l’encontre des politiques de ses compatriotes européens. On suit cela pour vous.

  • 🖥️Le métaverse et la curiosité des utilisateurs 

9 personnes sur 10 se disent curieuses vis-à-vis du métaverse selon une étude réalisée par Capgemini Research Institute. En effet, selon Gartner, 25% des individus passeront au moins une heure par jour dans le métaverse d’ici 2026, le tout porté par les interactions sociales avec les amis, la famille et les collègues. Ce métaverse attise la curiosité mais apporte de nouvelles problématiques comme une vigilance accrue sur les questions liées à la cybersécurité, à la collecte de données et à la protection des internautes. 

Newsletter

Chaque vendredi matin, retrouvez une synthèse des informations du marketing digital à replacer lors de votre prochaine réunion.